#Janette bien dans sa tête | #Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

Gérer les conflits

par Claudine Boulanger-Pic

14 avril 2022

Les conflits sont inévitables et même souhaitables, ils sont la marque évidente de nos différences. Lorsqu’ils sont gérés de manière saine, ils renforcent la compréhension ainsi que la confiance, et permettent de consolider les liens qui unissent les personnes. Cependant les conflits provoquent des émotions fortes, des sentiments de déception, ainsi que du mal-être. Lorsqu’un conflit est mal géré, il peut causer du ressentiment et des ruptures irréversibles…

Pour affronter de manière adéquate un conflit, il est fondamental de connaître ses propres sentiments et émotions, pour découvrir ses propres besoins. Sinon il est quasiment impossible de les communiquer aux autres et de permettre la résolution du conflit. Cela aboutit presque systématiquement à des discussions triviales et douloureuses… sans fin.

Quelques indications pour mieux gérer un conflit

1. Soyez attentive et écoutez

Lorsque nous écoutons quelqu’un, nous développons de l’empathie envers cette personne, nous créons une situation positive favorable. De plus, le fait d’écouter nous permet de nous informer sur ce qui est en train de se passer. Et puis, plus vous écoutez les autres, plus ils vous écoutent en retour.

2. Établissez des priorités : la résolution du conflit avant le fait d’avoir raison

Lorsqu’un conflit survient, il ne s’agit pas de perdre ou de gagner. Ce que vous recherchez est le maintien de la relation pour aller de l’avant et trouver ensemble une solution ou admettre qu’il n’y en a pas, stop ! Pour cela, il est fondamental d’être respectueuse et de faire attention au point de vue de l’autre.

3. Ne gardez pas de rancœur et vivez l’instant présent

Si vous restez bloquée dans des ressentiments du passé, votre capacité à voir la réalité telle qu’elle est vraiment va être impactée et grandement diminuée.

Si vous souhaitez avancer, vous devez vous recentrer sur l’instant présent (sur l’ici et maintenant) et résoudre le problème actuel avec les éléments d’aujourd’hui, sans regarder dans le passé et vous laisser vous envahir.

4. Évitez les conflits si vous le pouvez

Résoudre un conflit peut être épuisant. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter sa survenance, surtout s’il s’agit d’un thème secondaire. Beaucoup de choses sont moins graves et moins importantes qu’on ne le pense… si on fait taire son petit ego !

5. Pardonnez

Il est impossible de résoudre un conflit si vous n’êtes pas disposée à pardonner ou que vous êtes incapable de le faire. Si vous n’êtes pas en mesure de vous libérer de l’envie de vous venger de l’autre, vous ne parviendrez pas à régler le conflit, même si vous parvenez à une sorte d’accord, comme une trêve.

Pardonner, c’est cesser de donner à l’autre une place importante dans sa mémoire et son dialogue intérieur. Pardonner, c’est cesser de polluer et d’intoxiquer tout seul son mental.

6. Laissez le temps soigner les plaies

Il arrive parfois qu’un conflit ne puisse pas être résolu. Dans ce cas, essayez de prendre du recul sur la situation et de véritablement vous déconnecter. Cela permettra de ne pas faire entrer le conflit dans la sphère de votre vie personnelle.

Même si ce n’est pas toujours possible ou conseillé, cela peut être une excellente manière de régler de petits désaccords en évitant que le conflit ne prenne trop d’importance.

Quelques indications pour apprendre à gérer de mieux en mieux les conflits

La capacité à résoudre les conflits de manière adéquate dépend de la faculté qu’a chacune des parties à calmer son stress et gérer ses émotions, à faire attention à l’autre, et à être conscient des différences qui les séparent.

Pour cela, il convient d‘apprendre à :

– Calmer son stress : si vous parvenez à repérer rapidement votre stress et à garder votre calme, vous cessez d’être centrée sur vous-même ; vous pouvez alors mieux lire et interpréter la communication verbale et non-verbale de votre interlocuteur.

– Gérer ses émotions et son comportement : si vous êtes capable de gérer votre ressenti, vous allez pouvoir communiquer sans montrer votre malaise ni jamais menacer ou intimider votre interlocuteur (physiquement ou verbalement).

– Se tourner vers les autres : c’est la seule manière que vous pouvez utiliser pour découvrir vos sentiments et pour écouter tout ce que l’autre a à vous dire.

– Etre consciente des différences : apprenez à les repérer, à les accepter et devenez ainsi respectueuse des différences qui peuvent vous séparer de vos interlocuteurs. Vous n’avez pas le pouvoir de changer les autres et réciproquement ! C’est une excellente manière pour désamorcer rapidement tout conflit.

Pour cet apprentissage difficile et néanmoins réalisable par qui le décide, tournez-vous vers les méthodes offertes par la « sophrologie » et « la pleine présence » largement divulguées aujourd’hui.

les derniers articles Janette bien dans sa tête