#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

“Jours de glace”

par Charles Demoulin

26 avril 2020

Vous fulminez parce que, suite au confinement, votre soif d’évasion à la neige a été anéantie ? Alors, pour vous sortir de votre immense tristesse, je vous invite à suivre Maud Tabachnik qui, avec ‘Jours de glace’ paru chez City Éditions, va vous entraîner dans le Grand Nord canadien pour un voyage qui, il est vrai, ne sera pas de tout repos.

D’un coup de baguette magique, vous voilà donc dans le Dakota du Nord, dans la belle province du Manitoba. Là se situe Woodfoll, une petite ville prospère de quelque vingt-cinq mille âmes où s’entrecroisent des Canadiens d’origines diverses et des communautés indiennes.

Pas de chance toutefois, car aujourd’hui, au lieu des chutes de neige attendues, ce sont des trombes d’eau ajoutées à un vent glacial qui balayent la ville. Une tempête inouïe au point qu’il n’y a plus d’électricité, que les communications téléphoniques sont coupées et que vous vous retrouvez face à un paysage de fin du monde. Comme pour le reste de la région, la prison de haute sécurité située dans le coin a subi, elle aussi, des dommages consécutifs à cet ouragan. En témoigne cette panne électrique qui a ouvert nombre de portes automatiques permettant ainsi à quatre tueurs psychopathes de se retrouver dans la nature.

Or, alors que le blizzard s’est calmé et que la vie reprend peu à peu son cours normal, voilà que çà et là des cadavres sauvagement mutilés sont retrouvés par des gens du coin. Et les soupçons de se porter sur les évadés. Mais pour Lou Grynspan, une ancienne profileuse de la police chargée de l’enquête, rien ne dit qu’ils sont les vrais coupables. Sachez encore que, dans le même laps de temps, une communauté indienne pleure la disparition de Sora, une fille de la tribu. C’est donc à deux enquêtes que Maud Tabachnik vous invite à la suivre dans ce thriller glaçant qui vous plonge dans une ambiance sombre et angoissante.

Et moi qui vous proposais un voyage de rêve sur fond d’épais tapis neigeux, voilà que sous la plume d’une des meilleures auteures de thrillers français, il se transforme en un périple au bout de l’enfer. Toutes mes excuses, mais si vous êtes une adepte du genre, vous allez vous régaler.     

                                            Charles Demoulin

les derniers articles Culture & Évasion