#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho des petits

Comment ne pas être une maman parfaite ?

par Claudine Boulanger-Pic

29 février 2020

Et si on vous disait qu’il ne faut surtout pas être parfaite en tant que mère? Voici un article aussi décomplexant qu’encourageant pour toutes les Mamans!

Selon la croyance populaire, une bonne maman doit :

  • …être entièrement dévouée: FAUX! En se sacrifiant, la mère esclave apprend à ses enfants à se soumettre au plaisir des autres, ou bien à espérer que tout le monde se soumettra au leur.
    Cette mère sera déçue quand ses enfants ne montreront pas assez de reconnaissance et elle risque de les culpabiliser : « Après tout ce que j’ai fait pour vous! »
    Et surtout, comment s’étonner que vos enfants vous traitent en esclave si vous vous conduisez comme tel.
  • …faire tout pour rendre ses enfants heureux : FAUX! En élevant ses enfants dans du coton, elle risque de ne pas les préparer à leur vie d’adulte. Un enfant joyeux ne devient pas forcément un adulte équilibré. La vie est faite de joie et de réussites et aussi d’embuches, de déceptions, d’efforts et d’échecs. Il importe de l’entrainer dès son plus jeune âge à devoir faire des efforts pour obtenir ce qu’il désire, à gérer les frustrations et les déceptions, à attendre et à apprécier les petits plaisirs.
  • …être toujours douce et patiente, ne se fâchant jamais : FAUX! La maman qui s’interdit la colère finit toujours par tomber dans le même piège: elle sourit, explique, répète, négocie, argumente, répète encore… Puis finit par exploser! Et finalement par se culpabiliser. En plus, les mères trop patientes élèvent des enfants indisciplinés qui ne savent pas où est la limite de l’acceptable et prennent l’habitude de contourner les règles. Ils sont habitués à avoir plusieurs chances et réagissent très mal à un encadrement plus ferme, avec l’enseignante de maternelle, un peu moins parfaite, par exemple.
  • …toujours savoir ce qu’il convient de faire : FAUX! Personne n’a toutes les réponses et les Janette qui croient tout savoir finissent invariablement par réaliser un peu tard leurs erreurs. Les meilleurs parents ne font pas nécessairement les meilleurs enfants. Ne pas oublier que l’enfant jouit toujours de son libre arbitre, c’est-à-dire que chaque enfant interprète les interventions de ses parents à sa façon et y réagit selon son tempérament, unique.
  • …être toujours disponible : Vrai et faux. Le choix de devenir parent exige impérativement qu’on renonce à une certaine part de liberté pour être présent (éviter de trop travailler par exemple). Pourtant, il est important de sauvegarder nos aspirations professionnelles et nos loisirs. De plus, apprendre à accepter certains délais dans ses demandes d’attention, à attendre qu’on soit disponibles pour nous dire ses soucis et à connaitre nos propres désirs et besoins, va rendre votre enfant plus tolérant et respectueux des autres.

Alors Janette vous allez me dire « c’est quoi être une bonne maman à qui l’enfant souhaite sa fête ? »

Selon moi, une bonne maman est d’abord et avant tout une maman heureuse! Car au delà de tout ce qu’on pourra dire ou faire, c’est le modèle qu’on projette qui sera le meilleur porte-parole des valeurs que nous désirons transmette à notre progéniture. 

Ainsi, selon moi, une bonne maman :

  • …vit du plaisir dans son rôle de maman. Elle prend le temps de jouer et de rire avec ses enfants, de s’offrir du temps de qualité avec eux, sans se contenter d’exécuter les tâches matérielles et d’exercer son rôle éducatif qu’elle sait lâcher de temps en temps ou qu’elle partage. Elle a aussi du plaisir à être avec ses amis et avec son conjoint.
  • …garde ses passions : Une bonne maman se permet, en dehors de ses responsabilités familiales, de laisser libre cours à ses passions : lecture, arts, sport, voyage, etc. Elle peut les partager avec ses enfants et les encourager à découvrir ce qui les intéresse.
  • …s’affirme : Elle s’estime et considère qu’elle a de la valeur, elle se respecte et sait se faire respecter, elle peut alors prendre le risque de décevoir et de dire « non » de temps à autre. Elle ne laissera personne lui faire de mal et osera changer une situation qui la rend malheureuse.
  • …cherche l’équilibre : Par ses lectures, ses échanges, une bonne maman cherche toujours à évoluer et avancer vers le bonheur. « Si un jour la vie lui fait la guerre, si elle tombe et désespère, elle cherchera l’aide et les outils nécessaires afin d’enseigner à ses enfants à se relever, même quand c’est pénible. »
  • …est indulgente envers elle-même et les autres. Il est impossible d’être parfaite, alors une bonne maman saura se pardonner ses imperfections et apprendra ainsi à ses enfants à se pardonner leurs erreurs et faiblesses. Elle apprendra à présenter des excuses, avec humilité, et la tête haute.
  • …reste positive : Elle sait voir les progrès de ses enfants et leur dit ce qu’elle apprécie chez eux, elle fait davantage de câlins et de valorisation que de reproches. Elle met en place des règles et si elle doit punir elle explique à l’enfant que c’est son comportement qu’il doit modifier, lui reste une belle personne qu’elle aime.
  • …écoute plus qu’elle ne parle : Pour apprendre à les connaitre et aussi parce qu’en s’intéressant à l’opinion de ses enfants, elle cultive chez eux le jugement, la maturité et leur permet de se sentir importants. 

Conclusion : une bonne maman ne cherche ni à plaire ni à contrôler ses enfants, elle les laisse simplement s’épanouir dans un cadre clair, entourés d’amour et de joie de vivre. Évidemment, ces  « conseils » sont valables pour les papas qui rêvent eux aussi d’être le père idéal… et qui auront leur fête un peu plus tard!

les derniers articles Janette bien dans sa tête

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Comment attirer les énergies positives?

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Le guide des pierres pour les apprenties sorcières

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Comment vivre le dé-confinement et gérer cette phase de réadaptation?

LIRE LA SUITE