#Janette bien dans son corps | #Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être

Faut-il réaliser ses fantasmes?

par Sophie Pilcer

24 juin 2021

Régulièrement et de façon inopinée quand vous regardez votre gentil collègue, la cinquantaine, bedonnant et dégarni, vous ne pouvez vous empêcher de l’imaginer ficelé, attaché, harnaché, se faisant fesser par son épouse, mère de trois beaux enfants, elle aussi la cinquantaine, ménopause au poing, hair grey tendance végane…

Vous avez beau vous raisonner, vous en vouloir, vous juger, vous questionner, tenter d’intellectualiser, rien n’y fait. Vous êtes parasitée par ces images que vous jugez totalement incongrues et grotesques. Alors, au-delà de ce parasitage gênant et déplacé, la question que vous vous posez est: est-ce là un fantasme caché? Ai-je envie de vivre cela avec mon collègue? Est-ce mon inconscient qui parle d’un désir profond?

Le doute s’insinue et, finalement, vous allez éviter le plus possible d’être en présence de votre collègue devenu l’objet de l’angoisse. S’il savait… et si il voyait dans vos pensées? Si l’expression de votre visage vous trahissait ? Bref, SOS sexperte!

Ce qui est décrit n’est nullement un fantasme caché qui ne demande qu’à être réalisé, ni un désir secret pour votre sympathique collègue. Il faut considérer une boîte à fantasmes avec des idées érotiques qui arrivent inopinément et qui en aucun cas sont des désirs cachés, mais juste l’inconscient, l’imaginaire qui jouent sans intention sexuelle.

De la même façon, vous pouvez faire des rêves érotiques, même quand votre vie sexuelle est en berne, et éprouver dans vos rêves du plaisir et de la jouissance. Les rêves érotiques appartiennent à votre psyché et à votre corps mais sont aussi totalement indépendants de votre volonté. Vous n’êtes ni perverse ni démente, mais il y a quelque chose en vous qui vous échappe et heureusement… tout n’est pas sous contrôle!

Maintenant, la question de la réalisation des fantasmes appartient à une catégorie de la boîte à fantasmes et uniquement celle des idées érotiques. Les idées érotiques sont les gâchettes mentales et aphrodisiaques que vous connaissez ou que vous allez découvrir, parce que l’intérêt de ces gâchettes c’est justement la construction d’une intelligence érotique, oui je parle bien d’intelligence érotique!

Le fantasme que l’on va découvrir, chercher dans son imaginaire, celui qui nous provoque de délicieuses sensations corporelles, celui qui chatouille, qui titille… ça monte… et on n y est!

Ce fantasme, déjà par votre imagination et votre volonté de l’activer seule, va vous permettre de découvrir votre excitation sexuelle, de la moduler, de l’alimenter de caresses qui seront les clefs de votre jouissance solitaire. Mieux que le prince charmant – qui est censé connaître votre corps mieux que vous-même et vous amener à la jouissance – le fantasme vous mène vers l’auto-érotisme. N’est-ce pas déjà un passage à l’acte et le meilleur? Celui du plaisir!

Maintenant, à vous de délicatement et sans graveleux jeu de mots, l’introduire dans votre couple!

Vous aimez les liens, les attaches, les contraintes? Osez proposer à votre Jano un jeu sexuel où on se contraint à supprimer un sens, par exemple, la vue. Et pourquoi pas se bander les yeux?

Si votre fantasme est celui de l’échangisme ou du triolisme ou de toute pratique de libertinage où intervient un tiers: attention! En parler, se raconter des histoires ensemble pour faire monter l’ambiance et l’excitation parait une belle idée et un bel espace de liberté à oser vivre et créer, quant au passage à l’acte avec un autre ou une autre de chair, de sécrétions et d’odeurs intimes, votre sexperte reste plus dubitative sur l’effet positif sur votre couple… Ce type de passage à l’acte peut aussi devenir un moment violent et traumatique si vous n’êtes pas prête et si rien n’a été précisément contractualisé!

À vous d’évaluer les risques, mais soyez érotiquement intelligentes!

les derniers articles Janette bien dans son corps