#Janette bien dans sa tête | #Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

Une sexothérapie peut-elle vraiment aider ?

par Sophie Pilcer

8 avril 2022

Vous souffrez depuis des années de douleurs pendant les rapports, vous aimez votre Jano du fond du cœur, vous avez construit et partagé tant de projets ambiance petite maison dans la prairie ou remake de la famille Ricoré, mais où est passé l’amant de Lady Chatterley ?

Cet amant si vigoureux, si sexy, si viril et tendre à la fois, il semblerait qu’il ait été remplacé par un maladroit petit Jano tremblant, transpirant à l’idée de ne pas maintenir son érection. Bref, comme dans les meilleurs contes après ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, le carrosse s’est transformé en citrouille. Je mélange tous les contes, me direz-vous ?

Je mélange tout, comme dans la vraie vie quand tout s’efface et s’effondre, quand ce qu’on croyait fort et définitif s’envole… C’est malheureusement ce qui se produit dans beaucoup de couples. Une princesse qui redevient grenouille et un prince qui redevient crapaud. Et c’est là que nous intervenons, nous les super sexperts tels Superman ou Superwoman !

Une consultation chez un sexologue ne transforme rien, ne change ni les uns ni les autres, n’impose aucune norme, aucune performance. Bien au contraire, nous sommes là pour permettre de se libérer de toutes les injonctions. Vous apprendrez, si vous ne le savez pas déjà, que l’on peut aimer sans désirer, qu’il est très rare d’avoir un orgasme synchronisé avec son partenaire, qu’il n’y a pas d’obligation de jouissance et surtout que la sexualité n’est pas une obligation et oui dans un cabinet de sexologie, c’est la première chose qui est dite et redite : la sexualité n’est pas une obligation.

Puis nous essayons de comprendre quelles sont vos représentations de la sexualité. C’est toujours le non sexuel qui donne le sens à vos comportements sexuels. Je m’explique… Si vous avez des croyances sur la sexualité, des préjugés qui vous donnent une image négative de la sexualité, si vous considérez la sexualité comme quelque chose de dégoûtant, sale et honteux, si toute votre enfance, on vous a fait comprendre que se toucher, se caresser, c’était très mal, vous ne pouvez qu’être marquée par cette empreinte négative et tous ces jugements se répercuteront sur votre vie sexuelle, parfois à votre insu. Et débloquer un préjugé demande du temps, de la disponibilité et sera un des chemins vers une libération sexuelle.

Quand vous viendrez ou non rencontrer un sexologue, n’ayez pas peur, il est sans jugement, sans recette, sans idée préalable sur ce qui est bon pour vous, il ne vous imposera rien, votre rythme sera le sien. Vous ne serez jamais choquée. Il vous accompagnera dans une découverte de vous-même, de votre érotisme. 

Chère Janette, cher Jano, vous apprendrez l’art de l’érotisme. L’érotisme est un art majeur, un humanisme qui n’a rien à voir avec la pornographie. La pornographie, le culte de la génitalité et des corps morcelés renforcera vos peurs, vos angoisses, vos préjugés, elle est tout ce qui génère l’anxiété de ne pas être à la hauteur sur le plan de l’érection et de la virilité pour Jano et du côté de l’image corporelle pour vous, chère Janette. Elle met des normes, des diktats, elle vous réduit à une pénétration, un coït. Ce que vous apprendrez chez un sexologue, c’est, au contraire, la liberté, la créativité, l’inventivité d’une sexualité riche de découvertes, de fantasmes, de sensualité qui ouvrira toutes les facettes de celui ou celle que vous n’avez pas encore osé être et vivre !

les derniers articles Janette bien dans sa tête