#Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

Les bienfaits de la bienveillance au travail

par Céline Molitor

29 mars 2020

Alors que l’on constate de plus en plus que l’engagement des employés envers leur employeur s’érode, on remarque paradoxalement une montée en puissance de la notion de bienveillance en entreprise. Que faut-il en penser ? Réelle bienveillance ou simple hypocrisie pour, via des méthodes aux apparences douces, augmenter la productivité des employés ? Mais au fond, la bienveillance en entreprise, c’est quoi ?

La bienveillance 

La Comtesse de Ségur définissait la bienveillance comme suit : « La modeste et douce bienveillance est une vertu qui donne plus d’amis que la richesse et plus de crédit que le pouvoir.» 

Car en effet, faire preuve de bienveillance n’est pas une valeur fondamentalement innée. Il s’agit de comprendre l’autre, de lui donner de l’attention afin de le rendre heureux. La bienveillance est donc une démarche profondément altruiste dont l’objectif principal est de parvenir à l’épanouissement de cet autre. Vous en conviendrez, il s’agit ici d’un véritable art. 

Si nous adaptons cette notion à l’entreprise, la démarche est donc de s’intéresser vraiment aux différentes équipes et à leurs besoins. Pour ce faire, il s’agira de les écouter, les comprendre et leur donner de l’importance. 

Les avantages de la bienveillance en entreprise

  • Baisse de l’absentéisme et du turnover

Des salariés qui sont respectés se sentiront davantage importants, utiles et se sentiront plus légitimes dans leur poste. Cette assise dans leur fonction leur confèrera l’envie de venir travailler. Les employés se sentiront mieux dans leur tête et seront, par le fait même, moins malades. 

Parallèlement, un salarié à l’aise sur son lieu de travail aura moins envie de lorgner sur les offres d’emploi des entreprises voisines et cela même si le marché semble plus vert ailleurs. Le salaire, oui, mais le confort en entreprise vaut bien plus encore. 

  • Confiance, prise d’initiative et créativité

L’attitude managériale étant beaucoup plus courtoise et reconnaissante, les équipes auront le sentiment d’être comprises et soutenues. Les individus auront donc davantage envie et besoin de sortir de leur zone de confort pour atteindre leurs objectifs, voire même les dépasser. Initiative et confiance seront donc les maîtres mots de leur progression. 

  • Bonnes relations et esprit d’équipe

Ce changement d’attitude va aussi développer et améliorer les relations entre les personnes. C’est une spirale positive qui se mettra alors en œuvre. L’esprit d’équipe se développera tout comme la solidarité et l’entraide.

  • Bonne image de l’employeur

Fianlement, qui ne rêve pas de travailler dans une entreprise bienveillante dans laquelle on se sent respecté et serein ? Cette démarche sera donc aussi essentielle pour attirer les talents au sein d’une entreprise. 

Les pièges à éviter

Mais mettre en œuvre une démarche de bienveillance au travail n’est pas sans pièges. Même si les inconvénients n’existent pas, le vrai risque réside dans une mauvaise mise en pratique de la bienveillance au travail. Il pourrait en découler des relations biaisées et, à terme, les performances de l’entreprise pourraient ne pas être au rendez-vous.

Pour éviter les risques, anticipez les résistances au changement. N’oubliez pas, les individus détestent le changement! Allez-y prudemment ! Ne confondez pas bienveillance et copinage.  Pensez à communiquer vrai. Ne retenez pas certaines informations ou ne faites pas usage de courbettes en tout genre juste parce que vous avez peur de dire la vérité.

Enfin, comme toute nouvelle stratégie, laissez à vous-même et à vos collaborateurs le droit à l’erreur. 

La bienveillance ne s’improvise pas et tout manager n’a pas les aptitudes innées pour la mettre en place. Mais sachez que si vous possédez une réelle envie de bien faire les choses, et de manière juste, vous n’aurez aucune difficulté à adhérer et faire adhérer vos équipes à la bienveillance. 

Livre :

« La bienveillance au travail : trop de stress, pas assez de motivation, comment en sortir ? » du Docteur Philippe Rodet, aux éditions Eyrolles 

 Photo: emile-perron-unsplash / traduction: “Aimez les gens, utilisez les choses. Le contraire ne fonctionne jamais.”

les derniers articles Psycho & Bien-être