#Janette bien dans sa tête | #Psycho & Bien-être | #Psycho pour le couple

[C’est dans le mag] Sexperte! Les infidèles sont parmi nous!

par Sophie Pilcer

30 mars 2017

Vous n’avez plus envie de votre homme, vous pratiquez à merveille le dos à dos, pas loin de faire chambre à part… bref, vous avez tout mis en place pour être trompée.

Et oui, il faut savoir que la première cause de l’infidélité masculine est l’insatisfaction sexuelle… Certes, Mesdames, vous trouvez que nos hommes se rapprochent de nos amis les bêtes et que pour vous, l’approche affective et amoureuse prime sur la main sur les seins. Mais sachez que votre jugement sur les mâles ne bromurera pas le vôtre!

Et de toute façon, chère Janette, il est clair qu’en ce moment vous désirez tous les hommes de la terre sauf le vôtre, que le bruit de déglutition de son café du matin vous donne des envies de meurtre, vous êtes prête à être trompée et pourquoi pas à tromper. Le spectre de l’infidélité s’immisce subrepticement dans les interstices de votre joli pavillon de banlieue que vous avez aménagé pour la vie avec goût et amour. Et voici que salon et chambre sont témoins de vos virées numériques. Vous, en recherche de gentils contacts qui comprendraient vos envies de Bovary. Lui, armé de sa webcam, en quête désespérée d’un arrière-train à la Kim Kardashian.

Puis, vous avez la répugnante sensation que papy fait de la résistance, et ce sont les grands travaux qui démarrent. Très attentif à ces quelques cheveux qu’il badigeonne méticuleusement de mousse aux promesses de la chevelure de ses 30 ans, lui ce grand allergique au soleil qui ne cesse de s’exposer est en train de ressembler à un vieux sac Vuitton tanné et fripé mais sans le monogramme. Et ce nouveau look d’andropausé en mal de séduction mêlant subtilement les costumes d’Hervé Vilard à la coupe de Martine Aubry… Bref, vous êtes au bord de la crise de nerfs alors qu’il reste rivé vingt-quatre heures sur vingt-quatre à son nouveau portable.

Mais le pire, c’est qu’il est joyeux papy, il rit, il sourit tout le temps, il a abandonné son canapé, sa télé et son caleçon doudou. Sans être Sherlock Holmes, vous avez compris : votre Jano vous trompe et vous prend un peu pour une imbécile… Alors, chère Janette, vous avez l’impression que seules deux options s’offrent à vous : rester et fermer les yeux ou partir. Et vous menez un épuisant combat intérieur entre amour et amour-propre. Et dans ce méandre d’émotions vous avez oublié que, bingo, vous avez aussi l’option du ticket valable pour un tour d’adultère. Oui je sais, ce n’est pas très politiquement correct. Et pourtant, si on arrêtait avec la croyance de l’obligation de tout dire, tout montrer dans son couple, on n’en finirait aussi avec le poison de la culpabilité qui paralyse. Alors n’avouez jamais. Cela ne ferait que blesser l’autre et finalement vous culpabiliserez davantage. Mais assumez vos désirs, et l’envie de prendre un peu d’oxygène hors de votre couple. Cet oxygène ne prendra pas obligatoirement la forme coïtale. Ce peut être celle d’une écoute, d’une épaule, de bras accueillants et protecteurs…
Vous savez bien où se situe votre manque, votre insatisfaction et finalement l’infidélité ce sera quoi? Passer du temps sur les forums et livrer son intimité à un inconnu, aller à son cours de salsa et se sentir vibrer dans les bras d’un danseur expérimenté. Ou bien un regard appuyé, un contact d’une main vous frôlant délicatement… Petites infidélités ou relation extra-conjugale passionnée et intense… A vous de définir!

Chère Janette, ne vous offusquez pas! Ceci n’est pas une apologie à l’adultère mais tout juste un stop aux idées reçues et utopiques d’un désir sexuel qui devrait marcher main dans la main avec le sentiment amoureux. Encore une dernière chose… L’infidélité peut parfois relancer un couple, sur le plan affectif et sexuel. Tiens, mon Jano et ma Janette suscitent le désir… Elle qui semblait une indécrottable bobonne en train de se transformer en une femme sensuelle et sexy. Et lui si banal au quotidien fait palpiter sa secrétaire qui ne cesse de lui envoyer des sextos. Et là, pourquoi pas se séduire à nouveau… Refaire des efforts pour plaire à l’autre. Bref, si vous en faites un bon usage, secret et discret, l’infidélité peut-être un merveilleux booster pour votre sexualité… Mais chut!

Texte de Sophie Pilcer, sexologue
Illustration – Henri de Toulouse-Lautrec