#Actualités | #Janette, toujours au fait

La définition de Janette : consom’acteur

par Vanessa Schmitz-Grucker

19 octobre 2022

Face aux appels à la sobriété, voire à la décroissance, il est peut-être temps de nous interroger sur nos façons de consommer et de devenir des consom’acteurs.

Les exhortations à la responsabilité se multiplient. Face aux crises environnementales et énergétiques, nous n’avons plus d’autres possibilités que de remettre en cause nos choix de consommation. Car il s’agit bien de choix. Si certains ont adhéré depuis longtemps au changement, nous sommes nombreux, et c’est normal, à attendre d’être au pied du mur. Il est vrai que nous n’avons pas été habitués à penser nos gestes du quotidien. Il suffisait d’ouvrir un robinet pour que l’eau coule, un interrupteur pour que la lumière ou le chauffage s’allume, d’aller au supermarché pour trouver absolument tout type de denrée et de s’aventurer en ville pour consommer de la fast-fashion à l’envi. Mais désormais, les notions de sécheresse, de pénurie, notamment de ressources fossiles, et d’inflation s’invitent aux JT.

On peut le regretter, refuser de faire le deuil de ce qu’on nous présente déjà comme un âge d’or révolu ou bien essayer de tirer parti de la situation. Les crises sont toujours des opportunités pour mieux renaître. En résumé : c’est le moment d’opter pour une nouvelle philosophie de vie et de devenir consom’acteur. N’est-ce, finalement, pas gratifiant que de faire des choix fidèles à ses valeurs et à son éthique ?

Car être un « consom’acteur », ce n’est pas se priver de tout mais faire des choix en pleine conscience et en conformité avec ses principes. On peut ainsi se tourner vers la slow-fashion par respect pour l’environnement et le refus du travail précaire, notamment chez les enfants, acheter des produits locaux pour soutenir les petits producteurs ou réduire son empreinte carbone en freinant sa consommation énergétique. Le consom’acteur vote avec son caddie et sanctionne les dérives de l’hyper-consumérisme, s’il le faut par le boycotte. En faisant de ses achats des actes réfléchis, le consom’acteur œuvre pour plus de justice sociale. Etre un consom’acteur, c’est être un citoyen engagé 2.0 pour faire entendre sa voix mais aussi se mettre à l’abri des aléas des crises : les réseaux locaux sont bien plus solides que les interdépendances mondialistes. Consommez-moins, consommez-mieux, soyez plus pro-actif moins passifs, voilà la clef du bonheur en temps de crise.

les derniers articles Actualités

picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait

Les mots justes pour parler du cancer

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

Le défi de taille de Differdange, ville intelligente et neutre en carbone d'ici 2030

LIRE LA SUITE
picto catégorie post
#Actualités | #Janette, toujours au fait | #Planète Janette

L’apprentissage au Luxembourg, une plus-value manifeste

LIRE LA SUITE