#Culture & Évasion | #Prenez la poudre d'escampette | #Pour s'évader en pensées...

Poudre d’escampette : sur la route de la lavande

par Salomé Jeko

7 juin 2022

Des champs de lavande à perte de vue avec le bourdonnement des abeilles et le doux parfum des fleurs pour seule compagnie : dès le mois de juin, la Haute-Provence se pare de violet et se dévoile sous ses plus beaux atours.

Vous ne pourrez qu’être émerveillée par la magnificence des paysages qui s’offriront à vous en arpentant les routes de la lavande. Ce n’est pas pour rien si les voyageurs du monde entier affluent, appareil photo à la main, pour admirer la beauté de la nature en pleine floraison ! Emblème de la Provence, la lavande est la star de la région, des prémices de l’été jusqu’à sa récolte début août. Tandis que les Romains l’utilisaient pour parfumer leurs bains et qu’on s’en servait au Moyen-Âge pour fabriquer des médicaments, les jolis buissons de fleurs mauves ont vu leur culture s’intensifier au 19ème siècle, lors du développement de l’industrie du parfum du côté de Grasse. L’huile essentielle de lavande de Haute-Provence, appellation d’origine contrôlée, est toujours autant plébiscitée aujourd’hui tant pour son odeur envoûtante que pour ses multiples bienfaits. Les pratiques de sa culture sont d’ailleurs inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, c’est vous dire si la fleur fait partie intégrante de l’histoire de France.

Pour venir à sa rencontre, plusieurs routes s’offrent à vous, de la Drôme aux Alpes-Maritimes en passant par le Vaucluse et les Alpes de Haute-Provence. Mais s’il ne fallait en choisir qu’une, optons pour le magnifique parcours qui sillonne la Provence de Carpentras à Forcalquier, en passant notamment par le village perché de Gordes, un des plus beaux villages de France (où le Chef Jean-François Piège vient d’ailleurs d’ouvrir son nouvel établissement – s’il vous fallait encore un argument pour visiter le coin). À quelques kilomètres de là, l’Abbaye de Sénanque est d’ailleurs l’un des lieux incontournables pour photographier la lavande. Sinon, suivez simplement la route et admirez autour de vous les champs de lavande, vastes mers violettes, dont l’odeur ne vous quittera pas. Appréciez la quiétude des lieux, écoutez le chant des cigales et improvisez un pique-nique arrosé d’un rosé de la région pour vivre pleinement la beauté du lieu.

Vous cherchez le spot idéal ? Direction le plateau de Valensole, totalement dédié à la culture de la lavande. En arpentant les villages alentour, vous pourrez en savoir plus sur la récolte, les distilleries et les produits conçus à partir de ses fleurs. La commune de Valensole organise d’ailleurs chaque année la traditionnelle fête de la lavande durant le mois de juillet. Mais mieux vaut parfois éviter ces évènements trop touristiques et bondés en été et se perdre dans la région pour mieux en apprécier la saveur… Ne manquez pas de faire un détour par le Colorado français, du côté de Roussillon, de vous arrêter au festival d’Avignon si vous êtes férue de théâtre – ou pas d’ailleurs – et de passer admirer les photos exposées dans le cadre des Rencontres d’Arles.

Y aller

Partez entre début juin et début août pour admirer la lavande en fleurs et n’hésitez pas à contacter les offices de tourisme locaux pour vous renseigner précisément sur l’état des champs. Il vous faudra 7h depuis Luxembourg pour rejoindre la Provence. Sur place, poursuivez la route en voiture, à moto ou en Van et, côté hébergements, un seul conseil : réservez à l’avance !

les derniers articles Culture & Évasion