#Déco & Food | #Tendances food

Maintenir votre basilic en vie

par Elodie Lambion

24 août 2022

Votre basilic, c’est le roi de votre cuisine. Pourtant, vous ne pouvez pas dire qu’il trône fièrement dans celle-ci. En effet, sa grandeur est de courte durée, car quelques jours à peine après l’avoir acheté, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Comment le maintenir en vie pour qu’il continue à aromatiser vos plats toute l’année ? Voici quelques conseils pour les Janette qui n’ont pas la main verte.

  1. Le rempoter après l’achat : Dès votre retour du magasin, ne le laissez pas tel que vous l’avez acheté. Choisissez un pot plus grand, car il aura besoin d’espace pour se développer. Osez même séparer les branches du basilic afin de les disposer çà et là dans le pot en les espaçant de 5 cm environ.
  2. Lui offrir le terreau adéquat : Lorsque vous rempotez votre basilic, veillez à placer dans votre pot du terreau assez aéré au-dessus de quelques billes d’argile. En effet, grâce aux matières organiques présentes dans celui-ci, votre basilic pourra bénéficier régulièrement d’eau. Il faut également qu’il puisse respirer d’où la nécessité de l’aération. Privilégiez la terre sèche, aérée, riche et drainée.
  3. L’exposer au soleil : Il mérite une place de choix et surtout ensoleillée (plante méditerranéenne oblige). Déposez-le près de la fenêtre qui reçoit le plus de lumière directe durant l’ensemble de la journée. Protégez-le du froid et du vent, notamment si vous le déposez sur votre balcon. En cas de canicule, vérifiez que le soleil ne brûle pas ses feuilles auquel cas il faudra lui trouver un nouvel endroit.
  4. L’arroser régulièrement : Arrosez-le régulièrement, de préférence le matin, afin de maintenir le terreau humide, mais évitez tout excès d’eau qui pourrait lui être fatal. Surtout, évitez l’eau sur les feuilles, car celles-ci pourraient pourrir. Une seule exception peut être faite en cas de fortes chaleurs, mais alors utilisez un vaporisateur.
  5. Le récolter : Pour encourager votre basilic à former de nouvelles pousses, pensez à couper les bouquets terminaux, c’est-à-dire le sommet de la tige ou juste au-dessus de deux noeuds. Cela permettra aux bouquets situés juste en-dessous de prendre le relais. De ce fait, votre basilic produira constamment de nouvelles pousses. Une autre solution peut être de couper une tige complète à la fois.
  6. Le conserver : Congelez les feuilles après les avoir ciselées. L’astuce, c’est de les placer dans un bac à glaçons à consommer au gré de vos envies. Préparez également du pesto qui se conservera plusieurs jours dans votre frigo ou placez directement une tige dans un verre avec un fond d’eau en remplaçant, environ un jour sur deux, l’eau de celui-ci.

Qui a dit que vous ne saviez pas prendre soin de votre basilic ? Grâce à ces quelques conseils, vous allez prouver à Jano que vous savez maintenir une plante aromatique en vie. Il en restera sans voix !

les derniers articles Déco & Food

picto catégorie post
#Déco & Food | #Tendances food | #Les recettes de Janette

Recettes de saison autour du potiron

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Déco & Food | #Tendances food

L'automne authentique des Cocottes mythiques

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Déco & Food | #Inspirations déco

Top 5 des objets désuets qui renouent avec le succès

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Déco & Food | #Tendances food | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Consommer à deux pas de chez soi, c'est faire le bon choix

LIRE LA SUITE