#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

Psycho: pourquoi je perds mes moyens lorsque je dois prendre la parole en public?

par Céline Molitor

13 avril 2021

Le simple fait d’énoncer « prise de parole en public » vous donne des sueurs froides, augmente votre rythme cardiaque, vous noue la gorge et provoque des cauchemars ? Pas de doute Janette, vous faites partie des personnes pour qui parler en public relève du supplice. Mais pourquoi cette peur ? D’où vient-elle ? Comment parvenir à la contrer ? Et comment réussir vos présentations malgré tout ? Voici les questions auxquelles nous répondrons pour enfin libérer : « la tigresse de la prise de parole en public » qui sommeille en chaque Janette.

D’où vient cette peur?

Lorsqu’on y regarde de plus près, on constate que les gens ont souvent peur de prendre la parole en public pour les mêmes raisons :

·     Ne pas se sentir à la hauteur

·     Avoir peur d’être jugé

·     Syndrôme de l’imposteur (ne pas se sentir légitime)

·     Peur de ne plus être aimé, apprécié et reconnu par ses pairs 

Derrière chacune de ses peurs se cache en réalité une peur enfantine appelée : « peur de l’abandon » ni plus ni moins.

Comment gérer ces peurs?

Un seul mot d’ordre « l’instant ». Car oui, le plus important est de rester dans l’ici et le maintenant. Les personnes ayant peur de parler en public sont dans l’anticipation et dans la construction de schémas. 

Il s’agira donc de prendre le contre pied de ce mode de fonctionnement. Buvez une gorgée d’eau (cela rassurera votre cerveau reptilien, responsable des peurs archaïques), respirez, souriez.  

En fonctionnant ainsi, vous reprenez les rênes de votre vie en main et vous ne vous laissez pas happer par votre corps (siège des émotions). Se faisant, la prise de parole sera vécue comme moins anxiogène. Croyez en vous et en vos ressources. Transcendez ce vécu anxiogène, cette énergie négative en quelque chose de nouveau et porteur pour vous ! 

Soyez présentes 

Etre présente c’est habiter son corps, c’est être pleinement là. Avec votre énergie et votre envie. C’est avoir le plexus solaire ouvert (ne pas se tenir voûté). Avoir les pieds ancrés au sol et sentir votre force intérieure. 

Une fois connectée à votre corps et donc à votre force, tout devient possible. Vous vous sentirez alors détendue et votre auditoire le ressentira aussi. 

Centrez-vous dans vos sensations corporelles

Sentez-vous respirer. Pour que ce soit plus facile, quelques jours avant votre prise de parole, effectuez des exercices de respiration par exemple, la respiration en carré : inspirez durant cinq secondes, retenez votre respiration durant cinq secondes, soufflez durant cinq secondes et retenez à nouveau votre respiration durant 5 secondes.

A ce jour, la respiration reste un excellent point d’ancrage. Une fois devant votre auditoire, connectez-vous à votre respiration pour revenir à vos sensations et ainsi ne plus vous laisser aller à vos émotions parasites. Si vous vous sentez crispée ou tendue, accueillez les sensations et ne cherchez pas à lutter contre.

Plus vous êtes dans l’accueil, mieux vous gérerez la situation et plus vous serez détendue. Croire qu’il faut lutter est une fausse croyance qui vous mettra davantage en difficulté. 

Imaginez votre auditoire comme un groupe d’amis

Cessez de cultiver l’idée selon laquelle les gens sont là pour vous juger. Ils sont surtout là pour apprendre, comprendre des choses. Mais nullement pour vous critiquer. 

Pensez donc à rester positive et à visualiser le résultat final à savoir : à la fin de ma présentation, je dois avoir délivré tel message. 

En restant concentrée sur l’objectif, votre posture sera plus droite, vous serez plus calme, plus détendue. 

Préparez-vous!

Parler en public, c’est d’abord et avant tout délivrer un message. Soyez donc préparée, familiarisée avec le sujet. Choisissez un support de présentation qui vous correspond. Sentez-vous à l’aise avec le contenu. 

Quelques conseils pour votre gestuelle

·      Comme dit plus haut, gardez les bras, les épaules et la poitrine ouverte : vous dégagerez plus de confiance et vous respirerez mieux. 

·      N’ayez pas peur de ponctuer votre discours de silence. Ceux-ci permettront d’une part à vos auditeurs d’intégrer l’information et d’autre part, ils seront les bienvenus pour vous recentrer, de temps à autre, sur votre sujet.

·      Ne baissez pas le menton et souriez pour instaurer un climat de confiance et de connivence. 

·      Regardez vos interlocuteurs, allez chercher leurs regards.

·      Illustrez vos propos avec des gestes.

·      Si l’endroit le permet, déplacez-vous dans l’espace. 

La prise de parole en public n’est pas uniquement réservée aux autres Janette. Vous aussi vous pouvez le faire à condition de reconnaître vos croyances limitantes, de les travailler, de préparer votre élocution et de veiller au « non verbal » .

Rappelez-vous Janette : si vous savez ce que vous voulez faire, vous trouverez en vous les ressources nécessaires pour le faire. Avoir une visualisation positive, c’est déjà avancer !

les derniers articles Janette bien dans sa tête

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Podcast sophro'

Podcast: Ma pause détente - évacuer ses tensions avec la détente musculaire progressive

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

5 trucs pour positiver à la rentrée

LIRE LA SUITE