#Actualités | #Janette, toujours au fait

Direction la Mostra de Venise pour une coproduction luxembourgeoise !

par Elodie Lambion

29 août 2022

Faut-il encore présenter ce Festival italien à la renommée internationale : la Mostra de Venise ? Ayant vu défiler les plus grands noms du monde du cinéma, il s’apprête à débuter sa 79ème édition (rien que cela !) aujourd’hui et durera jusqu’au 10 septembre. Une coproduction luxembourgeoise, Blanquita, a le privilège de figurer parmi les films en compétition. L’histoire d’une héroïne féministe et d’un scandale.

  • La Mostra de Venise en quelques mots :

Ayant lieu au Lido di Venezia, une île reculée du centre-ville, devenue une station balnéaire à la mode, notamment grâce à ses grandes plages de sable fin, le Festival organisé par la Biennale veille à promouvoir des films internationaux contemporains et à valoriser la restauration de classiques contribuant à l’histoire du cinéma afin de les partager avec les nouvelles générations. C’est la raison pour laquelle de nombreux acteurs, de nombreuses actrices foulent le tapis rouge de ce Festival emblématique pour y défendre leur film en compétition. La récompense ultime étant le Lion d’or du meilleur film. La catégorie Orizzonti, dans laquelle figure Blanquita, promeut de jeunes talents.

  • Une coproduction luxembourgeoise est en lice :

Vous avez dit luxembourgeoise ? Le long-métrage Blanquita est incontestablement le fruit d’une collaboration étroite et internationale puisque Rampante Films (Chili), son réalisateur Fernando Guzzoni est d’ailleurs chilien, Tarantula Luxembourg, Bonne Pioche (France) et Madants (Pologne) ont contribué à sa réalisation. Le film a aussi obtenu le soutien de CNC, de Hubert Bals Fund, de Polish Film Institute et du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg.

Inspirée de faits réels ? Cette coproduction, relevant de la fiction, s’inspire d’une affaire qui a secoué le Chili : l’affaire Spiniak. Celle-ci a indigné tout le pays, car il s’agissait d’un vaste réseau de pédophilie qui a été dénoncé. Ce scandale a d’ailleurs défrayé la chronique plus que toute autre affaire dans l’histoire judiciaire, politique et médiatique du Chili de ces 15 dernières années. Un choix des plus opportuns pour le réalisateur chilien.

Le scénario ? Âgée de 18 ans, Blanca séjourne dans un foyer pour mineurs. Celui-ci est dirigé par le prête Manuel Cura ayant la cinquantaine. Alors qu’elle devient le témoin clé dans une affaire de scandale sexuel impliquant des politiciens, l’adolescente se retrouve, malgré elle, au centre de l’attention médiatique. Ayant tous les yeux rivés sur elle, certains la considèrent comme une héroïne défendant les droits des femmes tandis que d’autres la jugent et la voient comme une vaurienne. Un sujet qui ne laissera pas les cinéphiles indifférents. Espérons qu’il en soit de même pour les membres du jury. C’est évidemment tout ce que nous souhaitons à cette coproduction.

  • Une anecdote…

Un film intitulé « Luxembourg, Luxembourg » a également été sélectionné dans la catégorie Orizzonti. Cependant, le synopsis donne l’impression qu’il ne met pas vraiment à l’honneur notre beau pays. C’est dommage, parce que nous, on connait toutes les qualités du Grand-Duché. Pas vrai ?

les derniers articles Actualités

picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait

L'agenda Netflix du mois d'octobre

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Klimabonus : réussir vos projets tout en ayant une démarche environnementale et consciencieuse

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait

Kinepolis Kirchberg vous embarque pour une soirée ciné 100% filles

LIRE LA SUITE