#Tendances à suivre ? | #Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Janette, toujours au fait

Le hygge, la recette danoise du bonheur

par Janette

12 décembre 2016

On ne parle plus que de ça, les danois seraient les gens les plus heureux du monde. Preuve en est, une dizaine d’ouvrages ont été publiés sur le sujet. Pour Meik Wiking, directeur de l’Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague, la réponse est simple : grâce au hygge. 

Sans équivalent français, le terme «hygge » (à prononcer « hoo-ga ») évoque les notions de confort, du vivre-ensemble et de bien-être profond. « Le hygge est une ambiance, une véritable atmosphère » explique Meik Wiking. « C’est profiter de ceux que l’on aime en passant du temps auprès d’eux, avec ce sentiment de se sentir chez soi, en sécurité. »

Ainsi, dîner entre amis, passer le dimanche sur son canapé à regarder des séries sur Netflix avec Jano, siroter un chocolat chaud au coin du feu, s’emmitoufler dans un plaid pour regarder la neige tomber, constitueraient en réalité la recette du bonheur.

Mais alors comment fait-on?
Exit les réseaux sociaux, «le moyen le plus rapide d’atteindre le hygge consiste à allumer des bougies», reprend Meik Wiking. Invitez trois, quatres amis chez vous, enfilez de grosses chaussettes confortables et refaites le monde avec un thé ou un verre de vin chaud.

Selon Meik Wiking, la recette du bonheur est aussi simple que cela :

  • Se mettre à l’aise et faire un break ;
  • Profiter de l’instant présent (et couper son téléphone) ;
  • Éteindre les lumières et profiter de la lueur des bougies ;
  • Prendre soin de ses relations et passer plus de temps avec ses proches;
  • S’autoriser des petits écarts et mettre de côté les principes de bonne santé (les gâteaux font bien partie du hygge !)
  • Vivre chaque jour, et chaque café, comme si c’était le dernier.

« Il s’agit de ne pas oublier que la vie se vit maintenant et de s’autoriser à se concentrer sur ce moment-ci et à apprécier sa vie telle qu’elle est, à se contenter de ce qu’on a, au lieu de penser à ce qu’on n’a pas », résume Meik Wiking. Du cocooning au hygge, lâchez prise!

les derniers articles Tendances à suivre ?