#Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

C’est dans le mag : vie personnelle – vie professionnelle : quel équilibre ?

par Claudine Boulanger-Pic

29 septembre 2020

La frontière entre la réalité de la vie professionnelle et celle de la vie personnelle est de plus en plus mince. Les nombreux facteurs tels que l’hyper connexion des salariés, l’intensification du travail, la multiplication des micro entreprises et actuellement la tendance au développement du télétravail amplifient le risque d’un déséquilibre pouvant entraîner du stress, voire un burn-out.

Quels sont les éléments perturbateurs, et comment les anticiper ou les endiguer pour concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle.

Quel est le bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ?

Plusieurs éléments essentiels entrent en ligne de compte :

  • Avoir une vie professionnelle et une vie personnelle qui s’articulent avec cohérence et ne s’opposent pas à la réalisation de nos valeurs.
  • Disposer de suffisamment de temps libre et de charge mentale disponible pour s’engager dans des activités extra salariales, sources de satisfaction.
  • Organiser une belle complémentarité dans les responsabilités familiales et parentales.

Diverses enquêtes auprès des salariés révèlent que 75% d’entre eux souhaitent travailler suffisamment pour avoir un train de vie leur permettant de s’épanouir dans leur vie personnelle. Seulement 20% des interrogés souhaitent privilégier leur carrière.

Ce choix est certain mais cependant pas toujours simple à mettre en pratique !

Les facteurs de déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Avec la pression qui peut être ressentie au travail et à laquelle peut s’ajouter l’impossibilité de « décrocher » du travail le soir et le week-end, placer le curseur entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle devient pour beaucoup une tâche difficile.

La situation économique actuelle et le manque de pérennité des entreprises obligent les salariés à subir une instabilité non souhaitée dans leur emploi. Ce qui nécessite beaucoup d’énergie pour opérer les changements et l’adaptation plus ou moins longue qui s’en suit. Sans compter les soucis financiers, logistiques et opérationnels inhérents à des bouleversements qui peuvent être douloureux pour toute la famille. Les femmes sont encore aujourd’hui nettement plus touchées que leurs conjoints et en assument trop souvent seules la problématique quotidienne.

De plus, beaucoup de salariés ressentent un fossé entre ce à quoi ils aspirent réellement et  leur travail au quotidien avec l’asservissement à des tâches insuffisamment variées voire dévalorisantes. D’où une recherche exacerbée de compensation vers d’autres sources d’épanouissement comme les loisirs ou le sport par exemple, (malheureusement de moins en moins dans le bénévolat !) Cette pratique peut d’ailleurs devenir addictive et ne va pas forcément aider à rééquilibrer la situation sur le long terme, elle peut même paradoxalement accentuer le déséquilibre.

Préserver la sphère privée est indispensable pour se sentir épanouie et protéger cet équilibre : consacrer du temps à sa famille et à ses enfants, ou prendre soin de soi, s’avère difficile à mettre en pratique tant les horaires sont contraignants et les déplacements difficiles.

Les solutions pour rétablir l’équilibre

Les séparations de couple et les divisions des fratries ne font que multiplier les difficultés et aggraver le déséquilibre. Cependant posons ici une question importante : est-ce une cause ou une conséquence ? De l’œuf et de la poule lequel est le premier ?

Ce qui nous amène à dire que cet équilibre est à organiser en amont à titre préventif pour le bien-être et le développement de tous les membres de la famille. Chacun doit poser ses limites et s’entrainer à choisir, déléguer, prioriser, négocier… prendre soin de soi.

Les entreprises aussi sont de plus en plus conscientes du rôle qu’elles ont à jouer dans le bien-être de leurs salariés. Bonne ambiance de travail, management bienveillant, horaires souples et télétravail sont autant de leviers sur lesquels les entreprises peuvent jouer pour favoriser un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Si les dispositifs mis en place par l’employeur dans leur ensemble ont une incidence relative sur cet équilibre, deux services se démarquent et ont un impact plus important sur le quotidien des salariés : le restaurant d’entreprise et la crèche. En effet, dans les enquêtes, 70% des répondants ayant un enfant en crèche d’entreprise déclarent que ce système les aide à être plus efficaces et à évoluer plus facilement au niveau professionnel.

Trouver son équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est un enjeu de taille. Ceci, aussi vrai pour les salariés que pour les entreprises. Heureusement, c’est une donnée qui prend de la valeur en corrélation avec cette autre : la valeur du travail chez les jeunes générations !

les derniers articles Psycho & Bien-être