#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Suis-je suffisamment en harmonie avec la nature?

par Claudine Boulanger-Pic

11 juillet 2020

Humeur, comportement, émotions, dépendent réellement de la présence de la nature. La psychologie de l’environnement est une discipline qui s’intéresse à la façon dont l’environnement physique immédiat d’un individu peut affecter son fonctionnement psychologique, son bien-être physique et mental ainsi que son comportement. Janette fait le point.

Arbres, fleurs, rayons de soleil, nous entourent au quotidien mais vous n’imaginez pas, Janette, à quel point ils jouent un rôle dans votre vie. L’Humain, notamment depuis un siècle, s’est considérablement affranchi des contraintes que lui dictait la nature et il s’est éloigné d’elle. Pourtant, discrètement, beaucoup de ces éléments naturels qui nous entourent ont un impact sur nos interactions sociales et notre bien-être physique et mental.

Les effets du soleil sur notre humeur

Beaucoup de chansons, de poèmes, de proverbes le consacrent. Il apporte la vie et des études nous montrent des résultats étonnants qui traduisent son importance avant la naissance, avant même que nous ne puissions nous émerveiller de le voir. Lorsqu’il est là, brillant au firmament, nos comportements changent. Il semble que, indépendamment des saisons, la présence du soleil nous rende plus altruistes et que cet effet soit médiatisé par l’humeur positive que cela active. Le soleil associé à un ciel sans nuage active le meilleur de nous-mêmes et nous fait voir la vie en rose. À l’évidence, c’est bien le spectacle du soleil et non l’augmentation de la température qu’il suscite qui explique ces effets. Ne dit-on pas, par analogie avec le soleil, que notre humeur est au beau fixe. 

Les effets des plantes sur notre goût au travail

On dit souvent que les Européens ont une excellente productivité au travail. Pourquoi ? Et si la réponse nous venait des plantes que l’on trouve dans notre environnement de travail et qui seraient susceptibles d’affecter le bien-être de l’employé ? On constate que la présence de plantes dans l’univers du poste de travail d’employés de bureau améliore la productivité et diminue les arrêts de travail. On notera que cet effet a été observé tant chez les hommes que chez les femmes. Kaplan et Kaplan (1989) ont montré que des salariés qui pouvaient voir des arbres et des fleurs depuis leur bureau considéraient leur travail comme moins stressant et plus satisfaisant que des salariés ayant vue sur des constructions urbaines. Ces chercheurs ont également observé que ces salariés avec vue sur la nature présentaient moins de petits tracas de santé et de maux de tête que l’autre groupe. Shin (2007) rapporte également que la vue des arbres de la fenêtre du bureau est associée à plus de satisfaction au travail et moins de stress ressenti, et cela quels que soient l’âge, le sexe ou le type d’emploi occupé. 

D’autres recherches montrent que le management pourrait investir avec profit la ressource verte. Si votre préoccupation est la productivité et le bien-être physique et mental de vos employés, il conviendrait, plutôt que de mettre la pression, néfaste au final à la performance, de créer par les plantes un environnement de travail agréable, vert et fleuri. 

Les bienfaits de la marche à pied

Comme on l’entend dire fréquemment, la marche à pied, c’est bon pour la santé. Oui, il est bon de pratiquer régulièrement de l’exercice physique même modéré. Cependant, si l’on en croit les recherches, on peut optimiser l’efficacité de cette simple activité si on la pratique en milieu naturel. On constate que l’endroit où l’on marche a des effets différenciés sur certains paramètres physiologiques mesurés. La persistance de ces effets après la phase de repos atteste bien que cela provient des différences de lieux de marche et non d’une possible différence dans l’effort. Pour les chercheurs, une moindre production d’hormones du stress explique cet effet. Une autre recherche  (Park et al. 2007) utilisant sensiblement la même méthodologie a montré qu’à l’issue d’une marche en forêt, le taux de cortisol salivaire (hormone du stress) était à un niveau de concentration moins élevé qu’il ne l’était après la marche en zone urbaine. Une recherche de Hug et al. (2009) confirme d’ailleurs que dans les complexes sportifs, les mêmes activités (vélo d’appartement, rameur…) faites dehors plutôt qu’en salle prédisent déjà mieux l’assiduité (fréquence et maintien) des pratiquants. On imagine donc la force des espaces naturels sur cette détermination à continuer.

Marcher, oui, mais pour optimiser les effets cardioprotecteurs de la marche, il semble qu’il vaille mieux marcher en forêt. Ajoutons qu’il y a un effet magique, une sérénité et une beauté intrinsèque de la forêt qui nous comblent. Janette, si vous souhaitez reprendre le sport avec une pratique modérée, il sera pertinent de faire de la marche en zone boisée afin de bénéficier d’effets supplémentaires immédiats. 

Les effets des fleurs sur les émotions

Offrir des fleurs reste un geste important socialement, qu’il soit dans une optique romantique, de séduction, ou plus conventionnelle (remerciements), les fleurs engendrent chez les hommes et femmes des émotions directes et franches. 

Chez l’homme de Neandertal, des traces de pollen de fleurs présentes dans les tombes ont apporté la preuve que des fleurs accompagnaient les défunts. Aussi, les chercheurs pensent que les fleurs, en raison de leurs variétés de formes, de couleurs et d’odeurs, auraient été perçues comme ayant une propriété de traduction des différentes émotions que ressent l’Humain comme la joie, la tristesse, l’amour et, pour cette raison, auraient été cultivées et utilisées pour traduire et provoquer ces émotions ou accompagner des événements émotionnels de notre existence. 

Des recherches récentes montrent que les fleurs ont bien cette propriété d’activation immédiate d’émotions intenses. Qu’un présent suscite une humeur positive, cela est attendu, mais une vraie joie sincère s’observe lorsqu’ il s’agit de fleurs. Pour les chercheurs, les fleurs sont à ce point attachées aux émotions des humains que leur simple présence active automatiquement ces expressions particulières. Les fleurs pourraient peut-être avoir été des composantes naturelles du concept de beauté. Or, l’être humain se distingue des autres espèces par ce besoin d’un certain nombre de choses non essentielles à sa survie en raison de leur pouvoir d’activation de sensations et d’émotions positives. Le simple fait d’être exposé aux fleurs pourrait suffire à éveiller ces émotions et sensations, et expliquerait de tels effets comportementaux.

Conclusion : les bienfaits de la nature dans notre vie

L’urbanisation galopante et notre vie devenue trop moderne, mécanique et matérialiste nous ont conduits à oublier la nature et l’importance qu’elle a eue et qu’elle a encore pour nous et pour notre corps. Notre vie trépidante et nos modèles de loisirs dictés par le marketing nous font oublier que près de nous, des activités simples, en lien avec la nature et le développement de la nature, nous font du bien. C’est le cas notamment du jardinage ou de l’horticulture, des promenades en forêt, en montagne, sur les bords d’une rivière… Ou d’une sieste sur le balcon, la terrasse ou à l’ombre d’un buisson!

Dans leur livre, Nicolas Gueguen et Sébastien Meineri* dressent un état des lieux, selon différents thèmes, de certains aspects de la psychologie de l’environnement. Les découvertes les plus surprenantes de la psychologie, en 100 comptes rendus d’expériences, pour comprendre pourquoi la nature nous fait du bien. L’herbe de votre voisin est-elle toujours plus verte ? Pourquoi les personnes dépressives doivent-elles jardiner ? Pourquoi faut-il le dire avec des fleurs ? Pourquoi le chant des oiseaux endort-il votre bébé ? Prenez-vous de la vitamine G ? Non ? Eh bien c’est dommage, vous devriez, car cela est bon pour la santé physique et mentale, pour la planète et pour les générations futures. Bref la vitamine G, c’est la vitamine de la vie ! La vitamine G ou Green Vitamine, bien entendu, n’existe pas ! Elle fait référence au rôle essentiel que jouent les plantes, les arbres, les fleurs qui nous entourent, et aux bienfaits que ces derniers nous procurent.

*« Pourquoi la nature nous fait du bien » de Nicolas Gueguen et Sébastien Meineri, aux éditions Dunod.    

les derniers articles Janette bien dans sa tête

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Les petits plaisirs ne sont jamais coupables en vacances! Janette en fait la liste

LIRE LA SUITE