#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

« Vérité BB »

par Charles Demoulin

16 mai 2021

Encore un livre sur Brigitte Bardot direz-vous ! Après tout ce qu’on a écrit sur elle, et après ce qu’elle-même a écrit, que peut-on encore apprendre d’elle qu’on ne connaît déjà ? Et pourtant, aux éditions TohuBohu, Pascal Louvrier n’a pas hésité à ajouter sa pierre à l’édifice littéraire qui s’est nourri des faits et gestes de celle qui compte parmi les plus belles femmes au monde.

Ce livre ne se veut pas une énième biographie dédiée à celle qui, en 1956, dans un film de Vadim intitulé ‘Et Dieu créa la femme’, s’imposa comme l’emblème de l’émancipation de la femme et de la liberté sexuelle. Ce que Louvrier a voulu ici, c’est tout simplement rendre hommage, sans juger et sans le moindre scoop, à une femme qui n’a pas fait bouger les lignes, mais les a tout bonnement pulvérisées. Un hommage à une Brigitte Bardot devenue BB, et qui a connu la violence des machos en tweed et s’est heurtée à la brutalité tant physique que morale des hommes. Cela tout en subissant la détestation des mères qui lui reprochaient et lui reprochent encore de ne pas avoir désiré l’enfant qu’elle portait. De quoi, pour BB, s’imaginer l’amour comme un soleil noir et tenter de mourir une douzaine de fois. Et pourtant, suite à ce film iconique de Vadim, film qui la propulsa à jamais dans la catégorie des sex-symbols, BB a contribué à libérer le corps des femmes et à renverser les lois du patriarcat.

Mettant fin à sa carrière en 1973, elle a alors revendiqué des droits pour les animaux, alerté sur la catastrophe écologique et la disparition désormais probable – dit-elle – de l’homme par l’homme. Malgré cela, et sans doute pour cela, une femme n’a jamais été autant traquée, injuriée, humiliée… Mais elle a tenu bon. Et aujourd’hui encore à quasiment 87 ans.

Cet ouvrage se veut le récit d’une femme libre qui, comme le dit Louvrier, a cent ans d’avance ! Un récit enlevé, précis, littéraire, avec de nombreuses révélations et témoignages souvent inédits. Un récit qui passe savamment de la BB qui dansa un mambo endiablé et lascif dans ‘Et Dieu créa la femme’, à Madame Bardot, défenderesse de la cause animale et de la nature.

les derniers articles Culture & Évasion