#Actualités | #Janette, toujours au fait

« (In) progress », le documentaire photographique dédié à la métamorphose du Kirchberg

par Sophie Quinet

12 novembre 2020

Le Fonds Kirchberg présente le résultat de sa dernière mission photographique : 100 photographies d’architecture et de quartier, publiées dans un livre qui sera suivi d’une exposition à la Bibliothèque Nationale en juillet 2021. Cette-fois ci le Fonds a collaboré avec Marc Theis, photographe d’origine luxembourgeoise, vivant à Hanovre.

Le Kirchberg change constamment, c’est une évidence. Mais comment ces mutations se manifestent alors que rien n’est encore fini et que le quartier est en plein essor ? D’un simple coup d’oeil, les chantiers, les grues et les clôtures sont les plus frappants. Mais qui, comme le photographe par sa profession, regarde les choses de près et met le focus même sur ce qui pourrait paraitre anodin, constatera des ruptures, des transitions et des lacunes passionnantes qui montrent déjà l’avenir tout en révélant les traces résiduelles d’un urbanisme passé.


Le photographe Marc Theis a exploré le plateau de Kirchberg en 2019 avec le regard neuf du voyageur qui vient d’arriver, prenant des clichés qui ne s’inscriront dans un tableau d’ensemble (alors peut-être fini) que dans quelques décennies. En complément, des auteurs de diverses disciplines ont apporté leurs réflexions sur la métamorphose du Kirchberg.
Marc Theis est né en 1953. De nationalité luxembourgeoise, il vit à Hanovre depuis 1976. Photographe éclectique, il peut se prévaloir d’une longue carrière de photographe professionnel.


Il a fait des études de graphisme publicitaire à l’Académie des beaux-arts à Stuttgart (Akademie der Bildenden Künste Stuttgart) et des études de design graphique à l’Ecole supérieure (Fachhochschule) à Hanovre. Après cinq ans de travail chez le voyagiste TUI dans le département publicitaire et en tant que chef de l’archive photographique, Marc Theis devient photographe indépendant. En 1984 il commence à réaliser des documentations photographiques, notamment ses premiers essais « De Schwaarze Wee » ayant comme sujet Dudelange, sa ville natale, ainsi que la série « Lost in Time » (2004) qui montre les halles abandonnées de la fabrique de pneus Continental à Hanovre.


Depuis, il a publié plus de 20 livres photographiques en son nom. Il a collaboré avec la chef étoilée Léa Linster et avec le groupe hard rock Scorpions dont il est devenu le photographe attitré. Pour les Scorpions il a d’abord réalisé des affiches, pochettes de disques et autres clichés promotionnels, avant d’entamer une réelle collaboration artistique en réalisant une série de 130 photographies en noir et blanc qui immortalisent les moments grandioses de leurs tournées aussi bien que les plus intimes.
Marc Theis est lauréat de nombreux prix internationaux et nationaux, dont notamment la médaille d’or du « Nikon Contest » en 1985 au Japon pour la meilleure photo couleur et la distinction « best in the world » aux « Gourmand World Cookbook Awards 2009 » à Paris.

Édité par le Fonds Kirchberg à 800 exemplaires, ce livre de 172 pages est au prix de 30 euros. A commander auprès du Fonds Kirchberg : info@fondskirchberg.lu ou tél. (+352) 26 43 45 10

les derniers articles Actualités

picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

#salepute : la misogynie sur internet est un fait !

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Le guide de l'ILNAS pour choisir le jouet sûr et adapté à votre Janeton

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait

L'agenda Netflix du mois de décembre

LIRE LA SUITE