#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

L’art du cocooning

par Sophie Quinet

18 avril 2022

Aujourd’hui, c’est férié ! Ne serait-ce pas la parfaite occasion de prendre soin de vous ? Janette vous explique comment vous adonner aux plaisirs du cocooning, cet art de se réserver du temps pour soi, chez soi, sans culpabiliser, juste pour en profiter. Mode d’emploi d’une journée de lâcher prise.

Lundi matin, 10h, à la machine à café. « Alors, tu as fait quoi ce week-end ? » / « Ben rien. Rien du tout. Enfin si, j’ai cocooné, chez moi, sur mon canapé. » Regard interloqué. Et vous savez quoi, je m’en porte plutôt bien ! Le cocooning, pour celles et ceux qui seraient encore étrangers à ce concept ô combien délicieux, c’est le fait de se reposer dans un confort cosy et douillet. C’est considérer qu’on est si bien chez soi qu’il est hors de question de quitter sa bulle pour rejoindre le monde extérieur. Ce concept, aussi appelé nesting, incarne une tendance sociétale qui sévit depuis plusieurs années, propice au recentrage sur soi et à l’amélioration de l’habitat. Une forme de retranchement où la représentation cesse, où l’on ne répond à aucune exigence, hormis celle de vivre en harmonie avec soi-même et ce qui nous entoure. Bienfaits de cette pratique ? Un lâcher-prise, un apaisement, une diminution du stress, une meilleure clairvoyance… Mais au lieu de vanter les mérites d’une journée cocooning, le mieux est encore de tester par soi-même.

Préparer son nid

Difficile de se détendre quand la planche à repasser déborde de linge, quand la maison est sans dessus-dessous, quand les enfants courent partout et quand le conjoint rôde dans les parages. Alors on planifie sa journée. On la prépare comme on préparerait un rendez-vous important et on fait en sorte que tout soit parfait le jour J. Objectif ? Être au calme, seule si vous le pouvez, pendant quelques heures au moins. Préparez votre tenue la plus confortable, votre plaid préféré, des bougies parfumées… Tout ce qu’il y a de plus agréable pour constituer le temple de votre détente.

S’isoler

Tout est prêt. Vous êtes en tenue, vous avez allumé les petites bougies, branché votre diffuseur d’huiles essentielles, mis en route votre playlist « Relax » et soudain, le drame. La sonnerie stridente de votre téléphone retentit et brise, en une fraction de secondes, le calme ambiant. Pour éviter les intrusions, on coupe le téléphone, les push news, Internet, WhatsApp, les infos à la radio, à la télévision, on oublie même la presse, les journaux, bref tout ce qui pourrait potentiellement nous plomber le moral en cette journée de lâcher prise. Et ça vaut pour Instagram aussi : votre journée de nesting n’a pas besoin de faire l’objet d’une story ou d’un hashtag. Déconnecter pour mieux savourer : testez, vous allez adorer !

Apprécier les bienfaits

Le cocooning, ce n’est ni une fuite de la vie sociale, ni une agoraphobie qui se dessine, ni même les prémices d’une dépression. C’est juste un besoin, finalement quasi vital, de se protéger du stress, du négatif et des choses désagréables dont on est nourri chaque jour, bien souvent inconsciemment. Passer du temps chez soi, pour se reposer et profiter de son cocon, ça fait du bien. Entourée de ceux qu’on aime, mais aussi parfois en solitaire, égoïstement, en ne pensant qu’à sa petite personne. Une journée sans stress, c’est une journée sans cortisol. Cette hormone, produite trop longtemps ou en trop grande quantité nuit à la santé générale et a pour effets secondaires l’obésité, l’hypertension, la fatigue, la baisse des défenses immunitaires et les problèmes d’estomac. Rien que ça. Et pour une fois qu’on vous dit que c’est bien de ne rien faire, appréciez !

Bien s’occuper

Pas de programme imposé pour cette journée qui n’appartient qu’à vous. Si toutefois vous auriez envie de faire autre chose que de manger de la glace à même le pot en binge-watchant des heures durant – libre à vous, on ne juge pas – essayez-vous à des activités manuelles, idéales pour apaiser votre esprit et faire baisser votre taux de cortisol. Lire ce roman qui traîne sur votre table de chevet depuis Noël, jardiner et rempoter enfin ce Piléa qui n’attend que ça, cuisiner et préparer une brioche pour le goûter, tricoter ou du moins essayer, bricoler, colorier, dessiner… Mais là encore, on lève le pied. Et sans complexe ! Une grasse matinée indécente, une sieste qui n’en finit pas, un bain qui sent bon, un automassage… Fort à parier que vous saurez comment vous relaxer.

Des idées pour se recentrer

Une journée à ne rien faire ou presque, c’est parfois l’occasion pour votre tête de se mettre à cogiter. Eh oui, le lâcher prise n’est pas inné et il est souvent difficile de contrôler ses pensées. Pour éviter de passer ces quelques heures qui vous sont réservées à ressasser votre dernière réunion de travail, essayez de recentrer votre esprit. Et pour vous aider, il existe pas mal de techniques à expérimenter. Applications d’initiation à la relaxation (Petit Bambou), podcasts de méditation guidée (Safia Ayad), vidéos d’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response), chants tibétains, exercices de respiration… Les choix sont multiples, ouvrez vos horizons et laissez-vous porter.

La citation à retenir

« Soyez à vous-même votre propre refuge, soyez à vous-même votre propre lumière » Bouddha

les derniers articles Janette bien dans sa tête

picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Ménage de printemps : les 5 commandements

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette bien dans sa tête | #Psycho | #Psycho & Bien-être

La clé du bonheur ? Les petits plaisirs simples de la vie

LIRE LA SUITE
#Janette bien dans sa tête | #Psycho | #Psycho pour le couple

Couple : la gratitude, secret de longévité ?

LIRE LA SUITE