#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho pour le couple

[C’est dans le mag] Sexperte! Fantasme : faire ou ne pas faire? Telle est la question

par Sophie Pilcer

13 mars 2020

Ma chère Janette, j’ose imaginer que vous avez alimenté subtilement votre sexualité de fantasmes en tout genre et que ces “images-gâchette” ont renforcé votre excitation sexuelle et votre potentiel érotique…

N’est pas délicieusement sensuel de s’autoriser à imaginer pendant le sacro saint acte d’amour que vous êtes en train d’être caressée, embrassée, touchée voluptueusement par des mains expertes et inconnues?! Certaines auront sûrement osé (en tout cas je l’espère vivement) livrer leurs scénarios les plus inavouables à Jano qui doit adorer découvrir ce que sa femme aime vraiment et ces mots coquins, inattendus dans la bouche de cette dévouée mère de famille auront sûrement permis à Jano de redécouvrir une virilité qu’il ne se réservait jusqu’alors qu’à quelques moments cybersolitaires.

Bref, on redécouvre ce qu’on pensait éteint, on se sent pousser des ailes sexuelles! Envie d’aller plus loin encore, d’explorer des contrées transgressives, interdites…

Et là, évidemment se pose la question, dans un moment d’extase, tremblante de plaisir… “Et si on allait aux Chandelles chéri…? Tu sais, ce club échangiste où il n’y a que des créatures de rêve.” Aïe, aïe, aïe!! Le mot est lâché… Echangisme… Il vous met en émoi… Mais attention! C’est une toute autre affaire d’aller dans un club échangiste que de l’évoquer librement pendant un rapport sexuel. Le désir de se prendre pour Catherine Millet sur une aire d’autoroute avec des camionneurs tatoués et bien membrés peut vous exciter et motiver votre partenaire, mais pas sûr qu’il vous propose de vous emmener en pleine nuit dans ce lieu glauque que vous lui décrivez avec malice.
Si, en dehors de votre couple, vous souhaitez vraiment avoir une relation sexuelle à plusieurs et dans le lieu de vos fantasmes, et bien pourquoi pas? Déçue ou comblée vous gérerez comme une grande fille. Mais emmener votre homme -et avec lui dix ans de missionnaire- dans un club échangiste, semble très risqué. Et si le risque vous excite, sachez que la réalité est rarement à la hauteur de notre imagination. L’odeur, les matelas souillés, les corps épais, laids, gras, âcres, enchevêtrés, n’auront rien à voir avec votre Eyes Wide Shut intime où les créatures sont sublimes, les hommes d’un érotisme subtil et raffiné.

Evidemment, il va sans dire que si vos fantasmes sont plutôt sadomasochistes, le risque est de finalement se rendre compte qu’une fois ligotée, bâillonnée, fouettée, vous êtes beaucoup plus douillette que vous ne le pensiez… Et vous aurez beau hurler, pleurer, supplier que cela s’arrête, “Domina” aura tendance à comprendre autrement vos cris!

Chère Janette, dans cette période de “mode sexuelle” et de comportements dictés par les médias, osez dire non à un ersatz de liberté sexuelle. Cultivez en couple votre imaginaire, jouez ensemble, osez parler de vos scénarios érotiques, et rappelez-vous : l’odeur et l’anatomie ne seront jamais à la hauteur de vos fantasmes. Et puis n’essayez pas tout, ne montrez pas tout, gardez de l’interdit et du mystère dans votre couple.

Finalement, c’est bien parce que vous fantasmez une relation à plusieurs que vous ne vivrez jamais, que vous pourrez continuer à l’évoquer et que cela renforcera votre désir. A votre imagination de jouer…

Texte par Sophie Pilcer, sexologue
Illustration – Amadeo Modigliani