#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Me voir comme je suis !

par Claudine Boulanger-Pic

23 mai 2022

Mission impossible ! Pour me voir comme je suis, il faudrait que je sache qui je suis ! Or je suis indéfinissable, parce que je ne suis jamais finie. Chaque être qui vient au monde est une belle personne qui possède suffisamment de compétences, de capacités et de qualités pour faire de sa vie ce qui l’épanouit et le satisfait. Mais nous ne pouvons découvrir tout cela qu’au fur et à mesure que nous grandissons et agissons. C’est une découverte incessante. A cela deux empêchements majeurs : les Autres qui sont notre miroir et la Peur qui nous empêche d’agir.

Les Autres

Le petit enfant que nous avons tous été ne sait pas qui il est, il ne sait même pas qu’il existe et qu’il est une personne unique. Il ne sait rien et c’est très angoissant ! Donc il va attendre et apprendre des autres (les grands, mais pas que) qui il est.

C’est évident, je ne peux pas me voir, sauf dans un miroir qui renvoie mon image… déformée. Les Autres sont ce miroir que je crois exact, que j’ai besoin de croire exact pour calmer l’angoisse de l’incertitude. Tous les « tu es… », « tu n’es pas », sortes d’étiquettes dont je vais être affublée composeront la représentation mentale de la personne que je crois être. Je vais avoir la conviction que je suis bien celle qu’on m’a dit et que je suis née comme cela (maladroite ou adroite, audacieuse ou timide, manuelle ou intellectuelle, belle ou moche, que je ne peux pas être belle et intelligente à la fois….). Je vous l’accorde, c’est un peu caricatural. Néanmoins ce sont les jugements qui sont souvent caricaturaux justement ! Et, à 20 ans, je vais avoir une idée approximative de ce qu’est ma personnalité et l’étymologie de ce mot « personnalité » nous amène à « masque ». Autrement dit, ce que je crois être moi, inné, n’est en fait que le masque que j’ai accepté de porter pour convenir à mes Autres-miroirs afin qu’ils m’aiment ! Sans leur amour, je meurs ! Si si si ! J’en suis persuadée jusqu’à ce que je découvre que la seule personne qui doit m’aimer, c’est Moi-même.

La peur

Donc si je ne suis pas seulement et exactement ce que les Autres ont vu de moi, qui suis-je ?

Une personne unique, entière, puissante qui se développe sans cesse et que je peux découvrir en agissant. Ce sont les résultantes de mes entreprises si minimes soient-elles qui sont les composants de ma personnalité. Petit à petit, en bougeant mes habitudes enfermantes (personnes, lieux, actions…..), je peux alors corriger le masque initialement acquis et le modeler à ma convenance selon mes satisfactions ou mes déceptions aussi. De toute façon je peux toujours être fière de moi ! C’est difficile de changer ses habitudes, nous en avons déjà parlé. Le pire étant que nous pouvons préférer une image de soi douloureuse mais qui convient aux Autres plutôt que d’oser leur déplaire et partir à la recherche du nouveau qui va nous aider à nous découvrir. Et ce Nouveau fait peur : « oui mais…, et si… ». Osez Janette.

Alors, c’est très clair, pour savoir qui je suis, je cesse de penser que je suis ce que les Autres pensent de moi. Ce qu’ils pensent n’est que ce qui les arrange. D’ailleurs vous êtes aussi l’Autre de quelqu’un. Alors commencez déjà par perdre la mauvaise habitude de juger vos voisins (à la maison, sur la route, dans le bus, au boulot, à la caisse), de leur coller des étiquettes, de les mettre dans des cases. Ne faites plus aux autres ce que vous savez maintenant malsain pour vous. Et n’accordez qu’une importance bien relative à ce que les Autres font ou disent de vous Janette.

les derniers articles Janette bien dans sa tête

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Les petits plaisirs ne sont jamais coupables en vacances! Janette en fait la liste

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Une maman imparfaite et fière de l’être !

LIRE LA SUITE