#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

L’impact des animaux de compagnie sur notre bien-être

par Céline Molitor

3 novembre 2021

Toutes les Janette qui possèdent un animal de compagnie connaissent sûrement les bienfaits qu’ont, sur votre bien-être psychique, les caresses, les promenades ou les discussions avec votre fidèle compagnon. Cela même, si – il faut l’avouer – vos « conversations » avec votre animal de compagnie peuvent vous amener parfois à vous questionner sur votre propre santé mentale !

Rassurez-vous, des études montrent que ce type d’échange apporte calme, apaisement et sérénité. Les animaux parviennent à créer un lien unique avec leurs propriétaires et ce lien a un effet direct sur leur cerveau.

La zoothérapie nous éclaire

La zoothérapie, ou médiation animale, est une thérapie utilisée pour soulager l’anxiété des enfants ou des adultes. La présence d’un animal, qui peut être un chien, un chat, un cheval, une chèvre, un hamster, un lama, un lapin ou un âne, aide à s’apaiser, contrôler ses émotions, et à prendre confiance en soi. Les moments de joie partagés avec les animaux ont donc un impact significatif et à long terme sur notre santé physique, mais aussi sur notre cerveau.

L’effet des caresses

Caresser un animal chaud et doux a un effet émotionnel positif chez l’être humain. Cette sensation déclenche la libération d’ocytocine dans notre cerveau, et nous rend plus heureuse. Assurez-vous toutefois que l’animal est amical, et qu’il apprécie les caresses.

Un contact prolongé

Si une caresse de temps en temps nous fait du bien, les bienfaits d’une relation homme-animal se construisent grâce à un contact régulier. Les animaux de compagnie ont montré leur capacité à répondre à leurs propriétaires de manière intuitive et unique, créant ainsi un lien très spécial et particulièrement satisfaisant.

Parler à l’animal

Si le contact social entre êtres humains est bon pour la santé mentale, le même type de contact avec les animaux, malgré l’absence de réponse verbale, contribue également à créer un sentiment d’appartenance. Cet échange améliore la santé mentale en nous offrant une autre façon de partager nos émotions.

Les responsabilités

Les câlins et les discussions avec nos animaux de compagnie ne sont pas les seuls facteurs à influencer notre cerveau. Les tâches de soin quotidiennes, comme le fait de promener son chien, de brosser son chat, ou encore de les nourrir, nous aident à nous donner un but en dehors des fluctuations du travail. L’animal a toujours besoin de nous, de notre présence et de notre attention. Il nous aide ainsi à nous stabiliser et à apprendre le sens des responsabilités.

Et au travail ?

Après la lecture de tant de bénéfices sur notre bien-être, nous sommes en droit de nous demander ce qui se passerait si nous emmenions avec nous chaque matin notre animal de compagnie au travail. Les scientifiques ne vous ont pas attendues pour réaliser des études à ce sujet. Voici donc les observations :

Les avantages

Les bienfaits de la présence d’animaux de compagnie sur le lieu de travail sont avérés. Une étude a montré que les employés qui emmènent leur chien au bureau éprouvent moins de stress pendant la journée, ont une perception plus positive de leur employeur et se sentent globalement plus satisfaits. D’après une autre étude, la présence d’animaux de compagnie sur le lieu de travail entraîne une hausse de la productivité et favorise les échanges entre collègues.

Les grandes sociétés en ont pris bonne note. Aux États-Unis, Amazon et Google, mais aussi Nestlé Purina et Ticketmaster, autorisent les animaux de compagnie sur le lieu de travail. Certaines entreprises, comme la brasserie artisanale BrewDog en Ohio, offrent même aux employés venant de se procurer un animal de compagnie un congé payé d’une semaine, dit le « congé papattes ».

Les inconvénients

Tous les employés de bureau ne partagent pas l’enthousiasme d’avoir son « toutou » sur le lieu travail. En effet, selon une étude récente, la présence de chiens sur les lieux présente un risque pour la sécurité : morsures et chutes, notamment, mais aussi phobies et réactions allergiques.

Amener votre animal de compagnie sur votre lieu de travail peut s’avérer être une bonne idée pour motiver, apaiser et stimuler les équipes.

Toutefois, un manager devra veiller à obtenir l’accord des autres collaborateurs et mieux vaut également prévoir la mise en place d’un « contrat » dans lequel sera stipulé le cadre de la démarche (promenade, nourriture, siestes, avis des collègues, …) afin d’éviter les désagréments et débordements.

les derniers articles Janette bien dans sa tête