#Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Mon cadeau ne me plaît pas. Je fais quoi ?

par Elodie Lambion

23 décembre 2022

Telle une enfant, impatiente de découvrir le cadeau qui vous attend, dès l’emballage déchiré, c’est la cruelle déception. Impossible : le Père Noël a dû se tromper de destinataire. Pourtant, c’est bien à vous qu’il était destiné. Comment réagir quand vous recevez un cadeau empoisonné ?

Écoutez : de l’extérieur, c’est déjà magnifique ! Oh Thérèse ! Une serpillère ! C’est formidable, écoutez, fallait pas…

Mais non, Pierre, c’est un gilet…

Ah, mais oui bien sûr, c’est un gilet ! Où avais-je la tête ? Il y a des trous plus grands pour mettre les bras ! Si vous saviez comme ça tombe bien, je me disais encore hier soir qu’il me manquait quelque chose pour descendre les poubelles. Je suis ravi Thérèse !

« Le Père Noël est une ordure » a droit à son heure de gloire tous les ans à la télévision tandis que pour vous, ce n’est pas la gloire que vous connaissez lors des fêtes de fin d’année, mais bien l’embarras au moment de déballer vos cadeaux. Cette réplique avec la serpillère, vous auriez pu la faire pour nombre de vos cadeaux. Mais comment réagir lorsque votre cadeau vous laisse dubitative ?

  • La courtoisie :

Glissez-vous dans la peau de l’actrice hollywoodienne que vous admirez tant – d’ailleurs, si elle peut le faire, vous le pouvez aussi, Janette – et là, « Action ! » Remerciez vivement votre proche pour ce cadeau, dites-lui que vous l’adorez, qu’il n’aurait pas pu mieux choisir et ce, en affichant votre plus beau sourire. Pour des fêtes réussies, le mensonge par omission est souvent la meilleure solution.

  • L’empathie :

Masquez votre déception – une nouvelle fois, vos talents de comédienne vous seront d’une grande utilité – et intéressez-vous au choix de votre cadeau. Posez des questions à votre proche afin de cerner les raisons qui l’ont poussé à vous l’offrir. En échangeant avec lui, vous constaterez que ses intentions sont louables et vous verrez votre cadeau sous un angle nouveau. Vous finirez même par l’apprécier. Comme le dit l’adage, c’est l’intention qui compte et c’est bien vrai !

  • La franchise :

Si vous n’avez pas peur de froisser votre proche, osez être sincère. Cela va de soi, choisissez bien les mots que vous utilisez et surtout, débutez toujours votre discours par un remerciement. « Je te remercie, mais… » Réclamer de but en blanc le ticket de caisse pour l’échanger risque de déclencher les hostilités. La subtilité sera de mise en cette fin d’année.

  • La prise de risque :

L’idée de le revendre sur internet vous a traversé l’esprit. La possibilité de le garder et de l’offrir à une lointaine connaissance vous titille. Ne vous sentez pas coupable, Janette, car nous avons déjà toutes eu de telles pensées. Si le goût du risque vous anime, foncez ! Aussi non, faites-en don auprès d’une association ou espérez qu’avec le temps, vous finirez par l’aimer.

Avec courtoisie, empathie, franchise ou risque, à vous de choisir comment réagir lors de l’ouverture des cadeaux cette année. Puis rappelez-vous que souvent les plus mauvais cadeaux créent les plus beaux souvenirs ! Joyeuses fêtes !

les derniers articles Janette, toujours au fait

picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

L’apprentissage au Luxembourg, une plus-value manifeste

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Cancer & Sexualité : des consultations onco-sexologiques pour en parler

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Sécurité et sérénité au volant dès maintenant

LIRE LA SUITE