#Janette bien dans sa tête | #Psycho pour le couple | #Psycho & Bien-être

[C’est dans le mag – Sexperte!] Sexe et bouche… un incontournable?

par Sophie Pilcer

1 mars 2017

La nuit s’achève, vous avez dansé toute la nuit, ri comme jamais… Et puis beau, sublime il est entré dans le bar, vos regards ce sont croisés… Regards de braise. Il s’approche. Il est l’homme que vous attendiez doux, sensuel, spirituel. Le tendre macho de vos rêves les plus fous, hors de toute recherche Meetic.

Il est là, près de vous et, miracle, il vous propose de vous raccompagner chez vous. Vous acceptez, des papillons plein le ventre. Vous angoissez aussi. Vous êtes dans un tourbillon de questions : « Je lui propose un dernier verre, j’attends qu’il me le propose. Je lui donne rendez-vous pour demain ou la semaine prochaine, et mon numéro de téléphone? Je lui donne ou j’attends qu’il me le demande ? » Envahie de doutes et d’angoisses, vous vous retrouvez soudain là, devant votre porte d’entrée. Et c’est le baiser, le plus sensuel, le plus long de l’histoire de l’Humanité, le fameux baiser qui vous rend vivante, vibrante, Pénélope Cruz jusqu’aux bouts des ongles et des lèvres.

Irrésistiblement vous montez collés l’un à l’autre. Zut, je n’ai pas changé les draps. Zut, j’ai la grosse culotte gainante à la Bridget Jones. Zut, je suis pas épilée. Zut, nous rentrons droit sur le canapé où trône mon pyjama Bob l’Eponge…

Les fameux préliminaires entrent en piste, il vous dévore, il vous caresse, vous lèche, vous suce et vous, vous pensez, vous pensez… « Je n’aime pas la fellation, je trouve cela sale. J’ai toujours détesté l’idée d’amalgamer sexe et bouche, comment est il possible ensuite de toucher de la nourriture? Jusqu’à ce soir ma bouche n’avait comme seul plaisir: la cuillère à soupe dans le pot de Nutella. La fellation n’a jamais suscité d’élan particulièrement passionné de ma part. « Tailler une pipe », déjà, je n’aime pas l’expression, je la trouve dénuée de tout érotisme. Mais là, le temps presse et pendant ma cogitation effrénée, mon bel inconnu n’a éprouvé que plaisir à dévorer ma partie intime… »

Chère Janette, pas de panique, les rapports oro-génitaux ne sont en aucun cas obligatoires. D’un point de vue scientifique, le contact bouche/sexe n’est pas moins hygiénique que le classique romantique baiser sur la bouche. Certes une petite toilette intime peut favoriser une certaine appétence! Comment demander cela pour ne pas passer pour une psycho rigide coincée et obsessionnelle du lavage? Un peu d’imagination que diable! Des préliminaires dans un bain ou sous la douche. Une belle idée sensuelle et érotique, non? Après ce petit brun de toilette so sexy, vous pourrez -si vous le souhaitez et si votre excitation est suffisamment forte- commencer à déposer votre langue sur le membre en attente de votre Jano du moment.

Mais non, vous n’êtes pas obligée de vous livrer à pleine bouche au travail qui semblait bien besogneux de cette blonde à forte poitrine de la dernière vidéo que vous avez trouvée sur You Porn.

La richesse des variantes de la fellation permet d’enrichir son univers érotique. Que la verge soit en érection ou non, caresser, lécher, baiser, sucer, embrasser… Comme l’amour la felllation ne se limite pas à la pénétration d’un penis rigide dans une bouche amoureuse ou non mais possède une palette infinie de possibilités que l’on appelle érotisme.

Et pour vous, Jano, la démonstration est la même, le cunnilingus répond aux mêmes nuances érotiques. Enfin, petit conseil érotico-diététique aux gourmands et gourmandes: toute nourriture peut être détournée à des fins sexuelle sans risque de prise de poids!

Texte – Sophie Pilcer, sexologue
Photo « I love your kiss forever forever » – Andy Warhol

les derniers articles Janette bien dans sa tête