#Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

Comment motiver son équipe en situation de crise ?

par Céline Molitor

16 février 2021

A l’heure où vous, Janette, lisez ces quelques lignes, le monde est instable. On peut essayer de fermer les yeux longtemps et imaginer que quand on les rouvrira tout cela ne sera qu’un lointain cauchemar, mais force est de constater que malgré les jours, les nuits, les semaines qui passent rien ne change. Si, dans notre vie privée, il nous est difficile de nous organiser, en entreprise, c’est un peu pareil. Comment dans un tel contexte de crise mondiale, maintenir un niveau de management suffisamment bon pour garder les salariés motivés et engagés ?

Un contexte difficile aussi pour les dirigeants

On le sait, depuis 2008, les périodes de crises se succèdent. Ces crises en cascade ébranlent les entreprises et fatiguent les salariés. Car il est un fait, l’insécurité, l’instabilité et l’absence de visibilité plongent l’être humain dans la peur, voire même dans l’angoisse. Que faut-il faire pour maintenir malgré tout un climat de confiance ? Comment faut-il travailler pour que ces tensions puissent être apaisées ?

Il s’agit là de points de management complexes à gérer. La « crise » prend chaque jour un nouveau visage qui laisse les dirigeants souvent démunis.

Pourtant, la crise n’est pas une raison suffisante pour démissionner, au sens propre comme au figuré, de son rôle de manager ou de leader. Les dirigeants doivent motiver, voire même re-mobiliser leurs salariés, leur donner confiance, solliciter leur énergie, leur créativité et leur engagement, alors que le contexte économique et social ne s’y prête guère…

Quelle attitude le management doit-il adopter ?

La transparence

Dès lors que des informations fiables ayant fait l’objet de décisions sont disponibles, la direction les communique à ses collaborateurs au cours d’une réunion. Cela évite ainsi tout risque d’affabulation du fait de rumeurs qui circulent, ce qui – si l’on n’y prête pas une attention suffisante – aura pour effet désastreux d’accroître encore l’état d’incertitude et de doute dans lequel se trouvent plongés les salariés.

L’écoute, le respect et lempathie

Les craintes et les angoisses devant un avenir incertain doivent pouvoir être exprimées librement de façon à permettre aux tensions d’être évacuées. A défaut de pouvoir apporter toutes les réponses attendues, les managers doivent être disponibles, se montrer attentifs et faire preuve d’une empathie sincère à l’égard des personnes qui les sollicitent à cette occasion.

Les valeurs fédératrices

La culture d’entreprise est essentielle en cas de crise. Elle soude les équipes et les amène à faire front devant l’incertitude et le péril. Il n’y a rien de pire, en effet, que des équipes qui se désolidarisent ou qui ne partagent plus les mêmes objectifs, les mêmes intérêts ou les mêmes motivations. En ce sens, les valeurs de l’entreprise sont très fédératrices.

Tout ce qui est de nature à redonner confiance et à accroître la satisfaction des équipes est bienvenu. Cela permet de se mobiliser et de concentrer les efforts sur le court terme et le moyen terme autour d’activités ayant du sens dans le cadre de la situation vécue.

Justement, en parlant de sens, il s’agira d’en donner aux activités et tâches des uns et des autre. Faire comprendre ce qui est attendu et pourquoi c’est attendu. Dans l’incertitude, l’être humain a besoin d’être guidé et accompagné.

Nous traversons tous cette crise de manière plus ou moins similaire, serrons-nous les coudes et rappelons-nous surtout d’agir en toute humanité car c’est ce dont nous avons le plus besoin à l’heure actuelle.

les derniers articles Psycho & Bien-être