#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Journée mondiale de la prévention au suicide : créer l’espoir par l’action

par Elodie Lambion

9 septembre 2022

Le suicide reste un sujet tabou. Pourtant, en parler est une priorité. Les chiffres montrent à quel point la prévention est primordiale. En effet, il s’agit de la quatrième cause de mortalité chez les 15-29 ans, il touche deux à trois fois plus les hommes que les femmes et il représente 1,3% des décès mondiaux. Comment créer de l’espoir par l’action ? Comment s’engager pour la vie ?

Ce 10 septembre, la Ligue luxembourgeoise d’Hygiène Mentale nous rappelle que les pensées suicidaires peuvent toucher n’importe qui à n’importe quel moment de sa vie. Celles-ci sont complexes, c’est la raison pour laquelle il n’existe pas une approche unique. Cependant, certains facteurs, problèmes de santé tels que l’anxiété et la dépression ainsi que des événements de la vie peuvent rendre une personne plus vulnérable au suicide. Souvent, les personne suicidaires ont le sentiment d’être un fardeau pour leur entourage, d’être seules et de n’avoir aucune autre option. Avec la pandémie, la vulnérabilité et l’isolement ont considérablement augmenté et l’espoir a diminué.

Lorsqu’un proche passe à l’acte, l’entourage du défunt est dévasté, reste dans l’incompréhension, reste avec des questions qui trouveront rarement des réponses. En plus du deuil, un profond sentiment de culpabilité apparait puisque chacun se demande comment il n’a rien vu arriver, pourquoi il n’a pas été assez présent pour ce proche qui passait par des étapes de profonde souffrance.

Pourtant, en parlant du suicide, en sensibilisant tout un chacun, en réduisant sa stigmatisation, ensemble, nous pouvons créer de l’espoir et aider ceux qui passent par des épreuves difficiles. Toutes les petites ou grandes actions peuvent faire la différence pour un inconnu, un proche, un parent, un collègue, un ami.

Créer de l’espoir par l’action ?

  • Allez vers l’autre et abordez ses difficultés

Montrez à la personne que vous vous souciez d’elle, tendez-lui la main et écoutez-la tout simplement. Vous ne savez pas ce dont la personne a réellement besoin, c’est vrai, mais parfois, une simple discussion, sans aucun jugement, peut tout changer.

  • Encouragez la compréhension

Le jugement qui accompagne le suicide peut empêcher certaines personnes d’en parler. Essayez d’être dans la compassion, dans l’écoute et informez-vous sur le sujet grâce au site luxembourgeois de la prévention suicide. Plus vous en saurez, plus vous pourrez faire de la prévention et donc aider. La stigmatisation vient souvent de l’incompréhension donc comprendre l’autre développe considérablement l’empathie.

  • Partagez vos expériences

Même s’il n’est pas toujours facile d’en parler, partager son vécu, sa propre histoire, en se sentant en confiance et respecté(e), peut réellement aider les autres. Que la personne ait eu des pensées suicidaires ou qu’elle souffre de la perte provoquée par le suicide d’un être aimé, les récits personnels peuvent avoir un impact sur ceux qui les écoutent. La compréhension peut encourager le soutien, la présence, la prévention, l’espoir et surtout, le fait de ne pas se sentir seul(e)(s) face aux épreuves de la vie.

Parfois, un geste, un regard, un mot peut sauver une vie alors pensez-y !