#Rencontres | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait

Rencontre avec Sophie Thalmann: confidences d’une miss France

par Vanessa Schmitz-Grucker

2 septembre 2021

La Miss Lorraine devenue Miss France en 1998 sera de passage au Grand-Duché pour un échange avec le public depuis la scène du Casino 2000. Avant-goût du parcours d’une Miss à la reconversion réussie.

23 ans après votre élection, quels contacts gardez-vous avec votre public ?

J’ai eu la chance d’avoir un public bienveillant, de rencontrer des gens sympathiques, souvent des familles, des jeunes filles avec leurs parents. Puis, par la suite, en tant que journaliste sportive, j’ai pu continuer avec des gens passionnés, notamment par le monde du cheval et ça fait du bien ! Quand on est en reportage ou même en plateau, on peut toujours s’arrêter, faire des dédicaces. J’aime être proche des gens, encore plus aujourd’hui alors que tout se passe par écrans interposés !


Être journaliste, c’était ce que vous imaginiez ?

Mon rêve était de travailler dans l’audiovisuel, mais je ne m’étais jamais imaginée présenter, être sur un plateau ! Je me voyais plutôt derrière une caméra, faire de la télévision sans être vue. J’aime, d’ailleurs, plus être sur le terrain qu’en plateau.

Si c’était à refaire, participeriez-vous à nouveau au concours Miss France ?

Oui ! C’était un coup de projecteur inespéré ! C’est grâce au concours que j’ai pu rentrer chez TF1, ça m’a ouvert énormément de portes. Télé-foot, c’était une grande émission.

Est-ce qu’il y a des choses que vous ne referiez pas ?

J’ai refusé de présenter une émission sur TF1 qui me paraissait trop potiche. Ça n’a pas plu et j’ai quitté la chaine. J’aurais du prendre plus de pincettes ou faire moins de sentiment mais c’est vrai que j’étais agacée par les rôles insignifiants qu’on donne aux femmes à la télévision. Des places qui ne servent à rien.


C’est un milieu sexiste ?

Oui, c’est encore plutôt macho. Les femmes occupent des places bien précises. On peut co-animer, mais c’est toujours l’homme qui anime et occupe le plus grand rôle.

Quel regard portez-vous sur la télévision aujourd’hui ?

Je ne la regarde presque pas. La télévision, ce n’est plus ce que c’était, ce n’est désormais plus que jeux, séries et téléréalité. Le soir, un peu, en famille, on dine devant Le Quotidien. J’aime les reportages, je suis une grande fan de Des racines et des ailes et d’Echappées Belles. On adore les voyages.

Est-ce que vous avez des projets ?

J’ai peu de temps, j’ai 3 enfants dont un petit de 4 ans, le dernier, c’est une sacrée organisation. Mon mari est un sportif professionnel qui s’absente souvent, je prends le relais à la maison. Mais j’aime collaborer avec Hachette et la Bibliothèque Rose en tant qu’auteure jeunesse.

À quoi ressemble votre quotidien ?

J’ai la chance de vivre à la campagne et de travailler à la maison. Mes journées, je les passe avec les chevaux et les poules. Et elles filent vite !

Son actu’:

« Stars & Stories @ Purple Lounge » Casino 2000 de Mondorf-lès-Bains Le 17.09.2021, rencontre avec Sophie Thalmann

les derniers articles Rencontres

picto catégorie post
#Actualités | #Rencontres | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #Sorties au Luxembourg

Festival des cultures à Differdange : rencontre avec Paulo Aguiar

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Tendances à suivre ? | #Actualités | #Rencontres | #Janette, toujours au fait

Rencontre avec Valérie Messika, qui a taillé sa réussite dans le diamant

LIRE LA SUITE