#Culture & Évasion | #Prenez la poudre d'escampette

Poudre d’escampette : l’île de Majorque

par Salomé Jeko

14 septembre 2022

Paysages époustouflants que ceux qui peuplent l’île de Majorque, à condition de quitter les clubs all in et le béton un peu trop présent dans certains des coins les plus touristiques de l’archipel phare des Baléares. Une fois El Arenal ou Magaluf rayés de votre itinéraire, entrez dans les terres et prenez notamment la direction du nord-ouest de l’île, où une nature majestueuse et grandiose vous attend… 

Vous comprendrez comme il est dommage de réduire Majorque à ses plages et au tourisme de masse quand vous pénètrerez cette nature authentique. La Serra de Tramuntana offre l’un des plus beaux paysages de Majorque. Empruntez la route en voiture – ou joignez-vous aux cyclistes, si vous êtes courageuse – depuis Banyalbufar jusqu’à Soller, en passant par les jolis villages de Valldemossa et de Deià, surnommé la ville des artistes. Bordée par des forêts de pins, la route, faite d’épingles et de lacets interminables, vous conduira le long de la spectaculaire vallée de Fornalutx. Les points de vue sensationnels ne manquent pas… Dirigez-vous ensuite vers Sa Calobra, où une crique magnifique vous attend. Puis continuez jusqu’à atteindre ce qui ressemble au bout du monde, le Cap de Formentor. À son extrémité, le Faro de Formentor perché sur la falaise est évidemment à voir, surtout à l’heure où le soleil se couche et disparaît dans la mer…

Si le Nord-Ouest offre surtout des panoramas incroyables, faits de falaises abruptes plongeant dans des eaux cristallines, la côte fait quant à elle la part belle aux plages et criques. Après le joli village d’Alcudia, le plus vieux de Majorque, place à la baignade notamment du côté de Porto Cristo, Portocolom, ou encore aux alentours de la Cala d’Or ou la Calo des Moro. A proximité, le parc naturel de Salobrar de Campos débouche sur une plage où l’eau translucide vous retiendra au moins quelques heures… Mais à trop vous attarder sur le sable, ne perdez pas de vue l’intérieur de l’île qui vaut le détour ! Champs d’amandiers et vignobles occupent le paysage, mais c’est surtout là que vous pourrez manger dans des cellers, ces restaurants typiques de l’île, afin de goûter au meilleur de la gastronomie majorquine. Le village de Sineu, avec son architecture médiévale et son marché est notamment un incontournable de la région.

Avant de partir, n’oubliez pas de prévoir une halte d’un ou deux jours au sein de la ville de Palma, qui sous ses airs de petit Barcelone, a tout pour plaire. S’il fallait ne choisir qu’une visite à y faire, ce serait celle de la cathédrale Santa Maria, surnommée « La seu », incontournable avec sa vue sur la mer. L’édifice est connu comme la cathédrale de la lumière en raison des motifs colorés qui sont créés par le soleil lorsqu’il rayonne à travers ses impressionnants vitraux. Antonio Gaudí y a même laissé son empreinte lors de sa restauration et l’on dit que ce serait ici qu’il se serait fait la main avant de s’attaquer à la fameuse Sagrada Familia…

Y aller

Vous pouvez accéder à l’île en avion depuis Luxembourg ou en ferry depuis l’Espagne. Comptez une semaine minimum pour découvrir Majorque : le climat est très doux d’avril à octobre, l’été étant évidemment plus chaud. Sur place, logez dans une finca ou arpentez l’archipel en van pour profiter pleinement de sa nature. Les bus et trains ou voitures de location sont légion sur place pour vous permettre de parcourir les routes de l’île.

les derniers articles Culture & Évasion