#Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

Quand les différentes générations se rencontrent au travail

par Céline Molitor

29 mars 2020

Qu’en est-il du mélange des baby-boomers, de la génération X, Y ou encore Z sur le lieu de travail? Depuis quelque temps, l’une des grandes thématiques managériales réside en effet dans « les différences de générations au sein des entreprises ».

0ui, les souhaits et attentes des individus envers leur employeur évoluent avec l’âge. Dès lors, il semblerait que le micro-management soit de rigueur afin que chaque groupe d’âge y trouve son compte. Mais qu’en est-il exactement ? Tentative de stigmatisation pour justifier un nouveau style de management ou réelle problématique entrepreneuriale ? 

Les différentes générations

Chaque catégorie d’âge semble avoir sa définition. Vous trouverez ainsi ci-dessous, un bref résumé de ce que l’on retrouve dans la littérature à ce sujet. Il convient toutefois de prendre ces informations avec tout le recul et l’objectivité nécessaires, sans quoi, vous prenez le risque de plonger dans les clichés et de catégoriser certains collègues qui n’ont pourtant rien demandé!

Les baby-boomers 

Génération d’après-guerre (née entre 1945 et 1965), ils sont dans un plein emploi, croient au job à vie, respectent scrupuleusement la hiérarchie, sont fidèles à leur entreprise et déploient une loyauté sans faille à l’égard de leur employeur. 

Génération X 

Née entre 1965 et 1980, cette génération est plus frileuse. Elle a connu des déboires socio-économiques et cultive donc une appréhension par rapport à l’évolution de la société. Ces personnes veulent acquérir des compétences diverses afin d’asseoir leur employabilité et ainsi se mettre à l’abri d’une nouvelle crise.

Génération Y 

On parle de ceux qui sont nés entre 1980 et 1995 comme la génération « tombée dans la technologie ». Ces individus remettent en question le fonctionnement de l’entreprise, s’interrogent sur les croyances et idées jugées « ancestrales ». Ils croient en leurs compétences et n’ont pas peur du changement.

Génération Z 

Cette génération née entre 1995 et 2010, se base sur les remises en question des Y et ont pour volonté de « changer le monde ». Les Y initient un changement, les Z le mettent en place. Ils sont plus entrepreneurs, ont davantage besoin de donner du sens à leur vie, aussi bien d’un point de vue privé que professionnel. Ils croient en ce qui a fait ses preuves et en ce qui fonctionne sur le long terme.

Faire co-exister ces générations en entreprise,  possible ou non ? 

La réponse est OUI ! On constate en effet qu’un salarié de 58 ans a les mêmes besoins individuels qu’un salarié de 25. Les deux générations demandent à passer des moments de qualité avec leur famille, profiter de la vie, vaquer à leurs loisirs sans culpabilité, avoir des projets professionnels, avoir un responsable qu’ils admirent et respectent pour ses compétences, etc. La liste des ressemblances est longue !

Pourquoi un tel débat si toutes les générations aspirent aux mêmes idéaux ? 

Ce débat viendrait des jeunes générations qui révèlent les symptômes des entreprises. Ils disent tout haut ce que certains pensent tout bas. Ils questionnent le fonctionnement, remettent en question le bien-fondé de certaines valeurs. Bref, ils créent des remous peu agréables pour les dirigeants. Ils dérangent et les managers sont amenés à se remettre en question.

Une vision du monde différente

Les différences de générations ne sont finalement pas dues à l’âge, ni au niveau socio-économique mais bien à la manière dont l’individu voit le monde dans lequel il évolue ! Et les circonstances y sont pour quelque chose.

Il est certain qu’un baby boomer, ayant décroché son CDI en un rien de temps, aura une vision différente d’un Z à qui l’on demandera huit langues, dix ans d’expérience avant de lui proposer un CDD. Des situations qui engendrent des visions nouvelles qui façonnent les idées et les comportements. 

La solution : s’intéresser aux employés

Les managers vont devoir s’intéresser davantage à leurs collaborateurs, prendre le temps de les comprendre. En communiquant avec eux, en vous ouvrant à leurs champs des possibles, en comprenant leur référentiel, dans le respect et la bienveillance, ils travailleront au mieux-être de tous. Parfois le temps et les moyens manquent à l’encadrement des équipes. Il semblerait pourtant que ce soit l’investissement nécessaire à la bonne marche d’une entreprise.

N’oubliez pas la célèbre phrase de Richard Branson: « Prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre entreprise » et cela peu importe leur âge !

les derniers articles Psycho & Bien-être

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Suis-je suffisamment en harmonie avec la nature?

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans son corps | #Psycho & Bien-être

Factory 4, le meilleur ami de votre corps

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans son corps | #Psycho & Bien-être | #Exercices à domicile

Mardi bouge ton body : le programme de juillet !

LIRE LA SUITE