#Actualités | #Janette, toujours au fait

Luxembourg: 2,8 M pour contribuer au bien-être des jeunes

par Salomé Jeko

25 octobre 2021

Dans le cadre de son appel à projets « ACTION Jeunes – bien vivre la pandémie », l’Oeuvre Nationale Grande-Duchesse Charlotte a alloué plus de 2,8M d’euros en soutenant 43 projets contribuant à l’amélioration du bien-être des jeunes.

En février dernier, l’Œuvre Nationale Grande-Duchesse Charlotte a organisé une table ronde avec les acteurs du secteur de l’enfance et de la jeunesse afin d’analyser les conséquences de la pandémie sur les jeunes. Constat ? La situation est préoccupante et des démarches doivent être entreprises de manière urgente afin d’éviter des séquelles trop importantes.

Pour réagir, l’Oeuvre s’est dotée d’un plan d’action en trois étapes : sensibiliser le monde politique à la thématique, financer une nouvelle étude « Covid-Kids II » de l’Université de Luxembourg et lancer un appel à projets « ACTiON Jeunes – bien vivre la pandémie » à hauteur de 2 000 000 €. Les projets soumis avaient pour objectif d’améliorer la situation actuelle des enfants et jeunes dans des domaines divers et ont dû correspondre aux modalités suivantes : aborder une thématique apparue ou renforcée par la pandémie du Covid-19, contribuer à l’amélioration du bien-être des enfants et des jeunes et ne pas déjà bénéficier d’une autre source de financement.

43 projets retenus dont un quart concerne la santé mentale

81 dossiers ont été introduits. Afin de gérer ces demandes, un jury composé de 4 experts externes et de 4 membres du Comité Jeunes de l’Œuvre, a été mis en place pour aviser chaque dossier. Le Conseil d’administration a retenu plus de la moitié des projets soumis dont les bénéficiaires étaient d’un côté les enfants et les jeunes entre 1 et 27 ans (impact direct) et de l’autre côté les adultes de leur entourage (impact indirect).

Compte tenu de la qualité des dossiers soumis et de l’importance du sujet, le Conseil d’administration a décidé de ne pas se limiter à l’enveloppe initiale de 2 000 000 € et a accordé une augmentation substantielle permettant de soutenir le plus grand nombre de projets possible. Le montant total alloué aux 43 projets retenus est de 2 893 370 €, augmentant ainsi l’enveloppe dédiée d’environ 45 %.

Parmi les projets acceptés, notons celui de natur&emwëlt, intitulé « S’évader dans la nature pour mieux vivre la pandémie », ou encore le livret de sensibilisation à la violence domestique, initié par la Fondation Pro Familia, le jardin pédagogique et éducatif Gaïa, de Co-Labor ou encore les installations cinétiques et sonores pour très jeunes publics de koplabunz. Le quart des projets acceptés – ce qui représente un peu plus de la moitié du budget alloué – concerne la santé mentale, un domaine cher à l’Oeuvre.