#Mode & Beauté | #Actualités | #Les conseils de Janette | #Janette, toujours au fait

Avec ou sans machine à coudre et même sans aiguille, créez votre masque!

par Adélaïde Dubucq

4 mai 2020

Suite au troisième direct de Janette, avec Orange, nous vous livrons par écrit cette fois les étapes de la fabrication artisanale d’un masque. Habituée à manier votre machine à coudre, coutumière de quelques coutures à la main ou complètement novice, vous devriez trouver votre bonheur dans le contenu de ce tutoriel adapté à tous les niveaux.

Pour rappel, lors de cet atelier créatif en direct (revoir ici), nous avons reçu comme invité d’honneur Pascal Zimmer, de Basics&Bespoke, LE dandy luxembourgeois aux boutiques inspirées par l’univers anglais du début du XXième siècle.
Le modèle de masque proposé par ses ateliers est 100% lin, et 100% protecteur. Sa particularité réside dans la double couche de tissu qui permet de placer une doublure supplémentaire et amovible, comme un mouchoir par exemple. Les liens à nouer facilitent le placement du masque et évitent de devoir trouver des élastiques souvent en rupture de stock. Pour réaliser un masque à la façon Basics&Bespoke, nous vous invitons à repérer la description du patron dans l’émission ou à tout simplement vous en procurer un directement à la boutique! 

Pour ma part, j’ai réalisé plusieurs masques au départ du patron que vous avez reçu à télécharger (ici). L’intérêt de ce masque est qu’il est assez simple à construire, avec ou sans machine à coudre. 

Enfin, avis aux angoissées de l’aiguille, Stylianee Parascha, fondatrice de Fashion Revolution Luxembourg, qui nous expliquait lors de notre émission direct comment réaliser un masque sans couture ni élastiques, nous livre ici les étapes d’une telle réalisation.

Prérequis

Nous vous proposons de réaliser des masques chez vous. Nous attirons cependant votre attention sur le fait que le masque est idéal quand il nous rappelle de bien respecter les gestes barrières. Une fois porté, nous devrons éviter de le manipuler, continuer à nous laver les mains aussi souvent que possible. Puis quand cela est nécessaire de l’enlever, nous préconisons de le prendre par les élastiques. Il est sensé être porté 3 ou 4h. Nous avons donc besoin de 2 à 3 masques pour une journée de travail en extérieur par exemple. La rédaction a par ailleurs testé le lavage en machine des masques reçus de l’Etat, le résultat est surprenant, il n’a pas bougé. Commençons donc par les utiliser plusieurs fois.

Le choix des tissus

Pourquoi ne pas reprendre d’anciens draps de nos grand-mères en lin ? Le lin reste léger en été, tout en étant idéal pour marquer les plis nécessaires au masque. Des chutes de coton, fin et léger, d’anciennes chemises dont cols et manches sont usés, des housses de sacs ou de chaussures pourront faire l’affaire aussi.

Les grandes étapes de la fabrication du masque

1. Découpez le patron papier à mesure (20 x 20 cm). Vous pouvez le télécharger ici : Votre patron

2. Découpez le tissu avec 1,5 cm de valeur de couture tout autour du masque. La valeur de couture est l’espace supplémentaire que l’on laisse autour d’un patron pour se donner la marge de le coudre. Les bords du patron représentent l’endroit exact où viendront les coutures.

3. Faites un surjet sur le bord du tissu grâce à une surjeteuse, ou un point zigzag à moins d’1 cm du bord avec une machine à coudre simple pour empêcher l’effilochage du tissu.

4. Marquez les plis à réaliser sur les bords latéraux du tissu à l’aide d’un crayon, en vous référant au patron. Puis formez ces plis avec un fer à repasser. A1 vient sur A2, B1 sur B2. 

5. Réalisez ensuite un ourlet sur la couture du dessus et sur celle du dessous. Soit d’1,5 cm (plié 1 fois), soit de 0,7 cm plié 2 fois (ce qui sera encore plus joli).

6. Réalisez ensuite les deux coutures latérales, dont l’objectif est de fixer les plis sur les côtés du masque.

7. Pliez chaque bord tout en ayant placé l’élastique de chaque côté à l’intérieur pour former une coulisse. Assurez-vous ici de ne pas coudre dans l’élastique lui-même, celui-ci devra rester mobile. Vérifier sur-mesure la dimension nécessaire. La taille de la tête pour laquelle le masque est prévu et le degré d’élasticité de votre élastique feront varier cette dimension.

8. Fermez l’élastique grâce à une couture solide à la main ou en zigzag à la machine.

9. Dissimulez la couture en question dans l’un des bords du masque. (ou les deux coutures si vous avez 2 élastiques)

10. Et voilà, votre masque est terminé. Vous pouvez être fière de vous.

Variante de masque cousu à la main

A la main le travail de couture est le même. Il vous faudra coudre l’ourlet du dessus et du dessous. Vous l’aurez au préalable plié 2 fois pour éviter que le tissu ne s’effiloche. Ensuite, il faudra coudre à la main l’assemblage des plis sur les côtés + la couture de deux coulisses à partir des bords latéraux avec l’élastique à l’intérieur + l’assemblage de l’élastique. Et le tour est joué !

Encore plus simple : le pliage

1. Prenez un simple bandana, ou petit foulard dans une matière lavable. Trouvez également 2 élastiques à cheveux.

2. Pliez le bandana en deux sur le sens de la longueur pour que les deux bords se rejoignent sur le milieu de l’arrière du futur masque.

3. Refaites la même opération : pliez de nouveau votre bandana dans le sens de la longueur, pour que chaque bord se rejoigne sur le milieu de l’autre côté.

4. Placez les 2 élastiques de part et d’autre du bandana, à environ 1/4 du bord. Cela donnera une forme qui ressemble à celle d’un bonbon.

5. Repliez les deux parties restantes du bandana au niveau des élastiques.

6. Et voilà, votre masque est prêt et stylé en plus !

Avec ces différentes possibilités, nous sommes sûres que vous trouverez votre masque idéal. Vous pourrez peut-être même en réaliser de toutes sortes pour vos proches et devenir experte à votre tour. Nous serons heureuses de recevoir les photos de vos réalisations les plus créatives, les plus fun et aussi les plus simples ! 

les derniers articles Mode & Beauté