#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Rencontre avec Nicole Stulman, de Lancel

par Janette

27 mars 2017

Nicole Stulman – New-yorkaise et Parisienne d’adoption (elle vient d’obtenir sa double nationalité française) – Directrice de création chez Lancel.

Lancel -créé en 1876 par Angèle Lancel et filiale du groupe Richemont depuis 1997- a installé sa première boutique luxembourgeoise sur la Grand Rue en décembre dernier. A l’occasion de son inauguration officielle la semaine passée, Janette a eu le plaisir de rencontrer Nicole Stulman, en visite au Grand-Duché pour la première fois.

Janette – Qu’est-ce qui vous a conduit de New-York à Paris?
Nicole Stulman – Le travail! Un ami qui était chez Céline, à l’époque sous la direction artistique de Michael Kors, m’a demandé de le rejoindre pour 6 mois. J’ai découvert le monde de l’accessoire et m’y suis sentie mieux que dans le prêt-à-porter. Mon ami est rentré, je suis restée!

Janette – Pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel?
NS – J’ai passé 7 ans chez Céline, puis j’ai travaillé pour d’autres maisons telles que Calvin Klein, Dior, Hermes, Reed Krakoff (ndlr: actuellement directeur créatif de Coach). Enfin, depuis septembre 2013, j’ai rejoint Lancel.

Janette – Ces marques ont des ADN et des univers différents, cela nécessite-t-il une adaptation, une conformation à certaines « règles »? Comment insufflez-vous votre touche personnelle? Quelle est-elle?
NS – Bien entendu, il faut s’imprégner de l’univers de la marque et, pour cela, je consulte énormément les archives. Cependant, j’ai besoin de me sentir en phase, d’avoir une affinité avec la marque. Je ne pourrais pas travailler pour des maisons au style trop différent du mien, qui se veut plutôt sport-chic et fonctionnel.
Pour ce qui est des règles à respecter, nous devons suivre des cahiers des charges provenant du marketing.

Janette – Lancel a plus de 140 ans, on dirait que la maison rajeunit! Était-ce votre mission?
NS – Ma mission était en effet de rafraîchir la marque et de redonner une ligne aux créations de la maison qui a connu beaucoup de pattes différentes par le passé. Il y a trois ans et demi, on avait envisagé de prendre une direction très luxe. A présent, nous sommes davantage dans le luxe accessible et nous préférons convenir à la garde-robe de toutes les femmes.

Janette – Et qui est la femme Lancel aujourd’hui?
NS – Lancel s’adresse à toutes les femmes, mères et filles, qui cherchent l’élégance au quotidien.

Janette – Peut-on vous demander les secrets d’une telle carrière?
NS – « Luck! » Je crois que je me suis souvent trouvée au bon moment, au bon endroit! Et puis beaucoup de travail. Je suis très exigeante avec moi-même, je cherche toujours à faire mieux qu’avant. J’aime apprendre, m’aventurer dans ce que je n’ai encore jamais fait.

Janette – Quelle est votre création coup de coeur pour Lancel? Pouvez-vous nous la raconter?
NS – Ma création coup de coeur, et un des best sellers chez Lancel, reste le sac Charlie. Une première maquette a été réalisée par notre chef d’atelier et Compagnon du Tour de France, Stéphane. Sur cette base, nous avons choisi de modifier la fermeture, puis j’ai opté pour du cuir de buffle (il nécessite un véritable savoir-faire pour être bien travaillé) et notre PDG a flashé! Le Charlie était né!

Janette – Pouvez-vous nous dévoiler la prochaine nouveauté?
NS – Pas tout-à-fait! Nous préparons, pour septembre, la campagne d’un nouveau sac que l’on espère iconique. Plus mode, plus statutaire, il existera en 3 tailles. C’est à suivre…

Janette – Pouvez-vous répondre à notre questionnette?
NS – Ah oui, avec plaisir! (ndlr: voir galerie photos ci-dessous)

les derniers articles Rencontres

picto catégorie post
#Rencontres | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #La bibliothèque de Janette

{C'est dans le mag}: rencontre avec Charlotte Gabris

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

« Elles Marchent » : Un trek de 120km dans le désert

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Tina Kieffer, l’invitée d’honneur de l’association "Toutes à l’école Luxembourg"

LIRE LA SUITE