Charles Peugeot presente la DS3 Crossback

A l’occasion de la sortie de la DS3 Crossback, Charles Peugeot était de passage au Luxembourg et Janette a eu le plaisir de le rencontrer pour en savoir plus sur l’ADN de ce nouveau modèle…

 

Janette: DS est l’une des 4 marques du groupe PSA (ndlr: les autres sont Opel, Peugeot et Citroën), quel est son positionnement?

Charles Peugeot: DS est une marque jeune, née en 2014, qui occupe déjà sa place sur le marché mondial des marques premium. 

DS, c’est le savoir-faire du luxe français appliqué à l’automobile. Les véhicules font bien sûr l’objet d’un haut niveau de finition, mais nous allons plus loin avec des showroom aux standards élevés, des équipes spécialement formées et un niveau de services supérieur. Nous travaillons en effet sur le programme « only you » qui proposera voiturier, pick up, location exclusive et club privilège.

 

Janette: Lorsque l’on porte le nom de Peugeot, se doit-on d’aimer l’automobile?

Charles Peugeot: Il n’y a pas d’obligation! (rires) Jamais mon père ou mon grand-père n’ont forcé mon destin. Cependant, la voiture a toujours fait partie de mon univers et on peut dire que je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit. Naturellement, j’ai poursuivi des études en conséquence (ndlr: Charles Peugeot est ingénieur de formation) et aujourd’hui, je suis heureux chaque jour d’aller travailler.

 

Janette: Vous avez un lien particulier avec cette nouvelle DS3 Crossback.

Charles Peugeot: En effet, avant d’être Directeur Général DS Automobiles BELUX, j’ai occupé durant 5 ans la fonction de chef de projet et j’étais donc chargé du développement de la DS3. 

Pour réaliser le cahier des charges de ce modèle, nous avons observé la croissance du taux d’urbanisation, l’augmentation du courant individualiste et notre réponse automobile à ses attentes à horizon 2020 a été de créer une voiture hédoniste. Il fallait que l’utilisateur puisse se dire: « c’est MA voiture ». 

En réalité, les places arrière sont un alibi! La DS3 Crossback est avant tout conçue pour le plaisir personnel.

 

Janette: A présent que la DS3 Crossback est révélée au grand public, pouvez-vous nous donner votre appréciation personnelle du véhicule?

Charles Peugeot: C’est chouette comme question! A vrai dire, cela fait longtemps que je ne l’ai pas conduite et les dernières fois ce devait être sur circuit pour des tests. Je me souviens même avoir été arrêté par la police en excès de vitesse alors que la voiture était camouflée, ce qui nous a valu l’indulgence de l’agent qui a compris que nous étions en train de faire des mises au point!

Bref, c’est vous dire le côté ludique de la voiture. Elle a été conçue pour être amusante dès les premiers kilomètres-heure. On a une bonne inscription dans les courbes, le format petit SUV permet de surplomber la situation, le confort acoustique est assuré et tout est fait pour qu’on se dise: « Chic, je suis au volant de ma voiture! ». 

 

Janette: Vous êtes Directeur Général DS Automobiles BELUX depuis avril 2018, vous découvrez un nouveau marché?

Charles Peugeot: En effet. Je vis à Bruxelles et me rends régulièrement au Luxembourg où nous prévoyons l’ouverture d’un second DS Store. Je suis dans un cycle de vie où le travail (c’est ma passion aussi) et ma famille (j’ai deux garçons de 3 et 5 ans) occupent ma vie. Je prends donc le temps de découvrir à titre professionnel et personnel le Luxembourg. Je souhaite m’immerger dans le pays pour comprendre la population, les consommateurs.

 

Janette: Et quel est le consommateur de la DS3 Crossback?

Charles Peugeot: Si c’est une Janette, je l’imagine dynamique, sans enfant ou avec un enfant en bas âge, elle peut être en couple ou non. Et elle choisit une voiture pour se faire plaisir, son crédo ce serait: « Girls want to have fun! ».

Et si c’est un Jano, la personnalisation étant le fort de DS, il aura créé une allure sportive à sa DS pour un environnement plus masculin. Il a un métier manuel, sensuel. Il est fan de David Guetta et il l’écoute très fort dans sa voiture!

 

Retrouvez l’essai de la DS3 Crossback par Janette dans votre magazine du mois de juin.

 

Les commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *