#Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

La reconversion professionnelle… j’ose… ou je n’ose pas ?

par Céline Molitor

21 février 2022

Vous faites peut-être partie de celles qui, après quelques années dans un domaine professionnel, éprouvent l’envie de « tout envoyer valser » pour vivre de leur passion. Qu’il s’agisse de vous reconvertir en wedding planer, cake designer, ostréicultrice, vigneronne ou coach en rangement, les idées créatives pour vivre une vie professionnelle épanouie ne manquent pas à l’appel.
Mais la reconversion est-elle envisageable ou s’agit-il simplement d’un fantasme qu’il est préférable de garder pour soi ? Si vous lisez ceci, c’est que vous avez déjà une bonne idée de la réponse à la question. Alors Janette, aujourd’hui, fini la procrastination et fini l’enferment dans les peurs et les fausses croyances, osons partir à la découverte de la voie du changement professionnel qui s’offre à vous !

Pour être content de soi, il faut oser et y aller !

Françoise Héritier

Devenez la cavalière de votre vie professionnelle

Lorsqu’on y regarde de plus près, on s’aperçoit aisément que le propre de la vie est de permettre à chaque individu une amplitude de mouvements différents. Un peu à l’image du cavalier au jeu d’échecs qui permet des déplacements non linéaires. Pourtant, rares sont celles et ceux qui s’autorisent de telles libertés sur l’échiquier professionnel.

Les raisons à cela sont complexes et variées : peur de sortir de sa zone de confort, peur de perdre trop d’énergie à se former à un nouvel emploi, peur du jugement de l’entourage, peur de ne plus avoir une activité suffisamment rémunératrice, peur de se perdre ou encore peur de l’incompréhension des futurs recruteurs, etc.

La grande majorité d’entre nous préfère, finalement, rester fidèle au choix de carrière effectués à la fin de la scolarité et cela même si ces choix ne sont plus au goût du jour.

Le besoin de changement fait partie de vous

Le monde dans lequel nous évoluons au quotidien nous demande de faire preuve d’adaptabilité aux changements en tout genre. Agir en « balle magique » – descendre bas et remonter haut – est devenu un jeu de tous les instants. Comme le souligne le psychologue humaniste Carl Rogers, de nos jours, « le seul individu formé, c’est celui qui a appris comment apprendre, comment s’adapter, comment changer, c’est celui qui a saisi qu’aucune connaissance n’est certaine et que seule la capacité d’acquérir des connaissances peut conduire à une sécurité fondée. »

Gaston Berger, inventeur de la Prospective, ajoute que « l’un des caractères de l’époque dans laquelle nous entrons, c’est que nous avons affaire à des problèmes dont les données changent au moment où, croyant avoir achevé de les connaître, nous entreprenons la recherche des solutions. » Faire preuve de souplesse et être capable de rebondir sans arrêt est notre spécialité et fait partie de notre ADN. Gare donc aux fausses croyances sur ce sujet !

Les outils pour accéder au changement

La visualisation

Reste la question de savoir comment réussir sa reconversion professionnelle. Dans « Carrière sur mesure » (Ed. Maxima), un livre didactique dont l’objectif est d’aider le lecteur à affronter le changement et les angoisses qu’il génère, Isabelle Flouck, spécialiste en évolution de carrière et consultante RH, propose plusieurs pistes. L’imagination, dit-elle, est un outil de pensée essentiel qui nous aide à grandir. Elle ne sert pas exclusivement à s’évader, mais permet aussi à l’être humain de s’adapter au monde et de prendre possession de lui.

Aux travailleurs insatisfaits ou désenchantés qui n’osent pas le changement, elle conseille de visualiser la journée de travail idéale par le biais d’une fresque-collage ou d’un roman-photo. Cet exercice simple qui consiste à sélectionner plusieurs images inspirantes, à les imprimer puis à les réunir sur un support, permet de donner un input clair et visuel à notre cerveau de ce que l’on souhaite explorer, résoudre ou atteindre. En effet, de nombreux individus ne parviennent pas à se mettre en mouvement parce qu’ils ont une image trop vague de ce à quoi devrait ressembler l’emploi idéal. Un projet, l’emploi rêvé, peuvent être comparés à un gigantesque puzzle. Il est beaucoup plus simple de l’assembler en ayant sous les yeux l’image de ce qu’il représente.

Le journal de bord

Autre exercice pour entreprendre le changement : la tenue d’un journal de bord. « Consignez-y tout le cheminement de votre réflexion, mais aussi vos aspirations, vos découvertes, vos doutes, vos manques et vos difficultés, dit Isabelle Flouck. Ce journal sera un encouragement à vos efforts et vous permettra de mesurer les progrès. » A cet égard, les listes constituent de puissants outils de visualisation. « Listez les activités qui vous font vibrer. Énumérez précisément les qualités de votre travail idéal : quel serait votre revenu ? Combien d’heures par semaine souhaiteriez-vous travailler ? Seriez-vous salarié ou indépendant ? Seriez-vous dans un bureau, chez vous ou sur le terrain ? Imaginez les personnes avec lesquelles vous souhaiteriez interagir. Quel est le service ou le produit que vous auriez à leur offrir ? Plus vous serez précise, claire, et spécifique, plus vite vous évoluerez vers ce à quoi vous aspirez. »

Vous avez désormais tout en main pour envisager le plus sereinement possible un changement professionnel. Nous n’avons qu’une vie et la retraite est, pour certaines d’entre nous, encore bien loin alors cessons de rêver notre vie et vivons nos rêves ! A vous de jouer Janette, je vous souhaite que votre destin professionnel vous soit, à toutes, favorable !

les derniers articles Psycho & Bien-être