#Psycho & Bien-être | #Psycho pour le couple

Les compromis dans le couple, jusqu’où ?

par Claudine Boulanger-Pic

29 octobre 2020

La vie de couple n’est ni facile ni évidente… Pour devenir satisfaisante, elle nécessite l’apprentissage du compromis. Qui dit compromis, dit négociation et non soumission. Comment respecter ses propres besoins tout en respectant ceux de l’autre ? Pourquoi et comment négocier afin de permettre à chacun de s’épanouir dans le couple, sans pour autant perdre son individualité ?

On l’entend souvent dire, « fais des concessions », « chacun doit y mettre du sien pour que ça dure », mais ce n’est pas si simple. Spontanément on pense que si on s’aime cela doit se faire tout seul ; on peut aussi se dire que la négociation conjugale manque de romantisme ou que ça ne devrait pas être nécessaire si deux personnes sont vraiment faites pour vivre ensemble. C’est inexact : deux êtres humains, quelle que soit la force de l’amour qui les unit, sont des personnes individuelles à part entière qui ont des besoins, des désirs, des rêves et des aspirations différents.

La négociation ?

L’art de la négociation en couple, c’est apprendre à trouver le terrain d’entente qui satisfait les deux partenaires, où ni l’un ni l’autre ne se sent lésé en ayant le sentiment de tout céder sans jamais rien recevoir en retour. Comme pour toutes les relations humaines, chacun va apprendre à faire des compromis, chacun son tour, pour que l’autre se sente apprécié et souhaite faire plaisir à son/sa conjoint(e).

Au début d’une relation, les choses se font sans même que l’on s’en rende compte. Chacun s’efforce de son mieux à agir pour faire plaisir à l’autre. Mais au fur et à mesure que la relation avance, trop souvent, les compromis se font de plus en plus difficilement. On ne cherche plus tant à faire plaisir à l’autre qu’à vouloir satisfaire ses propres besoins. La grosse erreur est de croire qu’il est normal que l’autre le comprenne sans même qu’on en parle puisqu’il nous aime !

Pourtant, cela n’est pas normal. L’amour n’est pas de l’abnégation, nous cherchons tous à satisfaire notre propre bien-être. C’est même une nécessité, un mécanisme de survie.

La négociation, qui exige une communication avec des échanges sincères, est donc le moyen de s’assurer que chaque personne dans le couple trouve son bonheur, sans nuire au bonheur de l’autre… Nécessité qui grandit à une vitesse exponentielle avec l’arrivée des enfants pour devenir vitale à leur adolescence.

Peut-on tout négocier ?

Oui Janette, à une condition : rester vous-même ! Il convient de déterminer les aspects de votre personnalité et les traits de votre caractère qui vous fondent et ne changeront pas. Votre compagnon vous a choisi pour ce que vous êtes, pas pour ce qu’il aimerait que vous deveniez. Tout ce qui concerne votre individualité est intouchable. Et ceci est réciproque, vous n’avez pas non plus le pouvoir de changer quiconque. C’est dans le couple le moment difficile où l’on se dévoile et où il devient important d’apprendre, nul n’étant parfait, à accepter les défauts de l’autre. Évidemment, il est possible de changer avec les années, d’évoluer, d’ouvrir et d’élargir sa zone de confort. C’est la communication et les petites actions du quotidien qui permettent de rendre la relation encore plus agréable et rapprochent les membres du couple : les sorties, les petites attentions, les loisirs en commun, les destinations de vacances, les horaires de travail, les achats, les tâches ménagères, etc. Lorsqu’on fait l’effort de communiquer, de tolérer, de partager, de faire plaisir à l’autre, la réciprocité suit et peu importe qui commence, l’important étant le résultat : le donnant-donnant.

Attention

Toutefois, la négociation dans le couple ne doit en aucun cas être une forme de chantage, ni d’un côté ni de l’autre. Quelques indications :

  • Accepter que ce ne soit pas facile, voire parfois sans issue : double solution.
  • Reconnaître qu’un manque d’accord n’est pas un manque d’amour !
  • Eviter de mettre la pression sur l’autre, échapper à la sienne en s’éloignant simplement !
  • Eviter de marchander : céder quelque chose en échange d’autre chose.
  • Respecter les aspects non négociables de la personnalité de l’autre quels qu’ils soient, même s’ils ne vous conviennent pas ou plus. Si c’est vous qui avez changé votre perception, ne pas vous attendre à ce que votre conjoint fasse de même! Mais cela peut devenir une demande négociable !
  • Faire respecter avec tact votre propre point de vue ; oser dire « je » oser dire « non » sans agressivité !
  • S’affirmer, ce n’est pas avoir raison et reconnaître ses torts, c’est une force et non de la soumission !
  • Choisir un bon moment pour proposer de nouveaux projets.
  • Prendre du recul pour estimer ce qui est important à moyen et long terme… tout va bien ! ce n’est sans doute pas si grave !

Au final Janette, restez vous-même !

Pour conclure, il est important d’insister sur l’importance de rester soi-même et de conserver son individualité. Peu importe l’amour que vous portez à votre partenaire, si ce sentiment vous transforme en une autre personne et que vous avez l’impression de ne plus être vous-même, de vous perdre, c’est qu’il y a un grave problème… la dépression guette !

Il est normal de changer au fil du temps, mais pas de renier ses envies, ses besoins, ses particularités pour plaire à quelqu’un. Une telle relation n’est pas saine et il y fort à parier que, peu importe le nombre de sacrifices que vous faites, ni vous ni l’autre ne parviendrez un jour à une réelle entente de cette manière. Soyez vous-même avant tout, et n’acceptez pas les compromis qui compromettent l’intégrité de votre personne

les derniers articles Psycho & Bien-être

picto catégorie post
#Janette bien dans son corps | #Psycho & Bien-être

Top des activités les plus relaxantes que vous devriez pratiquer cette année

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho au travail

Etes-vous atteinte du syndrome de l'imposteur ?

LIRE LA SUITE