#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

“Le parfum des femmes”

par Charles Demoulin

6 juin 2021

Après ‘Jamais trop tard pour être heureux’, Marie Compagnon, toujours chez City Éditions, nous propose la suite de cet ouvrage lumineux, qui se voulait empreint d’amour, de douceur et de sensibilité. Toutefois, si vous ne l’avez pas lu, pas de crainte à avoir puisque c’est sans le moindre problème que vous pourrez apprécier les senteurs délicates de ce parfum des femmes.

Manière de reconstruire sa vie, Camélia a tout quitté. Suite à la qualité de son odorat, ‘son nez’ comme on dit dans le jargon du métier, elle est devenue une brillante créatrice de parfums. À la voir, c’est le genre de femme qui a tout pour être heureuse. Un mari, quatre enfants, un super job et, de plus, une grande demeure bretonne héritée de grand-mère Anna. Pourtant, à bien y regarder, Camélia étouffe sous la charge mentale. Engluée qu’elle est dans un quotidien fatigant rythmé par des obligations diverses. C’est simple, son agenda de vie est surbooké. Dépassée, stressée, surmenée, elle aspire à faire un break. C’est vrai aussi qu’elle ne peut guère compter sur un mari quelque peu dépassé par les événements.

L’occasion de dire ‘ouf’ va lui être offerte lorsque, durant les vacances, elle se retrouve seule à la maison. Pas pour longtemps puisque Maëlle, sa cousine, décide de venir la retrouver afin de lui remonter le moral. Maëlle, un sacré caractère qui n’a que faire du qu’en-dira-t-on. Décidant d’aller visiter l’immense grenier dans lequel elle n’a jamais mis le pied, Camélia, accompagnée de Maëlle, va découvrir de nombreuses malles dans lesquelles jaunissent des dizaines de lettres patinées par le temps. Des lettres qui remontent à la fin des années 1930 et signées par grand-mère Anna, personnage atypique s’il en est.

Chose étrange, la grande majorité de ces missives sont destinées à une certaine Aela. De quoi susciter nombre d’interrogations quant à cette mystérieuse correspondante. D’autant qu’au fil de la lecture, on assiste à l’exhumation de secrets de famille qui vont bouleverser la vie de Camélia. Des secrets douloureux, mais aussi des leçons de sagesse qui contiennent, pourquoi pas, la clé du vrai bonheur. C’est frais. C’est solaire. C’est pétillant. C’est plein d’optimisme. C’est rempli de senteurs envoûtantes. Celles du parfum de ces femmes, certes, mais aussi d’une lecture qui démontre qu’après la pluie vient le beau temps.

les derniers articles Culture & Évasion

picto catégorie post
#Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #Prenez la poudre d'escampette

Un été en Espagne? De nouvelles règles sont entrées en vigueur!

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Culture & Évasion | #Janette, toujours au fait | #Sorties au Luxembourg

Le Festival Fundamental Mono Drama revient pour sa 11ème édition!

LIRE LA SUITE