#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre les hockeyeuses qui marquent l’Histoire

par Elodie Lambion

16 mai 2023

Depuis la création de leur équipe 100% féminine en 2020, les joueuses du Luxembourg Hockey Club ne cessent de marquer l’Histoire du sport féminin dans notre pays et défendent même, avec fierté, nos couleurs à l’étranger.Avant de rejoindre Vienne où elles participeront à l’Euro Hockey Club Challenge, du 26 au 29 mai 2023, Janette a rencontré Julie et Patrizia, team managers, dont la complicité reflète l’état d’esprit positif de cette équipe prête à relever tous les défis.

Créée en 2020 tandis que le club existe depuis 1976, expliquez-nous comment votre équipe a vu le jour.

Patrizia : Historiquement, au Luxembourg, les équipes de hockey sur gazon étaient mixtes. Il y avait peu de femmes qui pratiquaient ce sport. Ces dernières années, par hasard, beaucoup de femmes expatriées, originaires de pays où ce sport est plus national, ont intégré le club. Peu à peu, la base de l’équipe féminine s’est formée, mais il a fallu trouver un championnat dans lequel évoluer. Nous avons discuté avec différents pays dont l’Allemagne et, finalement, nous avons opté pour la Belgique. Aujourd’hui, il y a environ 20 joueuses, de 16 à 46 ans, représentant 10 nationalités différentes. Cette diversité, c’est une richesse !

Le hockey, c’est bien plus qu’un sport. En quoi est-ce véritablement un état d’esprit ?

Patrizia : Il y a une communauté autour du hockey. Dans notre club, tout le monde se connaît, c’est très familial. Certains membres sont actifs depuis des années et, à présent, ce sont leurs enfants qui jouent. C’est une grande famille. De plus, le fair-play, la bienveillance envers les autres équipes, envers ses propres coéquipières, c’est fondamental. Évidemment, il y a la compétition, mais celle-ci s’accompagne de nombreuses valeurs, de respect. C’est un sport qui demande aussi une certaine discipline.

Comment parvenez-vous à allier vie professionnelle, vie privée et passion sportive ? 

Julie : Cela nécessite une compréhension de la part de l’entourage, du milieu professionnel également. D’un autre côté, comme les entraînements hebdomadaires débutent vers 20h15, cela impose une limite au niveau du travail. Cela permet de trouver un équilibre.

Patrizia : Je rejoins Julie, il faut beaucoup de compréhension de la part de l’entourage. Mon mari et mes deux garçons jouent également au hockey. Souvent, nous passons la journée hors de la maison, cela crée des liens forts avec les autres familles, membres du club. Il faut être organisée et raisonnable.

En tant que team managers, rencontrez-vous certaines difficultés ?

Patrizia : Chaque joueuse a sa propre personnalité, son stress, ses problèmes, son énergie et c’est vrai que des conflits peuvent naître. Avec Julie, nous sommes les médiatrices de l’équipe. L’ambiance est tellement importante : nous jouons mieux quand celle-ci est agréable. Dès qu’il y a un conflit, cela se ressent très vite donc nous en parlons, nous trouvons sa source et nous mettons tout en place pour le résoudre. Parfois, lors d’un match, certains mots sortent, les voix s’élèvent, mais il faut prendre du recul et se dire que c’est sur le moment, qu’il n’y a rien de personnel.

Julie : Nous avons aussi un rituel : après chaque match, nous demandons aux joueuses d’écrire le top et le flop du match sur un bout de papier. On en tire quelques-uns au sort et on les lit. C’est devenu un jeu qui permet de maintenir une ambiance conviviale au sein de l’équipe et de passer directement à autre chose.

Pourriez-vous nous en dire davantage sur l’Euro Hockey Club Challenge et vos débuts dans celui-ci ?

Julie : Chaque pays a le droit d’envoyer ses deux meilleures équipes donc le niveau est extrêmement élevé. Nous avons la chance d’avoir des joueuses qui ont de l’expérience dans notre équipe et qui nous en font bénéficier. Comme le hockey se joue différemment en fonction des pays, chacune transmet ses connaissances aux autres. Au printemps 2021, notre capitaine nous a motivées, elle nous a poussées à y participer. Nous y sommes allées et nous ne l’avons pas regretté. Cela demande beaucoup d’organisation, un investissement personnel et même financier, mais cela en vaut la peine.

À l’approche de cette édition 2023, comment vous sentez-vous ?

Patrizia : Même si les scores sont inversés par rapport à nos performances en championnat – là-bas, nous perdons alors qu’ici, nous gagnons – c’est une chance unique pour nous de représenter le Luxembourg et c’est une immense fierté de promouvoir le pays à l’étranger puisque c’est lui qui nous a réunies. Ce challenge s’accompagne d’une certaine appréhension qui nous soude davantage. Il y a une énergie indescriptible, une ambiance extraordinaire. 

Julie : Il y a énormément de partage avec les autres équipes. Même si nous perdons, elles nous félicitent, nous encouragent. Nous retrouvons la bienveillance, le fair-play. Même en cas de défaite, nous gardons constamment le sourire, car c’est une expérience incroyable. C’est une aventure humaine avant tout !

Comment vous préparez-vous pour un tel défi ?

Patrizia : Alors qu’habituellement, nous avons deux entraînements par semaine, nous allons en ajouter un qui sera davantage axé sur la préparation physique. Évidemment, il y aura également une préparation mentale, primordiale avant un tel événement.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Patrizia : Marquer au moins un goal par match lors de l’Euro Hockey Club Challenge 2023. Accueillir de nouvelles joueuses afin de former, idéalement, deux équipes féminines la saison prochaine et continuer à monter en division.

Julie : En ce moment, avec Romane, nous nous occupons de l’organisation de l’Euro Hockey Club. C’est vrai que pour améliorer celle-ci et pour faire en sorte que toutes les filles puissent participer à l’événement, un coup de pouce sous la forme d’un sponsoring est toujours le bienvenu.

ENVIE D’EN APPRENDRE DAVANTAGE SUR LE HOCKEY SUR GAZON ? 

Participez au Family Day le 1er juillet 2023 au centre sportif Boy Konen à Cessange et rencontrez l’équipe féminine de hockey. Suivez leurs performances sur Instagram : @lhc.ladies

les derniers articles Rencontres

picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Antje Voss, directrice du LCTO

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Veda Bartringer, jazzwoman enjouée

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Anne Goeres, directrice de la Fondatioun Kriibskrank Kanner 

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Janette rencontre Flavie Rougier, de l’association What Water

LIRE LA SUITE