#Actualités | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #Pour s'évader en pensées...

Leiwe Kleeschen

par Paule Kiénert

2 décembre 2021

Le 6 décembre au Luxembourg arrive le « Kleeschen », le Saint Nicolas. Une fête encore plus attendue que Noël pour les petits luxembourgeois.

Si le Kleeschen est symbolisé par un vieux monsieur à la barbe et aux cheveux blancs, habillé de rouge, il se distingue du Père-Noël à sa mitre et à sa crosse.

De l’autre côté de la frontière, les petits Lorrains le connaissent bien aussi. En France cependant, il se contente de faire la tournée des écoles et d’apporter friandises et mandarines; tandis qu’au Luxembourg, il arrive les bras chargés de jouets. En effet, dès la fin novembre, les enfants mettent tous les soirs leur pantoufle devant la porte de leur chambre pour que le Kleeschen puisse y déposer des sucreries, avant d’apporter – dans la nuit du 5 au 6 décembre – les « vrais » cadeaux!

Cette fête est tellement importante au Grand-Duché que le ministère de l’Education nationale a décidé de la transformer en jour férié pour les enfants de l’enseignement fondamental. C’est donc les jours précédant le 6 décembre que le Kleeschen visite classes et écoles.

Malheureusement pour les enfants qui n’ont pas été sages, le Kleeschen est souvent accompagné du Houseker (père Fouettard). Muni d’un grand sac, il décide si l’enfant mérite un cadeau… ou une brindille.

Qu’à cela ne tienne, finissons en chanson!