#Actualités | #Déco & Food | #Les recettes de Janette | #Janette, toujours au fait

Marrons et châtaignes : ne les confondez pas !

par Jade Goffestre

6 novembre 2020

Ils font leur retour tous les ans à l’automne et pourtant peu de gens savent les distinguer. Il faut faire bien attention car l’un de ces fruits est bon pour la santé alors que l’autre est toxique !

Aaaah, quel bonheur de se balader dans le centre-ville, au beau milieu des décorations de Noël et de pouvoir se réchauffer avec un bon gros cornet de marrons chauds. Mais… attendez, s’agit-il vraiment de « marrons » ?

Quelle est donc la différence ?

Le marron est le fruit du marronnier. Sa bogue -oui oui, c’est le nom de la carapace qui l’entoure- est de couleur verte et habillée de petits pics assez courts et espacés. Une fois ouverte, on y découvre un gros marron tout rond et brillant comme s’il avait été ciré ! Mais attention Janette, ce fruit peut provoquer une intoxication. Il ne faut jamais en manger !

La châtaigne est le fruit du châtaignier. Sa bogue se distingue de celle du marron car on y trouve de nombreux et longs pics. On dirait presque un petit hérisson en boule. Lorsque l’on ouvre la carapace d’une châtaigne venant d’un arbre sauvage, on y découvre souvent 3 petits fruits bruns plus petits et plus triangulaires que son ami le marron. Autre astuce pour les reconnaitre : les châtaignes ont une petite houppette sur la tête. Ces fruits sont parfaitement comestibles ! Eh oui vous avez bien compris : la crème de marron, les marrons chauds, les divers plats « aux marrons » sont des faux amis. Ce sont en réalité des châtaignes !

Autre différence, les feuilles de châtaigner sont simples et allongées alors que celles du marronnier sont un assemblage de petites feuilles qui forment une feuille composée et palmée. Les arbres plantés en ville, dans les parcs, les allées et les cours d’école sont généralement des marronniers. On trouve les châtaigniers dans nos forêts !

Si vous souhaitez les ramasser par vous-même, soyez sûre de bien pouvoir les distinguer sinon achetez-les sur un marché, au moins là, il n’y aura pas de risque.

Faute de marché de Noël cette année, Janette vous donne sa recette pour déguster des « marrons chauds » comme si on y était.

Au four

Faites une incision sur l’écorce de chaque châtaigne puis mettez-les au four à 220 degrés pendant 15 à 20 minutes.

Laissez-les refroidir afin de ne pas vous bruler les doigts, épluchez, dégustez !

À l’eau 

Incisez l’écorce des châtaignes puis faites bouillir de l’eau salée dans une grande casserole et plongez-les dedans. Laissez-les cuire environ 30 minutes.

A la fin de la cuisson, vérifiez qu’elles soient suffisamment bien cuites : elles doivent s’éplucher facilement, le cœur doit être farineux et fondant.

les derniers articles Actualités