#Psycho au travail | #Psycho & Bien-être

Le « walking meeting », solution miracle ?

par Céline Molitor

9 juin 2022

« Seules les pensées qu’on a en marchant valent quelque chose » disait Nietzsche. Vous connaissez certainement toutes le principe du « walking diner » ou « cocktail dinatoire » très prisé par les entreprises lorsqu’elles souhaitent que différentes personnes puissent entrer en interaction dans une atmosphère conviviale et décontractée. Si cette manière de diner en marchant vous a ravie chères Janette, alors vous serez surement conquises par le : « walking meeting ». Coup de projecteur donc sur ce phénomène qui pourrait bien vous surprendre !

Le walking meeting, cest quoi ?

Le walking meeting, comprenez « la réunion en marchant », est une nouvelle manière de concevoir une réunion d’équipe. On range les petits fours, on troque sa coupe de champagne contre une gourde d’eau, on chausse de bons souliers de marche et on s’en va profiter des joies de la nature ou de notre ville tout en avançant sur des points professionnels précis. Une façon bien sympathique de conjuguer travail et sport. 

Le walking meeting s’impose de plus en plus en entreprise comme un moyen efficace pour augmenter la productivité et le bien-être au travail. Cette réunion peut être mise en place avec les employés eux-mêmes pour ainsi remplacer le traditionnel meeting qui se tient dans une salle de réunion conventionnelle. Mais elle peut également être pratiquée avec des collaborateurs extérieurs à votre société, comme des investisseurs à séduire ou de nouveaux clients qui pourront ainsi découvrir votre entreprise tout en participant à la réunion.

Ce phénomène du walking meeting nous vient des Etats-Unis et du Canada. Des célèbres chefs d’entreprises furent les pionniers de cette méthode : Steve Jobs (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook) ou encore Jack Dorsey (Twitter) étaient particulièrement friands de ce genre de réunions.

D’ailleurs, la tendance s’est répandue au-delà du monde de l’entreprise puisque des hommes politiques, comme l’ancien président américain Barack Obama, en tenaient aussi.

Largement diffusée dans le monde, le phénomène commence à s’implanter dans les entreprises européennes.

Les nombreux avantages du walking meeting…

– sur la santé

En adoptant le walking meeting, les entreprises offrent à leurs employés la possibilité de marcher et donc de réduire le nombre d’heures en position assise et de diminuer significativement leur stress. Pour que la marche soit efficace et puisse avoir des répercussions positives sur les collaborateurs, on préconise des réunions de 30 à 60 minutes. 

– sur la productivité

Grâce à ce nouveau type de meeting, les collaborateurs retrouvent le plaisir d’aller en réunion, ce qui améliore la performance mentale, encourage à respecter les délais et concentre davantage les employés sur le débat.

De plus, la marche développerait les relations interpersonnelles ce qui aurait pour conséquence directe d’améliorer l’esprit d’équipe, de faciliter les prises de décision au sein de l’équipe et de stimuler la créativité des employés. 

Alors, est-ce une solution miracle ?

Il est difficile de parler de solution miracle, car comme les autres modes de réunion , le walking meeting comporte aussi ses avantages et inconvénients.

Limite n°1 : le matériel

Le premier problème qui se pose reste l’utilisation de matériels parfois indispensables pour la bonne tenue d’une réunion (vidéoprojecteur, fichiers, prise de notes, etc). 

Par ailleurs, il est indispensable de prévenir l’ensemble des collaborateurs si vous souhaitez réaliser un walking meeting, car ce type de réunions ne s’improvise pas ! Les participants doivent être correctement équipés et disposer, par exemple, de chaussures adaptées à la marche.

Limite n°2 : le nombre de participants

Une réunion en marchant est recommandée pour 3 personnes maximum, ainsi vous pouvez marcher les uns à côté des autres et éviter de scinder un groupe en deux ou plus.  

Limite n°3 : la confidentialité

En dehors des murs, les éléments évoqués pourront être entendus par n’importe quel passant. Or certaines données (chiffres internes) ou situations (cas individuel d’un salarié) ne doivent pas sortir de l’entreprise.

Limite n°4 : santé et confort

Même s’il est bon pour la santé de marcher, il faut encore pouvoir le faire correctement. Évitez d’organiser un walking meeting avec un collègue qui connaît des difficultés pour marcher. De même, les jours de grand froid ou de grandes chaleurs, il sera sûrement préférable d’opter pour une séance dans une salle chauffée ou climatisée.

Effet de mode ou véritable révolution ?

Le walking meeting est en passe de révolutionner le monde de la réunion ! Cela est incontestable au regard des bienfaits que l’entreprise et que les employés peuvent en tirer. Plus grande mobilité, plus grande productivité et esprit d’équipe retrouvé en sont les promesses. Mais cette méthode doit cependant être adaptée à chaque société et réunion, être soigneusement préparée et utilisée avec parcimonie afin d’être pleinement efficace.

les derniers articles Psycho au travail

#Psycho | #Psycho au travail

Les IA vont-elles faire disparaître mon job ?

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Psycho | #Psycho au travail | #Psycho & Bien-être

5 trucs pour échapper aux 12 000 calories à cause des essais de vos collègues

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Psycho | #Psycho au travail | #Psycho & Bien-être

5 trucs pour dérider l'assemblée

LIRE LA SUITE