#Déco & Food | #Tendances food | #Conseils nutritionnels

Manger local et de saison: 5 alternatives de choix au Luxembourg!

par Sophie Caruelle

3 mai 2021

Vous êtes en quête de produits frais et de saison, vous souhaitez réduire l’empreinte carbone de votre alimentation, ou soutenir les producteurs de la région ? Suivez le guide, Janette vous emmène à la découverte des circuits courts, pour consommer local au Luxembourg !

Moins de transport, moins de stockage, plus de goût et de partage, manger local séduit de plus en plus les résidents. Dans le pays, les initiatives se multiplient depuis quelques années. Acheter son poulet à la ferme, récolter ses légumes avec les enfants, ou faire ses courses au sein d’une coopérative, c’est maintenant possible. On vous dit tout sur les options à votre disposition.

Les initiatives citoyennes

Portées par des projets citoyens, des initiatives solidaires visant à rapprocher les consommateurs des producteurs ont peu à peu vu le jour, comme l’épicerie de la MESA à Esch, Eis Epicerie à Soleuvre et Altercoop à Luxembourg-ville. En réduisant les intermédiaires et en privilégiant la production locale, leur objectif est d’offrir des aliments de qualité à des prix raisonnables. On y trouve des produits secs (pâtes, riz, biscuits, pains, conserves, confitures, chocolat, café…), des produits frais (œufs, fromages), des paniers de fruits et légumes, des boissons (jus de fruits, bières, vins), mais aussi des produits d’hygiène. De vrais mini-supermarchés, socialement engagés, et à prix justes !

Certaines de ces initiatives sont participatives. Chez Altercoop, par exemple, il est nécessaire de devenir membre et de donner un peu de son temps au projet chaque mois, pour pouvoir faire ses courses.

Les coopératives maraichères

Des AMAP ont été créées ces dernières années sur le territoire luxembourgeois. Alternatives à l’agriculture intensive, on y cultive des légumes de saison, biologiques, au plus près des consommateurs. Les membres de la coopérative s’engagent pour une saison, de façon à garantir aux producteurs un revenu. Il ne s’agit donc pas de payer ses achats au kilo, mais de contracter un abonnement. On apprécie les petits plus qui font toute la différence :

– la découverte de nombreuses variétés de légumes tout au long de l’année;

– les valeurs de solidarité, de coopération et de partage;

– la possibilité de participer au quotidien de l’AMAP, en apportant son aide ou sa contribution;

– et parfois même, le droit de récolter soi-même ses légumes chaque semaine, plutôt que d’opter pour un panier tout prêt !

Il existe pour le moment 4 AMAP dans le pays (Terra à Luxembourg-ville, Vum Greis à Berchem, Krautgaart à Koerich et Zaïtgeméis à Beckerich). Pour les situer, rendez-vous sur le site solawi.lu.

Les producteurs locaux

Le pays regorge de fermes et de producteurs alimentaires de tous secteurs. De la viande aux fromages en passant par les pâtes artisanales, le miel et la bière, l’offre en produits du terroir est extrêmement riche. Pour trouver le producteur qu’il vous faut, le guide d’achat de la Chambre d’Agriculture recense toutes les adresses utiles sur le site sou-schmaacht-letzebuerg.lu (« Savourez le Luxembourg »). Produits frais garantis !

Les jardins communautaires

Pour les courageuses, les passionnées ou les résilientes qui souhaitent s’impliquer dans la production de leur alimentation, il est possible de rejoindre un jardin communautaire. À la différence des jardins communaux ou des parcelles de jardins de ville, ils sont cultivés et gérés par un groupe d’habitants. À vocation productive ou pédagogique, ils rassemblent les citoyens d’un même quartier autour d’un projet commun : l’envie de cultiver ou d’apprendre à jardiner de façon écologique. Ces jardins connaissent un tel succès qu’il est parfois nécessaire de s’inscrire sur une liste d’attente ! Vous trouverez plusieurs jardins communautaires à Luxembourg-ville (Pfaffenthal, Bonnevoie, Pétrusse, Grund, Limpertsberg, Beggen) et dans les autres villes du pays (Sanem, Junglinster, Oberkorn, Niederkorn, Differdange, Bettembourg…).

Les sites integratioun.lu et eisegaart.cell.lu listent leurs emplacements ainsi que les personnes de contact.

Les points de vente qui privilégient le local

Entreprises sociales d’insertion par le travail, magasins bio, ou services de livraison à domicile, plusieurs acteurs de la distribution alimentaire au Luxembourg sont spécialisés dans la vente de produits locaux. On peut dorénavant identifier en un clin d’œil ces points de vente sur le site changeonsdemenu.lu, créé à l’initiative de SOS Faim. Le site répertorie tous les distributeurs proposant des alternatives responsables au Luxembourg, et vous permet également de calculer l’empreinte environnementale de votre alimentation.

De façon régulière ou ponctuelle, à vous de choisir les options qui correspondent le mieux à vos besoins, vos envies et vos habitudes de vie. A vos cabas, on se retrouve là-bas !

les derniers articles Déco & Food

picto catégorie post
#Déco & Food | #Do It Yourself

DIY : Des pots semis zéro déchet

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Déco & Food | #Les recettes de Janette

La kitchenette: La Quiche au Kachkéis

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Déco & Food | #Les recettes de Janette

Et si on fêtait le Cinco de Mayo?

LIRE LA SUITE