#Janette bien dans son corps | #Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Psycho: reprendre contact avec la nature

par Claudine Boulanger-Pic

11 mai 2021

Pour reprendre le chiffres de nos voisins français, 80% de la population vit en ville, 20% à la campagne : on s’est un peu éloignés de la nature. La tendance qui consiste à renouer avec elle, et plus particulièrement avec les arbres, porte ses fruits en matière de bien-être. Déstressante, apaisante, réconfortante, la pratique de la promenade en forêt n’a pas fini d’étonner par ses vertus sur notre organisme.

La sylvothérapie est une pratique ancestrale, qui fait partie de la naturopathie, dont l’objet est de prévenir et rééquilibrer l’organisme au niveau mental, au niveau émotionnel et au niveau physique.

Respirer un air plus pur contribue à diminuer le stress, et permet de récupérer plus rapidement. De récentes études montrent que l’air en forêt contient moins de microbes que l’air en ville. L’amour des arbres ne résume pas la sylvothérapie. Une balade en forêt, un souvenir d’enfance, un jeu oscillant entre l’observation des arbres, de leurs feuilles, de leurs couleurs et des exercices pour se recentrer ou se rétablir font aussi partie de cette pratique.

Il faut aller en forêt, on insiste. C’est bien d’aller dans les parcs mais plus la densité est grande, plus les effets des arbres sont bénéfiques. En fonction des forêts que l’on fréquente, des arbres présents, des exercices que l’on s’amuse à faire, adultes comme enfants, la sylvothérapie va porter ses fruits. Il en ressort une forme de paix intérieure, d’humilité, de bien-être immédiat et à long terme que ressentent les gens après une visite auprès des arbres. L’idée, c’est d’aller en forêt, de ne pas oublier que les arbres ont depuis toujours fait partie de notre vie, que nous ne pouvons pas vivre sans eux !

NB : Pas le temps d’aller en forêt ? Vous pouvez toujours commencer par une pratique en ville. Prenez conscience des arbres qui vous entourent. Observez-les : est-ce que ce sont des conifères ou des feuillus. ? Les feuillus sont des arbres plus relaxants, leur feuillage est plus clair, le soleil passe à travers, les formes sont plus rondes. Le conifère, lui, est plus vivifiant, plus tonique. Il est plus foncé. Dans une forêt de pins par exemple ou de sapins, tout est plus sombre. Les formes sont plus droites. C’est une bonne forêt pour les personnes désorganisées, ou celles qui ont trop de pensées dans leur esprit, ça leur permet d’avoir une droiture, de se fixer. On n’emmène pas, par contre, des enfants hyperactifs en forêt de conifères, ils auront encore plus d’énergie ! Les forêts de feuillus vont calmer les personnes, donner de l’espace, une sensation de liberté.

Bien choisir sa forêt, c’est déjà une première étape. À l’heure du règne digital, revenir à nos racines, aux arbres est perçu comme une nécessité, un plaisir bénéfique. Cette reconnexion à la nature / déconnexion du digital est nécessaire pour un bien-être profond.

Tout est rapide dans notre société, il faut aller vite, tout le temps. On doit se dépêcher, on monte dans le bus, on court au bureau, on est en retard pour récupérer les enfants… Aller en forêt, c’est ralentir le rythme. Grâce aux exercices de sylvothérapie, on diminue la cadence. Pour une personne en stress ou en burn out, je conseille des exercices très lents, d’observation, de sublimation, de méditation, de respiration, de pleine présence. Quelqu’un par contre qui a encore de l’énergie, qui sort d’une opération, d’un traitement, qui a besoin de récupérer, je l’invite à sauter des obstacles, marcher sur des troncs, escalader les arbres, etc. Des choses plus sportives.

Voici les 9 arbres qui vous feront du bien

1 – Le tilleul, un baume pour le cœur, notre quatrième centre d’énergie

C’est un arbre vénéré pour son aspect doux et accueillant. Il symbolise l’amour, la beauté et la fertilité. En allant à sa rencontre, il vous délivre de vos pensées obscures et vous permet de lâcher prise. Il vous fait ressentir la Mère Nature qui est présente en chacun de nous et qui ne vous juge pas. Son côté féminin apporte joie et optimisme. Sa générosité vous emplit de beauté et d’empathie car il inonde le monde de son subtil parfum. Il rééquilibre l’énergie de votre cœur en y infusant de la confiance et de la paix Tout vous semble alors plus léger et plus simple. Vous pouvez laisser auprès de lui vos colères et vos rancœurs.

2 – Le saule, la mamie consolatrice

Si le tilleul est une mère rassurante, le saule symbolise l’aïeule consolatrice. C’est un arbre qui incarne la lune et l’eau, qui parle aussi de la féminité, et peut aider à vaincre la stérilité. L’histoire ne dit pas si la cause en revient à ses fruits ou à l’acide salicylique présente dans son écorce et dont on a tiré l’aspirine. Se connecter au saule permet de communiquer directement avec les eaux troubles de votre inconscient, de les sonder jusqu’aux racines et enfin de libérer vos émotions les plus secrètes afin de les transformer en énergie. On l’appelle pleureur, ses longues branches et ses feuilles en forme de larmes vous invitent à vous libérer de tous vos chagrins et à les lui confier, il vous aidera à refermer et à panser vos blessures. Il est certain que votre rencontre vous apportera paix intérieure et apaisement pour mieux avancer dans votre vie.

3 – L’olivier, le précieux qui vous montre le chemin

Présent dans de nombreuses légendes et traditions, l’olivier est le symbole de la Paix et de la Sagesse. Cet arbre semble immortel car il forme des rejets qui lui assurent sa descendance. Ses mystérieuses formes, spirales, trous, vagues… qui le parcourent racontent sa lenteur et son histoire. Le temps semble s’inscrire dans le bois tel un langage qui narre l’empreinte des siècles passés. En vous en  approchant vous ressentez cette sensation de paix et de lenteur. En regardant le tronc, vous comprenez que le temps se concrétise dans la matière. L’éternelle présence de l’olivier ainsi que sa sagesse vous apprennent à surmonter les obstacles. Il peut vous guider et mettre en avant le meilleur de vous-même, tout comme l’homme a su le sublimer en le rendant précieux, par son bois, son huile et ses fruits

4 – Le chêne, la puissance du monarque

Le chêne a toujours eu une réputation de roi des forêts. C’est pour ses qualités de résistance et de protection qu’il a souvent été utilisé pour construire les navires, les portes et aussi les boucliers. Les druides celtes le considéraient comme un être magique. Dans la Grèce antique, il était perçu comme étant le père du dieu Zeus et fut dédié à la planète Jupiter. Le chêne symbolise la force, le pouvoir et la longévité. C’est un arbre masculin qui honore la puissante fertilité masculine. Vous trouverez auprès de lui toute l’énergie dont vous avez besoin pour affronter les évènements de la vie. Après une pause à ses côtés, vous vous sentirez pleine de force et d’assurance.

5 – Le hêtre, la liberté retrouvée

Le hêtre est un arbre qui symbolise le plaisir d’être soi. Longtemps utilisé comme support d’écriture, ce bois est symbole de mémoire, d’intériorisation, de lucidité et de connaissance. Cet arbre a une relation simple avec l’Homme car il représente la pureté et la sagesse. Le hêtre est fort et délicat à la fois. Près de lui vous vous sentirez faire partie de la Nature environnante. Toute angoisse s’évanouit, le hêtre vous transmet sa force tranquille et vous montre comment vous suffire à vous-même. Maintenant, vous êtes sereine et vous ne manquez de rien d’essentiel.

6 – Le bouleau, la frangine accueillante

Le bouleau représente la porte entre les mondes de la vie et de la mort. Cet arbre, empreint de connaissances danse avec légèreté dans le vent. Éternelle ballerine, le bouleau ne semble presque pas vieillir. Cette Dame blanche a réussi à coloniser les terres désolées les emplissant de lumière et les transformant en magnifiques forêts fantasmagoriques. Auprès du bouleau, vous entrerez en contact avec la fluidité féminine, votre inspiration grandira et vous vous sentirez respirer le bonheur et la joie de vivre. Rentrer en contact avec la sagesse du bouleau, c’est recommencer à zéro, laisser à ses pieds tous les démons du passé pour traverser une nouvelle ère de votre vie, sans aucune peur, libérée de vos soucis. Maintenant, vous sentez une énergie légère vous emplir, vous êtes prête à changer le monde, à prendre de nouvelles résolutions. Tout est possible, plus rien ne vous arrête.

7 – Le châtaignier, l’ami fidèle

Le châtaignier est un arbre humble : il vit depuis longtemps à nos côtés et pourtant il n’est associé à aucune légende, à aucun mythe. Cet arbre, originaire d’Asie mineure, fut une importante source alimentaire et de matière première pour les constructions pendant de nombreux siècles, avant d’être délaissé. En vous promenant dans une châtaigneraie, vous ressentirez une sensation unique. Vous aurez l’impression d’être observée de manière discrète et silencieuse, comme si ces arbres étaient contents de votre visite et se mettaient à votre écoute. Le châtaignier, être sensible, semble aimer toutes les créatures qui lui rendent visite. Son caractère est empreint de générosité et d’amitié. Il vous fera partager son fort magnétisme qui vous permettra de vous adapter à toutes les situations de la vie comme il l’a fait lui en changeant de terrain. Si vous restez un peu auprès de lui vous ressentirez sans nul doute sa présence enveloppante. Une douce lumière vous entourera sûrement car le châtaignier sait nous communiquer toute sa bonté et sa simplicité. Après un long contact avec lui, vous vivrez en jouissant d’une incomparable générosité, de l’attention et du respect vis-à-vis de ce qui vous entoure, pleine d’empathie.

8 – Le frêne, le maître en soi

Le frêne est souvent associé au lien entre le ciel et la terre. Dans la mythologie nordique, son surnom est Yggdrasill. Il représente Odin, dieu de la guerre, le plus puissant parmi les dieux nordiques. Cet arbre symbolise à la fois le microcosme et le macrocosme. Il est votre miroir, une seule et même chose qui vous unit, où tout est interconnecté. Le frêne est votre identité la plus profonde. Aller à sa rencontre est la promesse d’aller à votre propre rencontre. L’axe du monde qu’il incarne est aussi votre axe intérieur. Vous découvrirez certainement ce que vous cherchiez depuis longtemps et qui était là, à portée de main : votre Moi. Cette partie de vous, si aimante et tolérante, si majestueuse et compréhensive, vous apprend à accepter votre véritable identité. Peut-être quelques larmes couleront sur vos joues, car le frêne vous permettra de vous laisser aller. Vous avez enfin retrouvé le chemin de votre maison intérieure.

 Retrouver cette partie unique et individuelle vous connecte aussi directement à l’univers tout entier. Le frêne vous accepte telle que vous êtes et vous donne la chance d’accueillir votre structure invisible pleine de contradictions, mais qui cohabitent en vous harmonieusement. Un sentiment de paix vous envahira certainement. Vous retrouverez aussi vos racines qui représentent la partie la plus solide et authentique de votre être. Le frêne vous murmurera un message comme : « Tu es exactement à la place que tu as choisie d’être. Ton Moi se trouve dans un espace auquel tu ne pensais plus, un lieu que tu avais renoncé à aimer, cherchant en vain à trouver cette paix intérieure qui t’attendait là au fond de toi. »

9 – Le pin, la maman et le papa, la dualité

Le pin est gouverné par Saturne représentant l’archétype du Père et de l’Ermite. Son contact est facile et vous n’aurez aucun mal à l’approcher et à vous familiariser avec sa présence très maternelle, pour ressentir ce sentiment d’amour inconditionnel. Le pin distille ses essences sur Terre pour transmettre à la Nature toute sa bonté. C’est un canal entre l’obscurité et la lumière, entre la nuit et le jour. Le pignon de pin donne son nom à notre glande pinéale qui régule le cycle veille/sommeil. A son contact vous découvrirez aussi la possibilité d’accepter la dualité entre vos parties féminine et masculine et vous retrouverez le sens profond de la famille pour prendre conscience que chacun de ses membres est une unique flamme qui fait brûler un grand feu de bien-être à l’intérieur de vous. Collez-vous contre le pin, pour retrouver votre âme d’enfant qui exprime votre énergie primordiale et réparatrice. Vous retrouverez la petite fille et la belle personne que vous êtes

ATTENTION !

La nature n’est pas toute gentillette ! Dans les bois vous pouvez trouver aussi des mousses et lichens pas si inoffensifs ainsi que des insectes dangereux qui vivent sur les arbres.

Des espèces animales se promènent sur l’écorce comme les chenilles processionnaires qui se nourrissent des aiguilles de pin ou de cèdre et dégagent des poils urticants et allergènes. Les démangeaisons peuvent durer jusqu’à deux semaines et les poils peuvent provoquer des œdèmes ou blesser les yeux. Il faut faire attention aussi aux tiques qui sont responsables de la maladie de Lyme. Toutes n’en sont pas porteuses mais si vous êtes piquée par une tique et qu’une réaction cutanée (pourtour rouge) demeure après plusieurs jours, il faut consulter. Des frelons peuvent aussi se trouver à proximité des arbres, leur piqûre est douloureuse. Les moustiques adorent les sangs sucrés et s’en délectent. Des serpents vont vous surprendre, peut-être vous faire peur. Renseignez vous et partez tout le corps toujours bien couverte.

Soyez prudentes les Janette mais dès que vous le pouvez ALLEZ EN FORET.

Source : « Ces arbres qui nous veulent du bien. À la découverte des bienfaits de la sylvothérapie », de Laurence Monce aux éditions Dunod

les derniers articles Janette bien dans son corps