#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Angy et Rafa Ela en lice pour représenter le Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson

par Elodie Lambion

26 janvier 2024

Si leur rencontre est née de l’amour qu’elles portent à la musique, leur duo, quant à lui, a été initié par le destin. Faisant partie des huit finalistes du Luxembourg Song Contest 2024, entre Angy et Rafa Ela, cela sonne comme une évidence. Outre leur talent vocal, leur aisance scénique, elles partagent une même vision de la musique. Énergie et positivité rares, sincérité touchante, Janette les a rencontrées avant la finale le samedi 27 janvier 2024 à la Rockhal.

Une belle histoire, hors du commun, se cache derrière votre rencontre. Racontez-nous celle-ci.

Angy : Nous nous sommes rencontrées lors du casting. J’avais présenté l’une de mes chansons, et la production nous a proposé de l’interpréter soit en duo, soit en trio. Lors de l’audition, nous nous sommes vues 10 minutes à trois, avec Krick, autre finaliste, pour dégrossir la chanson avant de la présenter. Sur scène, sans avoir répété, avec Rafa Ela, il y avait cette connexion. Elle avait la bonne attitude, la bonne énergie. Au fond de moi, je me disais : « J’espère que le jury va ressentir cette alchimie ». De fait, ils l’ont perçue puisqu’ils nous ont réunies.

Rafa Ela : N’ayant pas de composition personnelle, pour avoir une chance d’être retenue, je suis partie en Suède pour créer deux chansons. La veille de l’audition, la production m’a contactée pour essayer la chanson d’Angy en trio. Regarder l’Eurovision, c’est une tradition familiale ; y participer, c’est avoir la chance de réaliser mon rêve. Quand j’ai écouté sa chanson, les paroles ont résonné en moi par rapport à mon histoire, mon passé. C’est important pour moi de transmettre le bon message en chantant, donc j’ai tout de suite accepté de l’interpréter à ses côtés. Nous sommes maintenant un duo !

Comment expliquez-vous cette connexion immédiate ? 

Angy : Nous n’avons pas besoin de nous forcer. Nous savons que ce que nous sommes en train de partager est aussi important pour l’une que pour l’autre. Cela coule de source. Nous sommes vraiment dans la même énergie.

Rafa Ela : C’est comme si nous étions des amies de longue date. Nous avons le même état d’esprit, la même ambition. Nous savons qu’il y a de la concurrence, mais nous allons tout donner pour la finale.

Si vous deviez vous décrire l’une l’autre ?

Rafa Ela : Angy, c’est une grande source d’inspiration. Elle a plus d’expérience que moi donc j’apprends beaucoup d’elle. Pouvoir partager notre amour de la musique, c’est beau. Je peux me confier à elle et c’est essentiel lorsque l’on partage une telle aventure.

Angy : C’est l’image de la persévérance. Elle sait ce qu’elle veut, où elle va, pourquoi elle le fait et comment elle le fait. Il n’y a aucun faux-semblant avec elle. Elle est la personne avec qui je veux partager cette chanson, car elle lui correspond à merveille. C’est Angy et Rafa Ela, c’est tout !

Parlez-nous de la chanson ‘Drop’ que vous allez interpréter. 

Angy : Chanson faite en collaboration avec mon équipe, Martin Kleveland (Aka Martin K) et Siv Marit Egseth (Aka Ynga) – ma dream team – je l’ai composée exprès pour l’Eurovision. Elle était déjà prête l’année dernière quand l’édition 2023 a été diffusée. Mon mari m’ayant secrètement inscrite au casting luxembourgeois, quand j’ai ouvert ma boîte mail et que j’ai vu le mail d’Eric Lehmann, je n’en revenais pas. Cette chanson parle de se relever après chaque échec, du pouvoir de la persévérance. En résumé, ce n’est pas la destination qui compte, mais le chemin.

Rafa Ela : C’est le fait d’être une guerrière et de ne jamais baisser les bras.

Partager une composition personnelle, est-ce un exercice facile ?

Angy : Il n’y a pas d’égo dans un duo, on ne forme qu’un. Oui, je l’ai écrite et composée, mais ce que j’essaie de faire ressentir à Rafa Ela, c’est que cette chanson, elle est à nous !

Rafa Ela : Les émotions liées à celle-ci viennent vraiment du fond de mon cœur. Si c’était une chanson uniquement pour le show, je n’aurais jamais accepté.

Quelle leçon votre parcours artistique – Angy a été finaliste de l’émission ‘The Voice Belgique’ en 2013 et Rafa Ela a gagné ‘Top Voice Luxembourg’ en 2018 – vous a-t-il apprise ? 

Angy : Ne pas prendre les choses personnellement. Ne pas oublier pourquoi on le fait. Quand j’étais petite, je voulais être une star. Or, si tu veux être une star, ne fais pas de musique (rires). J’aime chanter, j’adore être sur scène, mettre des costumes, danser, créer et transmettre une émotion : ce sont mes objectifs, ceux que je ne veux pas perdre de vue.

Rafa Ela : Rester fidèle à soi-même et ne pas se perdre en chemin. Ne pas oublier d’où l’on vient. Parfois, il y a des échecs, c’est la vie. On les surmonte, on avance.

Comment percevez-vous l’Eurovision ?

Rafa Ela : Tradition familiale, c’est surtout un grand moment pour le Luxembourg. En 30 ans, cela a énormément évolué, c’est un show énorme. C’est un peu la ‘Champions League’ de la musique. Durant une semaine, les pays se rassemblent, il n’y a plus que la musique qui compte. On met le monde sur ‘pause’. Je pense que c’est pour cette raison que les gens aiment autant l’Eurovision.

Angy : C’est la cour des grands, c’est emblématique et historique !

Suivez l’aventure humaine et artistique d’Angy et Rafa Ela via leurs réseaux sociaux. Soutenez-les lors de la finale le samedi 27 janvier 2024 à la Rockhal.

Instagram : angy.music | rafa_ela_music

Facebook : Angy | RafaEla-Music

YouTube : Rafa Ela | Angy

les derniers articles Rencontres

picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Anastasia Vlachaki, poétesse et écrivaine, qui met des mots sur l'amour

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Belle Bandura, le duo céleste

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Magali Dahan, aspirante inspirante au concours Eurovision 2024

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Sonia Barjonnet, celle qui n'a pas froid aux yeux

LIRE LA SUITE