#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

Psycho: réussir? Mais quoi?

par Claudine Boulanger-Pic

9 septembre 2021

Sujet extrêmement délicat, surtout aujourd’hui où la valeur n’est plus attribuée à un groupe familial ou autre mais uniquement à la personne. Le marquage de la réussite est individuel. Quelle pression ! Mais quelle est la question : « dois-je impérativement réussir dans ma vie ? » ou « dois je simplement réussir ma vie ? » Les réponses sont différentes…

  • Dois je réussir dans ma vie ?

A cette question toutes les phrases de réponses utilisent l’auxiliaire AVOIR, autrement dit pour afficher une réussite je dois posséder et montrer : avoir de bonnes notes, avoir beaucoup de cadeaux, des vêtements de marque, de nombreux amis, puis ensuite le bac, des diplômes et ou de l’argent (les deux n’allant plus toujours de paire), une grosse moto, une belle voiture, une maison originale, la notoriété…. Les listes sont longues et variables selon les milieux sociaux, leur point commun étant que la liste soit la plus longue possible et en harmonie avec les critères spécifiques de l’environnement. Ce qui est dramatique c’est que cette liste ne s’arrêtera jamais car, en matière de consumérisme, notre société est aujourd’hui championne ! A peine vous possédez que c’est déjà obsolète ! Il faut avoir, avoir, avoir, encore avoir. Je dois même ajouter « avoir plus que les autres », et là nous assistons à toute la kyrielle de pressions et émotions que l’ont peut nommer « jalousie » accompagnée de l’inévitable « peur de manquer ». Il ne s’agit plus seulement de posséder mais d’avoir plus et mieux, sans quoi l’égo en prend un coup et souffre. Je rencontre tellement de personnes qui sont épuisées par cette course infernale et malheureusement insatisfaites. Nous sommes des êtres manquants ! Acceptons-le ! On ne peut tout avoir et ce n’est pas indispensable ! Ce n’est pas ce que nous avons qui fait notre valeur personnelle.

  • Dois je réussir ma vie ? 

Il convient alors de répondre à cette deuxième question avec des phrases utilisant l’auxiliaire ÊTRE, autrement dit je peux tout simplement réussir ma vie en étant, le mieux que je peux, la belle personne unique que je suis. Oscar Wilde disait : « Ne cherche pas à être quelqu’un d’autre, c’est déjà pris. » Assurément chacun possède suffisamment de capacités, de qualités et de compétences pour réussir sa vie même avec des défauts et des insuffisances. Le parfait n’existe pas ! L’essentiel est de définir ses propres valeurs : autonomie, respect de soi et des autres… C’est à vous de définir et redéfinir régulièrement ce qui vous importe et ainsi trouver les objectifs qui grandiront la réussite de votre vie. Un petit exercice simple va vous aider : écrivez votre épitaphe, c’est ce que vous voudriez qu’on dise de vous quand vous serez partie.

Ralph Waldo Emerson citait déjà au 19ème siècle : « rire souvent et sans restriction ; s’attirer le respect des gens intelligents et l’affection des enfants ; tirer profit des critiques de bonne foi et supporter les trahisons des amis supposés ; apprécier la beauté ; voir chez les autres ce qu’ils ont de meilleur ; laisser derrière soi quelque chose de bien, un enfant en bonne santé, un coin de jardin ou une société en progrès ; savoir qu’un être au moins respire mieux parce que vous êtes passé en ce monde ; voilà ce que j’appelle réussir sa vie ! »

La réussite est un état d’esprit avant d’être une norme sociale : elle correspond à un sentiment de satisfaction de soi. En adoptant une attitude plus positive, vous vous apercevrez rapidement que vous aurez le sentiment de mieux réussir.

Pour finir, citons le Dalaï Lama : « La planète n’a pas besoin de gens qui réussissent. La planète a désespérément besoin de plus de faiseurs de paix, de guérisseurs, de conteurs d’histoires et de passionnés de toutes sortes. » Soyons de ceux là !

les derniers articles Janette bien dans sa tête