#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

L’hypersensibilité : une force et non une faiblesse !

par Elodie Lambion

18 août 2022

Combien de fois vous a-t-on déjà dit : « Tu prends trop les choses à coeur, tu es trop sensible ! » Vous ne parvenez pas à faire autrement puisque cela fait partie de vous. Vous êtes peut-être une Janette ultrasensible. Ne voyez pas cela comme une faiblesse, mais comme une chance, une force. Qu’est-ce que l’hypersensibilité et comment apprendre à la dompter ?

Selon le psychanalyste Saverio Tomasella et la coach Daphnée Boulogne, tous les deux possédant une grande sensibilité comme environ 30% de la population globale, l’ultrasensibilité se caractérise, entre autres, par :

  • un sentiment de décalage par rapport aux autres,
  • un manque de confiance en soi,
  • une abondance de doutes,
  • une perception sensorielle plus fine due à un développement supérieur des cinq sens,
  • un ressenti intense et plus subtil des émotions,
  • une incompréhension face aux plaisanteries de certains, car elles vous blessent,
  • une peur de décevoir les autres,
  • une impression d’être submergée par les émotions, la peine des autres,
  • une implication dans tous les projets entrepris voire du perfectionnisme,
  • un enracinement de certaines valeurs humaines perçues comme fondamentales.

Alors que les commentaires de votre entourage vous font la percevoir comme une spécificité négative, vous poussent même parfois à vous demander si vous n’êtes pas trop « différente » des autres, il s’agit en réalité d’une force que vous pouvez apprendre à mieux connaître, à maitriser afin de la vivre pleinement et sereinement au quotidien. Percevez-la comme une richesse. Une qualité humaine, celle du coeur.

Pour mieux vivre votre ultrasensibilité au quotidien :

  • Créez des relations saines basées sur l’authenticité et l’honnêteté,
  • Ciblez les valeurs humaines auxquelles vous accordez le plus d’importance et intégrez-les dans votre quotidien,
  • Acceptez votre grande sensibilité et soyez bienveillante avec vous-même,
  • Faites passer vos besoins avant ceux des autres, prenez du temps pour vous,
  • Prenez du recul face à des situations inconfortables vécues, car elles vous en apprendront beaucoup sur vous-même,
  • Listez toutes vos réussites des plus petites aux plus grandes (parfait pour la confiance en soi),
  • Prenez de la distance par rapport aux mauvaises nouvelles qui peuvent rapidement vous affecter,
  • Parlez-en avec vos proches afin qu’ils soient conscients de ce qu’engendre votre grande sensibilité,
  • Évitez les environnements qui vous stimulent trop parce que trop de critiques, trop de demandes, trop de stimuli vous empêchent de réguler votre charge émotionnelle. De ce fait, le stress, l’irritabilité et la fatigue vont rapidement apparaitre,
  • Reposez-vous et écoutez attentivement votre corps, car vous êtes tellement impliquée dans toutes les activités que vous réalisez que vous ne faites pas attention aux signes que celui-ci vous envoie. Refuser de les voir et de faire des pauses pourrait mener à l’épuisement.

Pour vous aider à mieux comprendre et apprivoiser votre grande sensibilité, vous trouverez toute une série d’exercices concrets, ciblés et de précieux conseils dans le livre « 50 exercices pour les ultrasensibles » de Saverio Tomasella et Daphnée Boulogne, aux éditions Eyrolles.

les derniers articles Janette bien dans sa tête

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Ménage de printemps : les 5 commandements

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho | #Psycho & Bien-être

La clé du bonheur ? Les petits plaisirs simples de la vie

LIRE LA SUITE
#Janette bien dans sa tête | #Psycho | #Psycho pour le couple

Couple : la gratitude, secret de longévité ?

LIRE LA SUITE