#Actualités | #Janette, toujours au fait

Quelle race de chien choisir ?

par Laurence Champagne

27 novembre 2020

Lorsqu’il s’agit de choisir une race de chien, nous avons l’embarras du choix. En effet, il existe environ 340 races de chiens reconnues par la fédération cynologique internationale. Laurence Champagne, comportementaliste canin nous guide.

Toutes les races de chien ont été crées par l’homme mais leur ancêtre commun est le loup. Chaque race a été élaborée pour répondre à un besoin de l’humain ; certaines pour la chasse, d’autres pour la garde, d’autres pour le combat, etc. Il est donc logique que chacune de ces races ait des caractéristiques physiques et de tempérament spécifiques. Par exemple, le Norwich Terrier a été crée pour la chasse aux nuisibles et pour déterrer des proies dans les terriers. Ainsi, son corps petit mais massif et robuste et son poil dur sont parfaitement adaptés à cet usage. Au niveau de son caractère, c’est un petit chien plein d’audace et téméraire, comme le veux la tâche pour laquelle il a été crée.

Il faut donc tenir compte de ces particularités, propres à chaque race, lorsque nous nous apprêtons à accueillir un chien dans notre foyer. Mieux vaut éviter de choisir notre nouveau compagnon sur son look uniquement ou parce que sa race est à la mode. En effet, nous devons nous poser la question de savoir si notre mode de vie, la composition de notre famille et notre emploi du temps sont compatibles avec les besoins et le caractère spécifiques de ce nouveau membre de la famille. Il est important que l’on soit en mesure de remplir ses besoins et de le rendre heureux. Les chiens dont les besoins ne sont pas comblés, en particulier les besoins en exercices physiques, peuvent développer des troubles comportementaux.

Bien entendu, chaque chien a son tempérament propre et l’éducation que nous lui donnons, l’environnement dans lequel il est né et dans lequel il évolue par la suite, influencent grandement son comportement. Il ne faut donc pas faire de généralités absolues et croire que tous les spécimens d’une même race ont exactement les mêmes caractéristiques. Par exemple, un chien d’une race reconnue pour sa gentillesse peut, dans les mauvaises conditions, devenir agressif. Pareillement, un chien dont la race est choisie pour ses talents de protecteur, peut se révéler être un piètre gardien. Ainsi, le choix de la race ne nous donne qu’une idée, une appréciation du potentiel et des prédispositions du chien.

Les questions à se poser :

Pour choisir la race qui nous convient, nous devons faire un bilan de notre mode de vie : Quelle est la taille de notre logement ? Avons-nous un jardin ? Avons-nous des enfants ? En bas âge ? Adolescents ? Sommes-nous sportifs ou casaniers ? Combien de temps avons-nous, par jour, pour nous occuper d’un chien ? Combien de temps devra-t-il rester seul à la maison ? Y a t-il des personnes allergiques aux poils de chien dans notre entourage ? Quelle fonction aura le chien à nos côtés : compagnie, garde, compagnon de sport, … ?

Si vous êtes plutôt casanier, mieux vaut vous tourner vers un chien peu actif. Des races comme le bouledogue anglais, le bichon, le shih-tzu ou le lhassa apso se contenteront facilement de deux petites promenades quotidiennes d’une demie heure. Cela ne veut pas dire qu’ils ne seront pas heureux de pouvoir se défouler si vous leur proposez une plus longue balade.

Par contre, il ne faut pas croire qu’un petit chien a nécessairement moins besoin d’exercice qu’un grand chien. Ainsi, le dogue allemand, appelé aussi grand danois, a un gabarit impressionnant mais fait preuve d’un tempérament plutôt calme. Il se contente aisément d’une promenade de trois quarts d’heure à une heure par jour. Malgré son apparence, il pourra vivre sans problème en appartement, à condition de le sortir régulièrement. À l’inverse, le Jack Russel est d’un format plus modeste mais il est très énergique et aura besoin d’un grand espace pour se défouler entre deux balades.

Si vous êtes du genre sportif, de nombreuses races actives et endurantes seront ravies de vous accompagner. Les braques, le beagle, le husky sont des exemples de chiens qui ont énormément besoin d’exercice physique. Ils seront comblés par de longues promenades d’une à deux heures et de vous suivrons avec joie lors de vos séances de jogging. En plus d’exercices physiques, certains chiens ont un grand besoin de stimulations intellectuelles et d’exercices mentaux. Ceux-ci peuvent être amenés sous forme de jeux, ou d’apprentissage de tours ou de tâches comme apporter le journal ou refermer la porte. Le berger allemand ou le berger malinois ont été beaucoup utilisés pour seconder les policiers et les secouristes dans leurs tâches d’enquête, de recherche et de sauvetages. Ces chiens peuvent souffrir d’ennui s’ils sont trop inactifs et développer des troubles comportementaux.

Le border collie et le berger australien sont des races qui ont été crées pour rassembler les troupeaux et conduire le bétail. Ils sont faits pour avoir un travail et courir toute la journée. Leurs besoins en dépense physique sont donc considérables et ils s’épanouissent vraiment s’ils peuvent effectuer un travail intellectuel, avoir un rôle, une mission à accomplir. Il vaut donc mieux être certain d’avoir le temps et l’énergie que requièrent ces chiens très intelligents. Il est important de noter qu’un chien dont on ne respecte pas les besoins en dépenses énergiques risque d’être malheureux et peut développer des troubles comportementaux tels qu’aboiements intempestifs, destructions, fugues, agressivité, etc.

Si vous cherchez, avant tout, un chien qui saura protéger votre maison, vous pouvez opter pour un doberman, un rottweiler, un pinscher ou un cane corso. Ces derniers savent faire preuve de vigilance et ont un fort instinct protecteur. Ils sauront vous prévenir d’un bruit ou d’une présence suspecte par leurs aboiements sonores. De plus, ils pourront aisément faire fuir un rodeur qui voudrait s’introduire dans votre demeure, en votre absence.

Avec de jeunes enfants à la maison, vous préfèreriez peut-être adopter une race reconnue pour son tempérament tolérant et patient. Des chiens comme le labrador, le cavalier King Charles, le bouvier bernois ou le setter répondent parfaitement à ces critères. Ce sont de bonnes pâtes qui ne demandent qu’à faire plaisir. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’on peut laisser les enfants faire n’importe quoi. Il est important d’apprendre à notre progéniture à respecter le chien, à ne pas lui faire mal et à le laisser tranquille lorsqu’il dort ou lorsqu’il mange. Même si ces chiens font preuve d’une immense tolérance et gentillesse, cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas mordre s’ils sont poussés à bout.

Si vous désirez adopter un chien mais qu’un membre de votre famille est allergique aux poils canins, sachez qu’il existe des races hypoallergéniques, telles que le chien d’eau portugais, le bouvier des Flandres, le schnauzer, le chien chinois à crête ou le caniche. Ceux-ci perdent très peu ou pas leurs poils, mais aussi leurs squames, déposant ainsi moins de protéines allergisantes dans leur environnement.

Certains chiens ont un caractère plus docile que d’autres. Ainsi, si vous vous apprêtez adopter votre premier chien, mieux vaut choisir une race avec un tempérament souple et conciliant, qui sera facile à éduquer et s’adaptera facilement à votre foyer. Le carlin, le papillon et le cavalier King Charles en sont de bons exemples. À l’inverse, l’akita inu, le chow chow ou le chien-loup de Saarloos devraient plutôt être réservés à des maîtres expérimentés car ils ont un caractère volontaire et indépendant.

Le chien croisé

On utilise le terme « batard » pour désigner un chien dont les parents sont de races différentes. Ces chiens ont des caractéristiques plus ou moins prononcées et à divers degrés des deux parents. Le corniaud est un chien dont les origines sont inconnues car ses parents sont également croisés. Il est alors difficile de prédire leur caractère. Néanmoins, les chiens croisés ont le plus souvent une bien meilleure santé et sont plus robustes que les chiens de race. Malgré leur appellation un peu péjorative, ils ont tout autant de qualités que les chiens à pedigree et sont également de merveilleux compagnons.

Enfin, sachez qu’en règle générale, tous les chiens ont besoin d’activités physiques, de stimulations intellectuelles et de compagnie. C’est le dosage qui varie d’une race à l’autre, mais aussi d’un individu à l’autre. Ces conseils sont donc à titre indicatifs. Les qualités décrites pour chaque race ne sont pas exclusives et peuvent être cumulées. Par exemple, le caniche est un chien plein de belles qualités. Il est très intelligent et s’éduque facilement. Il est également vif et sportif et son bon caractère en fait un adorable compagnon pour les enfants. Et il est hypoallergénique. 

Le choix et l’adoption d’un chien ne se prennent pas à la légère. Celui-ci partagera votre vie pendant de nombreuses années. Mieux vaut prendre le temps de bien réfléchir à la question au préalable, afin de maximiser les chances de réussite d’une belle relation épanouissante et enrichissante avec votre nouveau compagnon. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un comportementaliste canin qui saura vous conseiller au mieux, en fonction de votre style de vie et de vos attentes.

les derniers articles Actualités