#Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

[C’est dans le mag] Sexperte! Quand Jano vient trop vite… Je fais quoi?

par Sophie Pilcer

14 mars 2017

Et oui voilà un courrier d’une femme qui aime son mari mais ne peut plus supporter cette éjaculation prématurée qui parasite et empêche toute intimité.

 » Chère Sexperte,

La première fois, nous étions tous les deux très excités. C’était tout nouveau et il n’a pas réussi à me pénétrer, la jouissance est venue devant la porte de mon vagin. Je dois vous l’avouer, j’étais frustrée mais flattée, je pensais que je lui faisais un effet si fort qu’il était subjugué par moi… Et qu’il ne pouvait pas se retenir.

Aujourd’hui cela fait 10 ans que ça dure et je n’en peux plus. Je songe à le quitter. Mais je l’aime et nous avons construit tant de choses tous les deux. J’ai tout essayé, du « ce nest pas grave chéri » au « si tu continues je vais prendre un amant » en passant par internet et toutes les you porn attitudes possibles.

Une Janette à bout de souffle. « 

Ejaculation prématurée ou précoce? Pour ne pas blesser nos chers amis les mâles on préfèrera employer le terme de précoce qui sous-entend un caractère plus positif que prématuré. Un prématuré n’est pas terminé et un précoce est un surdoué… Bref on les aidera à se penser plutôt surdoué que pas finis… Sympa non?
Mais outre les apparences sémantiques, Janette est très rancunière et d’ailleurs sa rancune peut faire d’elle une partenaire saboteuse. Avant de s’acharner sur une thérapie ciblée exclusivement sur l’éjaculation de monsieur, nous nous intéresserons à sa partenaire, à son désir, son plaisir… Et oui, très souvent les difficultés sexuelles de l’un se marient parfaitement avec celles de l’autre. En effet, une femme qui ne ressent ni désir ni excitation pour son partenaire sera plutôt soulagée que le coït dure deux secondes… Il en est de même pour celle qui n’a jamais eu de plaisir, qui fait sa liste de courses pendant que Jano fait rapidement son affaire… Bref d’abord le repérage de ces douces saboteuses. Puis la chasse aux idées fausses…

 » C’est parce que je ne fais pas l’amour assez souvent… Ce n’est pas de ma faute. »

Et non, l’éjaculation précoce n’a rien à voir avec la fréquence des rapports.

« C’est à cause de ma mère… Quand j’étais petit elle me grondait beaucoup et là j’ai très peur des femmes et leur sexe me terrorise… J’ai peur de rester coincé. »

Et non, l’éjaculation précoce n’est pas non plus une névrose sexuelle en relation avec des conflits infantiles entre le petit garçon et sa mère.

En fait, l’éjaculation précoce est un phénomène naturel. Ce n’est ni une pathologie, ni une maladie. Ni une névrose. Tout homme est naturellement un éjaculateur précoce. Certains ont appris à gérer leur excitation et d’autres ont besoin de cet apprentissage avec l’aide d’un sexologue. Et l’éjaculation étant un réflexe, ce n’est pas sur cette réaction qu’il travaillera mais sur le repérage dans la phase de l’excitation sexuelle des signaux d’alarme qu’il apprendra à calmer avant l’arrivée au point de non-retour.

Alors surtout, chère Janette, ne lui dites pas: « Ce n’est pas grave chéri », mais suivez-le dans les nouvelles positions qu’il vous proposera et acceptez quelques temps de mettre la levrette au placard. La vue de votre joli fessier n’est pas compatible, pour l’instant, avec une durée plus importante dans votre vagin…
Oui, Jano n’a qu’une mission: durer le plus longtemps possible dans votre vagin et donc vous oublier un peu vous et votre orgasme. En revanche, et vous le savez bien, l’éjaculateur précoce est le roi des préliminaires… Donc plus de levrette mais cunnilingus royal nous voilà !

Quant à vous, Jano, il va falloir être patient et vous appliquer à faire régulièrement tous les exercices prescrits. Et vous pourrez assurément très rapidement doubler le temps de la pénétration. Oui je sais bien passer de 30 secondes à une minute, ce n’est pas le nirvâna. Mais cela signifie que vous savez faire et que vous êtes prêt pour durer de plus en plus et de mieux en mieux.

Mais n’oubliez pas: c’est vous le chef d’orchestre. Janette n’est que votre plus beau violon. A vous de jouer… avec virtuosité s’il vous plaît !

Texte de Sophie Pilcer, sexologue
Illustration – Henri de Toulouse-Lautrec

les derniers articles Psycho pour le couple

picto catégorie post
#Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

Les compromis dans le couple, jusqu’où ?

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

Pourquoi il ne veut pas entendre parler du mariage ?

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

Les vacances, seule ou en couple ? Même saveur ?

LIRE LA SUITE