#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

“L’accro du shopping fête noël”

par Charles Demoulin

15 novembre 2020

Si je vous dis : ‘L’accro du shopping’ ? Vous pensez invariablement à Becky Bloomwood et, du même coup, à sa mère spirituelle, la charmante Sophie Kinsella. Avec ce duo irrésistible, l’humour et le rire sont bien évidemment garantis. Un constat pour le moins excellent en ces temps où la morosité est depuis trop longtemps de mise. De surcroît, ne voilà-t-il pas que notre accro du shopping, pour ce neuvième opus de sa saga hors norme, qui, comme d’hab, paraît au Cercle Belfond, se trouve dans l’obligation de fêter Noël chez elle. De circonstance, assurément !

Ainsi donc, notre accro reprend du service. Et par n’importe lequel puisque la voilà confrontée à devoir organiser, chez elle, la plus risquée des fêtes de famille. Une nouvelle qui curieusement soulève d’emblée un certain scepticisme au sein de la cellule familiale. Il faut dire que la vie de Becky a fortement changé.

Ainsi ses parents, qui ont déménagé dans le quartier très branché de Shoreditch, où ils mènent désormais une vie de hipsters. Des parents qui n’approuvent guère cette idée de venir passer les fêtes de fin d’année à la campagne. Il y a aussi Jess, sa demi-sœur, qui n’a jamais trouvé le moindre intérêt à ces réjouissances capitalistes et consuméristes. Elle l’a déjà averti que le menu devra obligatoirement être végan. Même Luke, son mari, très préoccupé par les demandes pressantes d’une certaine Nadine pour de mystérieuses affaires financières, n’en peut plus de voir les cadeaux dispersés un peu partout dans la maison. Et Becky de s’efforcer de jongler avec tous ces problèmes.

Heureusement, impossible ne fait pas partie de son vocabulaire. Mais malgré cela, rien ne va se passer comme prévu. Un roman truffé de personnages uniques et de situations cocasses où l’humour est omniprésent. Un roman où l’on va aussi craquer pour Minnie, la pétulante gamine de Becky. Enfin, un roman au parfum et aux guirlandes de Noël qui va vous faire du bien et vous permettre de jeter – momentanément – vos soucis au panier. C’est déjà ça !