#Rencontres | #Janette, toujours au fait

L’envers de la réflexion par Feyrouz Ashoura

par Janette

1 mars 2017

Rencontre avec Feyrouz Ashoura lors de la présentation de sa création dans la CeCiL’s Box, vitrine dédiée à la présentation d’interventions variées et originales dans le domaine des arts appliqués à Luxembourg.

La jeune styliste questionne notre perception par rapport à nous-même et par conséquent  à l’évolution de notre nation. Elle met en scène sa propre perception du Luxembourg à travers sa fameuse technique de plissage.

Janette l’a rencontré lors de ses derniers préparatifs pour qu’elle nous parle de sa vision du Luxembourg et de ce projet artistique.

Quel est le postulat de départ de votre travail?
Il y a beaucoup de perspectives au Luxembourg, mais la perspective ne change pas l’acte. L’acte est immatériel, non-défini. Il y a souvent opposition entre le regard que nous témoignons envers notre propre action, lequel est complètement subjectif et intime, et celui des autres, ce reflet de nous-mêmes, qui souvent nous pèse ou nous déstabilise, jusqu’à nous faire douter de la véracité de notre propre perception.
Il existe en effet 3 perspectives: la nôtre, le regard des autres, et la forme factuelle. Mais laquelle est la juste? Y-a-t-il une vérité absolue? Ou est-ce que chacune est simplement une illusion par rapport à sa circonstance?

Votre oeuvre met en scène votre perception du Luxembourg, quelle est-elle?
Le Luxembourg est un pays qui a beaucoup de potentiel, de talents, un riche héritage. J’aimerai que le spectateur prenne conscience de leurs intentions par rapport à ce pays et ce qu’il souhaite y apporter.

Comment votre art peut transmettre cette vision?
Il y a beaucoup d’expérimentations dans mon art, inspirées du brassage de culture et de religion dans lequel j’ai grandi, mais également de la diversité.

Quel est le message de votre oeuvre?
J’invite tous les luxembourgeois et résidents à tendre les bras et créer, matériellement, métaphoriquement et spirituellement et de se regarder droit dans les yeux en observant nos actes. Non pas à travers le regard des autres, mais le nôtre.
Profitons des trois perspectives pour raisonner, prendre recul afin de méditer sur notre mission personnelle et ne nous laissons pas déstabiliser par la peur d’être jugés, car si tous nous y tenons, le jugement laissera place à l’inspiration, la vision et la prospérité…

C’est une oeuvre interactive, le spectateur est invité à la regarder de différents points de vue et prendre du recul sur les différentes perspectives proposées.

les derniers articles Rencontres

picto catégorie post
#Rencontres | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #La bibliothèque de Janette

{C'est dans le mag}: rencontre avec Charlotte Gabris

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

« Elles Marchent » : Un trek de 120km dans le désert

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Rencontres | #Janette, toujours au fait

Tina Kieffer, l’invitée d’honneur de l’association "Toutes à l’école Luxembourg"

LIRE LA SUITE