#La bibliothèque de Janette | #Culture & Évasion

« L’heure des femmes »

par Charles Demoulin

29 janvier 2023

Quatre femmes. Cinquante ans d’écart. Des voix qui témoignent d’un demi-siècle d’évolution de la condition féminine. Dans son nouveau roman paru chez JCLattès, Adèle Bréau évoque les femmes et la sororité. Ce par le truchement de l’animatrice radio qui inventa la libre antenne féminine. Menie Grégoire, sa grand-mère.

Jouant habilement avec les cartes de la réalité et de la fiction, l’auteure nous entraîne de façon savoureuse, sur les traces de sa mamy. Une femme qui durant des années fut, sur antenne, à l’écoute des problèmes journaliers de milliers de Françaises. Grâce à elle, dès 1967, femmes et jeunes filles, renfermées il est vrai dans le carcan du patriarcat, de la vie de famille ou encore de la religion, purent enfin évoquer librement avec celle qui leur prêtait une oreille plus qu’attentive, des sujets aussi tabous que la contraception, la sexualité, l’avortement, l’égalité homme-femme, ou encore les problèmes de couples, de famille, de violences conjugales, et même d’inceste.

C’est à Paris, en 1967, à l’aube de sa cinquantaine, que Menie, mère de famille bourgeoise, est recrutée par RTL. Une radio qui à l’époque a décidé de renouveler largement tous ses programmes. Quant au rôle offert à Menie, il sera de faire parler les femmes sans la moindre barrière quant aux sujets abordés. En quelques semaines, c’est la déferlante. Des femmes issues de la France entière se confient sans vergogne à celle qui deviendra très vite « la dame de cœur ».

Bientôt, à l’heure de la sieste, elles seront des millions à suivre l’émission avec passion. Parmi elles, Mireille et sa sœur Suzanne, qui découvrent qu’elles aussi pourraient maîtriser leur destin. Quant à la vie de Menie, partagée entre le tourbillon d’une société libérée par Mai 68 et les tourments qu’on lui livre au quotidien, elle est désormais totalement bouleversée. Cinquante ans plus tard, Esther, une documentariste qui peine à se reconstruire, va replonger dans ces années pas si lointaines où le sort des Françaises semblait pourtant d’un autre âge.

Un ouvrage dans lequel l’auteure unit les destinées de femmes qui, malgré leurs différences, se tendent la main. Amour, maternité, droits de toute sorte, sororité… Adèle Bréau explore sur cinq décennies, les avancées, paradoxes et régressions de la condition féminine, les mettant en résonnance dans une fresque résolument romanesque. Un savoureux petit bonbon malgré une problématique toujours d’actualité.

les derniers articles La bibliothèque de Janette

picto catégorie post
#La bibliothèque de Janette | #Culture & Évasion

QUAND JANETTE VOUS PRÉSENTE JEANNETTE… POINTU

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#La bibliothèque de Janette | #Culture & Évasion

VOTRE FIDÈLE COMPAGNON POUR VOUS SORTIR D’EMBARRAS, LE PETIT LAROUSSE ILLUSTRÉ, EST EN LIBRAIRIE

LIRE LA SUITE