#Culture & Évasion | #La bibliothèque de Janette

“Dans les yeux de Jade”

par Charles Demoulin

4 avril 2021

Publié chez Albin Michel, ce récit de Patrice Lelorain, un conteur qui marie avec subtilité le goût de la langue française, l’humour et l’art du portrait, constitue une véritable déclaration d’amour adressée à Jade, une petite merveilleuse boule de poils et de tendresse. Une petite chatte siamoise thaïe, qu’il a offerte en guise d’anniversaire à son épouse.

Comment ne pas aimer Jade ? C’est vrai que depuis que ce mignon petit chaton femelle a trouvé le gîte et le repas chez l’auteur, ce dernier se montre chaque jour de plus en plus ravi par sa présence.

Déjà, lors de ses recherches sur Internet, il était tombé en pâmoison devant les yeux d’un bleu tout à fait irréel de ce chaton à l’allure rebelle. Suffisamment pour le convaincre d’aller chez l’éleveur afin de lui acheter cette petite ingénue. Aujourd’hui, la présence de Jade dans le foyer des Lelorain est devenue chose indispensable. Tout comme le sont à présent les jeux, les dialogues et les fausses disputes qui animent ces longs moments que Jade passe avec ses maîtres. Mais au-delà de ces périodes faites de joyeuseté, Patrice Lelorain, devenu quelque part le valet de Jade, va également évoquer diverses épreuves traversées en sa compagnie. Notamment les événements tragiques qui ont frappé la France en 2015…

À la fois muse et héroïne de cet ouvrage empreint d’une grande affection, Jade va également nous guider dans sa vie tourmentée de jeune chatte et dans le milieu clos des amoureux de siamois thaïs. Tout cela avec, en toile de fond, une société en crise et en pleine mutation. Avec Jade, va surgir un autre rapport au monde où les frontières entre l’homme et l’animal sont étrangement poreuses. Un monde où se tissent des liens mystérieux donnant naissance à une passion fusionnelle faite d’un perpétuel réenchantement.

Esclave de son chat comme d’autres de leur chien, Patrice Lelorain nous offre ici un roman d’amour que seul un écrivain au regard d’ethnologue et au style acéré pouvait célébrer.

les derniers articles Culture & Évasion